Le 20 avril dernier a marqué la sortie du très attendu The Show du nom du jeu de baseball, équivalent à la MLB de ce que peut être 2K à la NBA ou Madden à la NFL. Chaque ligue majeure de sport américain a bien évidemment son jeu pour que les millions de fans de ces franchises sportives par excellence puissent évoluer avec dans un but vidéoludique. 

Toujours produit par les « San Diego Studio », The Show 21 propose cette saison de nombreuses nouveautés qui ravissent un grand nombre de joueurs et de fans de baseball, sport majeur aux États-Unis et en plein développement depuis plusieurs années sur le vieux continent. Salué par la critique française, ce jeu propose un gameplay attractif pour les habitués de la batte et du lancer ou tout simplement pour les novices qui souhaitent par le biais de cet opus, découvrir un sport excitant !

Légende : À vous de « pitcher » ! 

Légende : À vous de « pitcher » !

Une première mondiale 

Établi par le San Diego Studio qui n’est autre qu’un studio de développement appartenant à Sony, The Show 21 marque une première dans l’histoire de cette maison d’édition. Il s’agit en effet du premier jeu produit par Sony à être rendu disponible et donc développé, pour les Xbox, fameuses consoles de jeu du principal concurrent de la firme, à savoir Microsoft.

Cette initiative d’ouverture de la part de SIE est à saluer, d’autant plus que toutes les nouveautés et autres contenus sont disponibles sur l’ensemble des plateformes et consoles de jeu.

Les joueurs Xbox peuvent donc profiter pour la première fois de ce jeu sur leur plateforme et ont déjà acquis par centaines de milliers, leur édition marquée de la patte de Fernando Tatis Jr., joueur présent sur la jaquette pour cette édition 2021. 

Lire aussi :
Avis - Dragon Ball Xenoverse 2 - Gamescom 2016

Ce n’est pas une surprise de retrouver le joueur des Padres de San Diego sur cette édition. Pépite de la ligue et considéré par ses pairs comme l’un des futurs très grands de ce sport, il est incontestablement l’une des têtes d’affiche de ce sport outre-Atlantique.

Un mode carrière excitant 

Popularisé depuis plusieurs années par les simulations sportives, les carrières autour de la création et du contrôle d’un joueur en particulier font désormais office de référence. Il s’agit de l’un des modes de jeu les plus joués. Dans The Show 21, le joueur peut donc profiter de l’aventure « Road to the Show » en personnalisant fort logiquement tout l’attrait technique et physique de son joueur virtuel qui devra prendre part à des matches de ligues mineures pour pouvoir un jour peut-être (en fonction de ses performances, évidemment), rejoindre une franchise de MLB.

Votre carrière devra prendre un tournant important pour que vous puissiez rejoindre l’élite du baseball mondial et pourquoi pas, la franchise des Tigers, située à Détroit. Là-haut, vous pourriez suivre les pas d’une légende de ce sport aussi excentrique qu’attachante en la personne de Mark Fidrych. Le mode carrière vous permet selon vos performances et comme dans les autres jeux vidéo de ce type, à savoir 2K ou Madden, d’entrer définitivement dans la légende.

Principale nouveauté apparue cette année dans ce mode de jeu particulièrement apprécié par les adeptes de « The Show » depuis plusieurs saisons, ces derniers peuvent désormais jouer en attaque et en défense avec le même joueur créé. Une polyvalence qui se rapproche de la simulation tant il est fréquent de voir plusieurs joueurs de MLB, eux-mêmes alterner attaque et défense.

Lire aussi :
Werewolf The Apocalypse Earthblood - Test sur PC, Xbox, Playstation

Place aux architectes

Le mythique Fenway Park de Boston est le plus petit terrain de jeu de la Ligue 

Ce jeu ravit également les véritables aficionados du jeu de baseball qui savent mieux que quiconque à quel point les stades, appelés ballparks, peuvent changer en fonction même des franchises présentes dans les ligues américaines et nationales de la MLB. Les dimensions ne sont pas les mêmes partout et les règles de jeu offrent depuis toujours, une fourchette aux franchises pour définir les limites de leur stade, facilitant ainsi la défense ou l’attaque.

Il est désormais possible de concevoir son propre stade avec un nombre faramineux de données envisageables. La hauteur des murs, la longueur du terrain ou le nombre de places en tribunes, tout y passe ! Au plus grand plaisir des puristes.

Et vous, ça vous tente ce jeu ?

Gwen