Encore une série Netflix, encore une inspiration venue des comics pour cette série qui avait failli être annulée mais qui fut sauvée par les fans pour notre plus grand plaisir. Je vous présente Lucifer. 

Lucifer : Synopsis

Imaginez quelques secondes que Lucifer, ange déchu des cieux et Seigneur des enfers, décide de quitter son lieu de résidence pour de bon. Lassé de devoir constamment punir les gens, Lucifer Morningstar débarque à Los Angeles et y achète un nightclub, le Lux afin de découvrir les plaisirs chers aux humains. Au programme : sexe, alcool et autres réjouissances de la vie. Jusqu’à ce qu’il tente de résoudre un crime et fait la rencontre de Chloe Decker. Une inspectrice de la police de Los Angeles. C’est le début d’un partenariat peu banal mais ô combien efficace entre ces deux être que tout semble opposer.

Lucifer arrive des enfers pour prendre des vacances

Le diable ne vous aura jamais autant tenté

Voilà pour le pitch de départ. Pas de grande nouveauté dans l’association d’un excentrique avec une inspectrice de police nettement plus calme. Ce n’est pas sans rappeler d’autres séries comme par exemple le mentaliste. Ce qui marche vraiment dans cette série c’est d’avoir fait tourner le tout autour du concept du Diable en personne.

Lucifer, charismatique à souhait, narcissique et égocentrique, ne se cache absolument pas de qui il est même si tout le monde peine à le croire. La où il est souvent persuadé de voir la volonté de son propre père de le punir, les humains ne voient eux qu’une simple coïncidence. Doté de pouvoirs surhumains, d’ailes d’ange et quasiment immortel, Lucifer va se rendre compte que l’inspectrice Decker est la seule à le rendre « plus humain ». Classique mais permettant de créer la tension dans leur relation au fil des saisons sans jamais trop rentrer dans le cliché.

Un duo équilibré même si Lucifer a tendance à tirer la couverture à lui

Si on ajoute à cela des enquêtes criminelles correctement ficelées et une belle dose d’humour et de second degré, on obtient une série irrésistible. On finit par s’attacher au diable lui-même et à lui pardonner ses excentricités. Certains des meilleurs passages étant dans les séances de thérapie de Lucifer avec sa psychiatre. Celle-ci ne sachant toujours que faire de ces confidences célestes.

Un casting équilibré avec un diable parfait

Soutenu par un super casting, Lucifer m’a vraiment rapidement plu et continue de le faire après 3 saisons (la 4eme venant de sortir chez nous). Tom Ellis tout d’abord en Lucifer Morningstar, on ne peut plus parfait. Plein de charme, un sourire ravageur constamment collé sur le visage et un accent So british, en font un diable excellent. Lauren German (Chloe Decker) ensuite, peut-être un peu plus fade mais sans être péjoratif. Elle parvient à être juste (sauf lors de certaines scènes d’action ou on se demande si elle fait un défilé ou une poursuite…) afin de garder l’équilibre avec Lucifer en permanence à la limite de l’acceptable.

Un casting bien choisi et hyper séduisant

J’ai adoré également le personnage de Dan (Kevin Alejandro – l’ex-mari de Chloe) en sorte d’inspecteur de police un peu limité et naïf. Qui dit Diable et tentation dit grande présence féminine dans cette série. Outre toutes les conquêtes de Lucifer, on ne peut qu’adorer les personnages récurrents du Dr Linda Martin (Rachael Harris également aperçue dans Suits) en psychiatre mi perturbée mi amoureuse ; Mazikeen (Lesley-Ann Brandt) parfaite en démon venu des enfers pour veiller sur Lucifer et torturer tout qui se dressera sur son passage et enfin, Ella Lopez (Aimee Garcia) dans le rôle de l’enquêtrice de la police scientifique beaucoup trop bavarde mais super attachante et bien intentionnée.

Mazikeen ou comment on en arriverait à se faire torturer pour le plaisir

Conclusion

Comme je vous le disais, je suis au milieu de la saison 3 et je souhaitais faire une pause afin de vous parler d’une série que j’apprécie toujours autant après tous ces épisodes. Construite sur une association non révolutionnaire mais efficace, le tout saupoudré de la folie du Diable et de tout ce qui l’entoure. J’ai hâte de voir la suite, tout en espérant que le tout reste les pieds sur terre et parvienne à ne pas succomber aux sirènes de la saison de trop. Entre-temps je ne peux que vous conseiller de vous ruer sur Netflix pour la voir.

A bientôt sur Sitegeek

Arnaud Godet