Accueil > Comics > Critique | Comics – The Wicked+The Divine – Un 1er tome qui pose trop de questions

Critique | Comics – The Wicked+The Divine – Un 1er tome qui pose trop de questions

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Comme je vous l’avais promis voici mon avis sur « The Wicked + The Divine » que notre partenaire Utopia Comicsnous a gracieusement prêté dans le but de se faire une idée. Et je dois dire que si je ne suis pas déçu par ce comics je n’en suis pas moins sur la réserve. Je m’explique… 

The Wicked + The Divine – Synopsis

Tous les 90ans ou presque, douze dieux se réincarnent dans le corps de jeunes adultes. Ils sont charismatiques et brillants. Ils se tiennent devant des foules immenses, qu’ils emmènent dans l’extase à travers des langues inconnues. La rumeur veut qu’ils soient capables de miracles. Ils sont aimés, ils sont détestés. Dans moins de deux ans, ils seront tous morts.

Vous l’aurez compris ce texte est tiré de la quatrième de couverture. Au délà du fait que « jeunes adultes » soit étrange vu qu’il y a un enfant de 12 ans parmi les dieux, ce résumé est assez juste pour que je puisse l’utiliser en l’état.

The Wicked + The Divine – Mon avis sur l’histoire

On nous parle donc ici de réincarnations de dieux. Dieux, pouvoirs… Déjà vu ? Pour le coup rassurez-vous le scénariste Kieron Gillen a eu la bonne idée de se diriger vers tous les dieux possibles histoire de ne pas faire de jaloux. Mais était-ce une si bonne idée que ça ? Car il faut bien avouer que si Zeus, Thor, Jupiter, Odin ou encore Athéna sont des noms connus même pour les néophytes, il n’en va pas de même pour ceux utilisés ici comme : Susanoo, Amaterasu, Tara, Ananké, Innana, Sakhmet, Baal, Morrigan… Je ne vais pas vous faire la liste complète mais vous avez déjà compris qu’à part les deux premiers qui pourraient être connus par des fans du manga Naruto, peu de chance que vous sachiez de qui l’on parle.

The Wicked + The Divine - Un peu d'action malgré tout.
The Wicked + The Divine – Un peu d’action malgré tout.

Je suis persuadé que c’est un parti pris, mais il a généré chez moi un sentiment de frustration qui ne me donnait qu’une envie c’était d’aller voir sur internet de qui est-ce qu’on parle. Chose que je n’ai pas forcément envie de ressentir lorsque je lis.

Pour revenir au titre de mon article, j’ai trouvé que le scénario ouvrait énormément de portes mais n’en n’expliquait finalement que très (trop) peu. Et l’on se retrouve à la fin de ce premier tome de The Wicked + The Divine avec des questions plein la tête. Tellement on a l’impression que le bouquin ne s’arrête pas à un bon endroit.

Qui sont-ils ? Pourquoi eux ? Peuvent-ils mourir ? Peuvent-ils transmettre des pouvoirs ? Toutes ces questions, et bien d’autres, qui devront attendre la suite.

The Wicked + The Divine – Mon avis sur le style

Avant toute chose il faut que je souligne un « détail » qui m’a marqué et agréablement surpris. C’est une des premières fois où je peux voir les noms des coloristes et encreurs sur la couverture ! Souvent seuls le scénariste et le dessinateur y ont droit mais que serait un comics sans ses couleurs. Surtout The Wicked + The Divine qui bénéficie d’un travail de style titanesque. Des doubles pages, des changements de style, des coupures entre les scènes…

Des doubles pages et des pleines pages à profusion, j'adore !
Des doubles pages et des pleines pages à profusion, j’adore !

Même si par moments c’est peut-être un peu trop d’avoir autant de coupures. Sur 4 pages vous pourriez vous retrouver avec deux couvertures et une double page. J’ai eu l’impression qu’on voulait parfois faire du remplissage, et ce même si cela n’enlevait en rien à la qualité générale de l’ouvrage.

Un peu trop de page du style "titre" mais bon...
Un peu trop de page du style « titre » mais bon…

En résumé

J’ai fini The Wicked + The Divine sur une drôle de sensation. Je suis resté bouche bée devant le travail artistique indéniable même avec son côté un peu trop « propre » à mon goût. Le scénario m’a intrigué mais sans réellement m’accrocher. Les personnages sont trop nombreux à mon sens pour que l’on puisse déjà s’attacher à eux. J’aurais préféré moins de pages de style et plus d’histoires sur la vie de ces jeunes dieux.

Mais je crois que dans la mesure où j’ai envie de lire le deuxième tome de The Wicked + The Divine on peut considérer que malgré mes critiques cette première partie réussit tout de même le pari d’accrocher le lecteur… de justesse ! À voir donc avec la suite si l’histoire reprend du poil de la bête et arrive à nous vendre du rêve à nous autant qu’aux fans de ces dieux intrigants.

D’ici là, n’hésitez pas à vous rendre chez notre partenaire Utopia Comics pour qu’il puisse vous guider et peut-être vous faire découvrir des comics auxquels vous n’auriez pas pensé.

Ou encore à vous rendre sur le site de l’éditeur Glénat Comics pour avoir plus d’infos sur leurs futures sorties.

Et vous ? Avez-vous déjà lu The Wicked, qu’en avez-vous pensé ?

A bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

The Wicked + The Divine - Tome 01 : Faust départ
Prix: EUR 17,50
4 neufs à partir de EUR 17,5010 d'occasion à partir de EUR 10,40

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

News | FCBD 2017 – Pourquoi s’arrêter à Halloween ?

News | FCBD 2017 - Des comics gratuits chez votre libraire favori ? Et pourquoi pas ?

Quiz | Venez découvrir si vous êtes réellement un fan de Marvel

Quiz | Envie de savoir si votre connaissance de l'univers Marvel est sans faille ? Venez donc faire le test !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *