Accueil > Films et séries de geek > Critique | Santa Clarita Diet – Et si on mangeait les voisins?
santa clarita diet

Critique | Santa Clarita Diet – Et si on mangeait les voisins?

Au menu de mon binge watching* de cette semaine, encore une nouveauté Netflix. Cette fois-ci j’ai eu envie de vous parler de Santa Clarita Diet. Série mélangeant, avec succès, l’humour et les mort-vivants, tout en s’attaquant à certains stéréotypes de la société américaine.

*Le binge watching est décrit comme la capacité à regarder des séries en gros volumes sur un court laps de temps.

Synopsis

Santa Clarita Diet, c’est l’histoire d’une petite famille américaine à priori tout à fait normale. Sheila (Drew Barrymore) et Joel (Timothy Olyphant) sont tous les deux agents immobiliers ayant leur petit succès dans la ville de Santa Clarita. Ils ont une fille de 16 ans, Abby (Liv Hewson) et des voisins on ne peut plus encombrants. Tout semble aller pour le mieux, jusqu’au jour où Sheila subit une transformation et réalise que dorénavant elle aime tuer et ne peut se nourrir qu’exclusivement de chair humaine. Mais comment survivre alors que vous êtes agent immobilier dans une petite bourgade paisible des États-Unis où tout le monde connait tout le monde ?

A priori une famille sans probleme

Mon avis sur Santa Clarita Diet

A la croisée des chemins entre Weeds, Dexter et Desperate Housewives, Santa Clarita Diet est un petit ovni dans son genre dans les séries actuelles. Après avoir vu entièreté de la saison 1, composée de 10 épisodes de presque 30 minutes, je peux vous dire que j’attends avec une grande impatience la saison 2. Je vais tenter de vous expliquer pourquoi.

On vous a dit que le bras était très tendre?
On vous a dit que le bras était très tendre?

Tout d’abord, le casting. Retrouver Drew Barrymore est toujours un plaisir et je dois dire qu’elle me plait beaucoup dans son role de zombie par accident. Incarnant parfaitement les stéréotypes de la culture californienne (je t’aime en face mais moins par derrière), on s’amuse beaucoup de la voir se transformer en monstre assoiffé de sang prête à tout pour se nourrir. Ayant cependant encore une morale (étrange pour un zombie on est d’accord), elle ne peut tuer n’importe qui…ni se nourrir n’importe quand.

Quant à son mari, Timothy Olyphant, malgré ses 34 films à son actif depuis 1996, il fait partie de ceux qu’on reconnait sans se rappeler d’où. Je dois dire qu’il me fait bien rire en mari aimant, pour le meilleur et surtout pour le pire. Complètement dépassé par ce qui lui arrive, il souhaite néanmoins être là pour sa femme et se réfugie dans la fumette avec son voisin policier pour oublier ses tracas. Certains diront certainement que le jeu d’acteur semble parfois forcé et je pense qu’ils ont raison mais je crois également que c’est un choix, dans l’esprit de la série, complètement perché.

Le casting principal de Santa Clarita Diet

L’autre bonne raison de regarder Santa Clarita Diet c’est pour sa capacité à nous faire rire (régulièrement pour ma part) tout en nous proposant des scènes gores à souhait. Entre obligation de tuer et inexpérience de la chose, vous imaginez certaines des situations cocasses. Tout l’art de rendre normal le fait de se nourrir de chair fraîche et de mettre votre fille de 16 ans et son voisin du même âge dans la confidence. On ne peut que sourire lorsqu’on voit Sheila débiter ses humains afin d’en faire des smoothies pour se nourrir la journée. Je ne peux vous en dire plus sous peine de vous dévoiler des « morceaux » de l’histoire mais je vous promets que cela vaut le détour.

Conclusion

Qu’on aime ou qu’on aime pas, Santa Clarita Diet a le mérite d’être originale et de nous proposer quelque chose d’un peu différent. Mélange des styles unique, il saura attirer plusieurs publics. Bourré de notes d’humour et servi par un casting qui fonctionne bien, personnellement j’en redemande. On a hâte de voir la saison 2 et on espère que l’esprit restera le même à l’avenir. Alors un petit smoothie pour le déjeuner ?

Le trailer officiel de Santa Clarita Diet :

A bientôt sur Sitegeek

Arnaud

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Buffy Contre les Vampires

Comment Buffy Contre les Vampires a façonné la TV d’aujourd’hui

20 ans après sa première diffusion, Buffy Contre les Vampires vit à travers les oeuvres qu'elle a inspirées... soit la majorité des séries actuelles.

Logan

Logan, le film qui démasque un « journalisme cinéma » toxique ?

Sorti la semaine dernière, Logan a mis un terme à la plus longue carrière d’un …

3 commentaires

  1. Vraiment une sacrée surprise cette série !

    J’ai dévoré les 10 épisodes en trois soirée tellement le sujet est décalé par rapport à ce qu’il se fait habituellement dans les séries de zombies, et j’ai beaucoup ri en découvrant des anecdotes vraiment amusantes… rhooo la scène des ponchos est juste excellente !

    Et ce que je retiens c’est que la série ne sombre à aucun moment dans l’extrême, tout reste toujours bon enfant et amusant !

    Vivement la saison 2 !

  2. J en suis qu au 3eme episode mais j adore :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *