Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Scalebound – Avis – Gamescom 2015
Scalebound Xbox One
Scalebound Xbox One

Scalebound – Avis – Gamescom 2015

Présenté en Behind close door par Kamiya-san lors de la dernière Gamescom, Scalebound était une des grandes interrogations du salon quant à son genre, action-game, beat’em all, action-rpg ? La dernière réponse est la bonne ! En effet, quelle ne fût pas ma surprise de découvrir plus de gameplay que lors de la conférence de presse, mais surtout, de découvrir le choix de type de jeu qui tranche fortement avec les précédents titres de Platinum Games. On se retrouve ici aux commandes de Drew dans l’univers de Draconis, accompagné par son dragon, il pourra visiter de multiples endroits tel un monde ouvert avec découverte de villages, personnes, mais aussi la possibilité d’améliorer ses armes, son level, son dragon. Tant et tant de choses à faire pour, certainement, de nombreuses heures de chasse.

A noter que le titre est jouable à 4 en coop et qu’actuellement, même si son framerate est inconstant (Alpha oblige), ses graphismes sont déjà magnifiques.

Scalebound – Bande annonce

Site Officiel de Disney Scalebound

N’hésitez pas à visionner nos autres articles Gamescom 2015 ci-dessous

Tuni

Les jeux du dossier Gamescom 2015

A propos Tùni

Hardcore gamer spécialisé dans la création de gameplay YouTube depuis 2012. Passionné par la Xbox, Dark Souls et les boulets lapins et curieux de tout ce que la sphère vidéoludique peut nous proposer.

Voir aussi

donkey kong country tropical freeze

Test | Donkey Kong Country Tropical Freeze – Simplement indispensable

Test | Donkey Kong Country Tropical Freeze - Nintendo Switch - Un portage parfaitement réalisé et indispensable pour les fans du genre

Ghost of a Tale

Test | Ghost of a Tale – PC – Une souris et ça démarre

Test | Parfois, pour accomplir de grandes choses, il suffit simplement d'une sacrée dose de détermination. C'est le cas de Tilo, la souris à l'affiche de Ghost of a Tale, mais aussi de son développeur qui a conçu le jeu quasi seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *