Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Rise of the Tomb Raider – Avis – Gamescom 2015
Rise of The Tomb Raider Xbox One
Rise of The Tomb Raider Xbox One

Rise of the Tomb Raider – Avis – Gamescom 2015

Que le décompte est long, très long, jusqu’en Novembre pour accueillir les nouvelles aventures de l’héroïne la plus connue du jeu vidéo… Mais l’attente ne sera pas vaine tellement, depuis l’E3, le jeu nous subjugue de par sa beauté et son univers.  La démo de la Gamescom 2015 nous emmène cette fois-ci en Syrie, ou l’on devra explorer un tombeau (le mot Tomb reprend enfin ses lettres de noblesse), et force est de constater que cela nous change de la grisaille du première opus (ndlr : du reboot). En effet, il fait soleil, les animaux exotiques sont de la partie scorpions entre autres), et Lara transpire.

Trêve de plaisanteries, il faut bien reconnaître que le titre parait très éclectique de par les nombreux endroits, différents, que nous allons visiter lors de notre périple en compagnie de Miss Croft en quête d’identité.

Nous n’en savons que très peu sur le scénario (et c’est tant mieux) mais rendez-vous le 13 Novembre 2015 en exclusivité sur Xbox One & Xbox 360.

Rise of the Tomb Raider – Bande annonce

Site Officiel de Rise of the Tomb Raider

N’hésitez pas à visionner nos autres articles Gamescom 2015 ci-dessous

Tuni

Les jeux du dossier Gamescom 2015

A propos Tùni

Hardcore gamer spécialisé dans la création de gameplay YouTube depuis 2012. Passionné par la Xbox, Dark Souls et les boulets lapins et curieux de tout ce que la sphère vidéoludique peut nous proposer.

Voir aussi

Ghost of a Tale

Test | Ghost of a Tale – PC – Une souris et ça démarre

Test | Parfois, pour accomplir de grandes choses, il suffit simplement d'une sacrée dose de détermination. C'est le cas de Tilo, la souris à l'affiche de Ghost of a Tale, mais aussi de son développeur qui a conçu le jeu quasi seul.

Yakuza 6

Test | Yakuza 6 – PS4 – Comment tirer sa révérence avec classe

Test | 13 ans après ses premières aventures, Kazuma Kiryu tire sa révérence de la plus magistrale des façons dans un Yakuza 6 au sommet de son art. Merci à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *