Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Call of Cthulhu – PS4 – Sombrez dans la folie !
cthulhu

Test | Call of Cthulhu – PS4 – Sombrez dans la folie !

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

 

L’univers de Cthulhu, issu des romans de HP Lovacraft, est suffisamment fascinant qu’il en inspire plus d’un. Après les jeux de rôle, dont on ne vante plus le mérite et la célébrité, aujourd’hui il est de nouveau mis sur le devant de la scène mais dans monde du jeu vidéo.

Un après-midi avec Call of Cthulhu sur Ps4

Développé par Cyanide et édité par Focus Home (les deux sociétés étant françaises : cocorico !), Call of Cthulhu nous offre une aventure horrifique, mais saura-t-elle se montrer aussi digne du récit de H.P. Lovecraft … ?

Une intrigue… de fou !

Envoyé sur l’île de Darkwater pour enquêter sur la mort tragique de la famille Hawkins, votre mission initiale va très vite dégénérer… Communautés suspectes, baleines mutilées, corps disparus… votre esprit ne s’en sortira pas indemne !

En permanence sur le fil du rasoir, oscillant dangereusement entre la raison et la folie, vos sens seront mis à rude épreuve : au point que votre personnage, autant que vous-même, finissiez par douter de ce qui est réel et de ce qui ne l’est pas… Vous ne pourrez donc faire confiance à personne, ni à vos sens.

Y’a pas à dire… dès la première minute de jeu, ça transpire l’univers Lovecraftien à plein nez ! A commencer par le personnage principal : Edward Pierce, ancien soldat traumatisé de la première guerre mondiale, reconverti en détective privé et assez porté sur la boisson, les somnifères, et hanté par de nombreux cauchemars…

L’aventure se poursuit donc dans une ambiance très sombre et oppressante, fidèle à l’univers original. La musique, les bruits, les chuchotements… c’est simple j’ai tenté de jouer par temps de pluie, le soir, avec toute lumière éteinte : je n’ai pas pu tenir une heure !

Il y a 2 choses qui m’ont déçue dans Call of Cthulhu. La première se trouve au niveau des graphismes et animations. Les cinématiques sont certes prenantes, mais le traitement des personnages est peu convaincant. Lors des phases de dialogues notamment, l’expression faciale et l’animation des personnages rend certaines scènes peu crédibles. La deuxième déception réside dans les temps de chargement. Ceux-ci sont hyper longs et impactent un peu la dynamique du jeu.

Un gameplay immersif

Entre les phases d’exploration, de dialogues et d’enquête, le jeu vous fera évoluer dans un mode FPS essentiellement narratif. D’abord réticente sur le mode de vue à la première personne (je ne saurais pas expliquer pourquoi, il s’agit surtout d’une préférence personnelle), j’ai fini par m’y habituer et même par trouver ce choix cohérent. Dans un jeu arborant une ambiance volontairement étouffante, cette vue permet de renforcer le côté immersif.

Chaque phase est importante : l’exploration vous permettra de trouver moult indices et objets, et les dialogues vous serviront à progresser dans votre enquête. Les objets vous permettront d’améliorer certaines compétences (occultisme, médecine légale…), et les points de personnages seront à répartir à votre gré dans plusieurs capacités différentes : éloquence, force physique, psychologie…

Les habitués des jeux de rôle l’auront compris : il s’agit d’une simple fiche de personnage. Mais en même temps, pourquoi faire compliqué si la simplicité est suffisamment pertinente ?!

Les dialogues vous laisseront le choix entre plusieurs questions et réponses, multiples et bien diversifiées. Certaines influençant même le déroulé de l’histoire. Ce qui donne envie de refaire le jeu sous un angle différent et apporte une rejouabilité agréable.

Attention à ne pas (trop) sombrer dans la folie… ! Les épreuves surmontées laisseront des marques, même si vous essaierez de les surmonter tant bien que mal. Et qui sait ce que votre chemin vous réserve encore comme macabres et terrifiantes surprises…

Conclusion : un univers respecté et sublimé !

Comme beaucoup, j’ai connu Cthulhu à travers les jeux de rôle et j’en ai appris d’avantage sur son univers via les romans de Lovecraft. J’ai beaucoup d’appréhension lorsque je teste un jeu dérivé d’une oeuvre existante car les comparaisons sont souvent délicates. Suite à ce test je suis prête à affirmer que non seulement l’oeuvre est respectée, mais en plus l’univers en est sublimé !

Toutes les sensations que je peux ressentir lorsque je suis autour d’une table de jdr sont ici parfaitement retranscrites : scènes horrifiques, ambiance oppressante, enquête étouffante… Jusqu’à sombrer progressivement vers la folie, jusqu’à douter de ses alliés et de soi-même !

J'ai aimé

  • L'ambiance oppressante
  • Les décors et mises en scène horrifiques
  • Le respect de l'oeuvre de Lovecraft
  • Le gameplay simple et immersif

Je n'ai pas aimé

  • Les animations lors des dialogues
  • Le gameplay imposé en mode FPS
  • Les temps de chargement trop longs

Résumé des scores

Graphismes
Scénario
Jouabilité
Plaisir du testeur

EFFRAYANT

Conclusions hâtives de l’amie Alex

Dans Call of Cthulhu, je retrouve tout ce que j’aime dans l’univers de Lovecraft : une enquête dans une ambiance oppressante, où l’épouvante vous fait basculer peu à peu vers la folie… J’ai vraiment adoré et je pense prendre beaucoup de plaisir à streamer également dessus !

Plus d’infos sur le site officiel de Call of Cthulhu.

A très bientôt sur Sitegeek

Alex

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

Effrayant !


Call of Cthulhu
Développeurs Focus
Editeur Focus 
Date de sortie 30 October 2018
Prix 49,98

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Alex Geekette

Une Geekette qui aime partager ses aventures ! Passionnée par le Japon, le monde vidéo-ludique et la culture geek de manière générale. Car oui le mot Geek peut sortir de la bouche d'une fille, et un peu de Girl Power, ça ne fait pas de mal !

Voir aussi

Starlink

Test | Starlink : Battle for Atlas – PS4 – De la SF bien enfantine

Test | Loin d'être un simple copié/collé des jeux vidéo utilisant des jouets, Starlink : Battle for Atlas est une belle introduction à la SF pour enfants.

life is strange 2

Test | Life is Strange 2 – Épisode 1 – Xbox One – Une histoire de frères

Test | Life is Strange 2 - Xbox One - Suivez les aventures de 2 frères, Sean et Daniel dans ce deuxième épisode et découvrez quels mystères les entourent

3 commentaires

  1. N’y avait il pas déjà un jeu de ce nom il y a une dizaine d’années ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.