Accueil > Culture Geek > Fais-le toi-même ! La websérie sur le phénomène des « makers »
Fais le toi même - Webserie Arte

Fais-le toi-même ! La websérie sur le phénomène des « makers »

Si vous avez toujours toujours rêvé d’inventer un objet révolutionnaire. Que vous considérez l’électronique, la robotiques, l’informatique comme des outils maîtrisables et que votre seule limite est le ciel au dessus de vous, cette série de documentaire devrait vous intéresser. 

Ils sont artistes, passionnés de data, musiciens ou performers et c’est leur manière de travailler qui les réunit au sein d’un même mouvement. Celui des makers pour qui la bidouille, le do it yourself et la volonté de faire et de partager sont les premières valeurs. Ce qu’ils aiment, c’est chercher, comprendre, tester… Les makers partagent des ateliers, des Fab labs, ou choisissent la rue pour s’exprimer. Ces artistes en tout genre, souvent engagés, proposent un nouveau rapport aux technologies, des modes alternatifs de consommation et de production. Avec leur vision radicale ils décomplexifient la technologie pour la rendre accessible et cherchent
à chatouiller les géants du capitalisme.

Arte Creative  rend honneur à ces personnes au cœur de la culture geek au travers d’une websérie documentaire réalisé par Adrien Pavillard et produit par Bridges.  Les 8 épisodes de  « Fais-le toi-même », version française du célèbre DIY (Do It Yourself), sont disponibles immédiatement via les liens ci-dessous.

EPISODE 1: DECOUVRIR

Les makers n’hésitent pas à ouvrir les objets afin d’en créer par eux-mêmes, qui correspondent à leurs envies. L’important pour eux c’est de distiller cet état d’esprit aux autres : passer de l’idée à l’objet, du pixel au réel.

EPISODE 2: FABRIQUER

Créer des objets simples, fascinants, enchanteurs mais qui ne servent à rien… à priori en tout cas ! Alex Weber et Albertine Meunier fabriquent pour la beauté du geste, pour satisfaire un besoin profond. Derrière cette apparente naïveté, ils révèlent la complexité et l’utilitarisme du monde numérique et technologique.

EPISODE 3: ENCHANTER

Certains artistes détournent les technologies et font ainsi évoluer leurs styles. Ils apportent au public une nouvelle façon d’envisager les spectacles avec une touche de magie, une utilisation de la technique que l’on ne connaissait pas jusqu’alors.

EPISODE 4: SAMPLER

La ville est le terrain d’expérimentation des hackers/makers, ils réinvestissent l’espace public. L’humour, la dérision, l’esprit vandale et le spectaculaire sont leurs armes, ils dénoncent ainsi la pollution visuelle de la publicité et du marketing à outrance.

EPISODE 5: TRANSFORMER

Pour fabriquer ce que l’on veut, tous les moyens sont bons… surtout récupérer les déchets pour en faire de nouveaux matériaux de création. Si l’éco-conception n’est pas une pratique exclusive aux makers, elle est liée à leurs valeurs : réparabilité, conception responsable, capacité de modifier et de recycler les objets créés… Une façon de lutter contre l’obsolescence programmée.

EPISODE 6: PARTAGER

L’intelligence collective est au coeur du mouvement maker. C’est en partageant ses créations, en laissant en libre accès les outils et les logiciels, en transmettant les savoirs et les pratiques que chacun pourra à la fois contribuer au bien commun et trouver les informations dont il a besoin pour créer librement.

EPISODE 7: RESISTER

Internet incarne cette capacité à échanger, à s’approprier des moyens d’expression… mais ça, c’était avant les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). Electrons libres, les hackers/makers organisent la résistance. Ils dénoncent les abus, révèlent les systèmes par lesquels les géants du web nous imposent leur vision du monde, grâce à leurs créations subversives,

EPISODE 8: IMAGINER

Les makers s’attaquent aussi au système de production et de consommation qui rend les utilisateurs dociles. Ils veulent contribuer au changement en proposant de nouveaux modes d’échanges, de nouvelles formes de création. Un mouvement mondial à l’échelle locale dans lequel chacun trouve sa place, se sent utile, se réalise.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur le phénomène des makers et sur cette initiative d’Arte Creative.

Site officiel : Fais-le toi-même

Gwenaël

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chat, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

Machines à sous Walking Dead

Réflexion sur la gamification des casinos

Il y a quelques semaines, lors d’un petit week-end détente avec mon épouse, on en …

escape game

Critique | Escape Game Book – Évadez-vous au fil des pages

Critique | Escape Game Book - Évadez-vous grâce à la version livre d'un concept hyper à la mode développé par des membres de l'équipe Escape Game Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *