Accueil > IT > Le Big Data décliné pour la maintenance prédictive

Le Big Data décliné pour la maintenance prédictive

Ca y est, on commençait à le mentionner en 2016 et 2017 ne fait que d’en parler, le Big Data, tout le monde sait maintenant ce que c’est. Cette révolution informatique est en passe de changer le monde et, petit à petit, chacun prend conscience de son ampleur. En matière de maintenance, c’est pareil.

Maintenance corrective versus maintenance préventive

S‘il y a bien un domaine que le Big Data est en train de révolutionner, c’est celui de la maintenance. Dans le temps, on attendait qu’une panne survienne pour intervenir afin de la réparer. C’est ce qu’on appelle la maintenance corrective.

D’autres, en revanche préfèrent pratiquer la maintenance préventive, c’est-à-dire qu’ils vont renouveler leurs machines avant que la panne survienne. Le gros inconvénient d’une telle pratique est, si elle est mal planifiée, le risque de perdre en longévité.

La maintenance prédictive permet sur base de grosses quantités de données, d'anticiper les moments problématiques dans le cycle de vie d'un produit, ou d'un service
La maintenance prédictive permet sur base de grosses quantités de données, d’anticiper les moments problématiques dans le cycle de vie d’un produit, ou d’un service

La maintenance prédictive grâce au Big Data

Grâce au Big Data, il est maintenant possible d’interconnecter une quantité astronomique de données collectées auprès des différents acteurs d’un domaine. En matière de maintenance, ceci permet de prévoir avec précision les différentes pannes qui peuvent survenir et d’y remédier avant qu’elles arrivent, sans pour autant réduire la durée de vie d’un appareil. C’est ce qu’on appelle la maintenance prédictive. Elle se rapproche de la maintenance préventive tout en étant beaucoup plus précise. Une révolution, nous vous disions.

La maintenance prédictive est le principal usage du Big Data pour l'industrie.
La maintenance prédictive est le principal usage du Big Data pour l’industrie.

Saagie, le Big Data made in France

Alors qu’en matière de technologie, nous, les Français, avons toujours un peu de retard sur nos homologues d’outre-Atlantique, cette affirmation ne s’avère pas du tout correcte au regard du Big Data. En effet, la start-up française Saagie se démarque largement dans le domaine du Big Data et de la maintenance prédictive.

Ayant réussi à lever plus de 4 millions d’euros en 2016 dans le but de démocratiser le Big Data, l’entreprise a beaucoup fait parler d’elle, et en bien. En seulement 4 ans d’existence, le héron japonais – Saagie signifie « héron » en japonais – s’apprête à se lancer sur le marché américain et espère compter plus de 70 collaborateurs d’ici la fin de l’année. Enfin un succès Made in France.

Les retombés bénéfiques sont incontestables pour l'industrie et d'ors et déjà vérifiées
Les retombés bénéfiques sont incontestables pour l’industrie et d’ors et déjà vérifiées

Les autres applications du Big Data

Notons tout de même que le Big Data ne se limite pas à la maintenance prédictive. En effet, un tel outil offre des opportunité incroyablement vastes, certaines restant encore probablement insoupçonnées à l’heure actuelle. Citons, entres autres, la prédiction des comportements, la recherche scientifique, le monde de l’immobilier et bien d’autres encore.

Gwen

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chat, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

lian-li-k6s-un-boitier-sobre-solide-silencieux-et-abordable

Test | Lian Li K6S – Le boitier PC sobre, abordable et silencieux

Si vous suivez un peu mes aventures sur les réseaux sociaux, vous savez sans doute …

FSP Hydro x 650

Test | FSP Hydro x 650 W – Le meilleur rapport qualité/prix pour votre pc

On ne le dira jamais assez : le bloc d’alimentation est un élément clé de …

2 commentaires

  1. Bonjour
    Remarque amicale c’est la Maintenance previsionnelle et non prédictive ! Mauvaise traduction de l’anglais predictive Maintenance.
    NF EN 13306

    • ah merci, en effet vous avez raison. Par contre on m’a signalé par email que l’usage « megadonnées était recommandé au lieu du Big Data et pour cela j’ai tout de même du mal ». Qu’en dites-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *