Vous rêvez de jouir de tous vos jeux rétros mais vos vieilles consoles prennent trop de place ? Deux solutions s’offrent à vous : acheter un Raspberry et le configurer vous-même ou vous procurer une Retroflag SuperPi Case. Si vous n’aimez pas mettre les mains dans le cambouis, cette deuxième solution est faite pour vous.

La Retroflag Superpi Case, la solution clé sur porte

Si vous êtes fans de jeux vidéo, vous avez certainement remarqué que le rétrogaming avait la cote en ce moment. Et ce à tel point que certaines pièces peuvent s’acheter à prix d’or. Nintendo ayant bien compris cela, il n’a pas fallu longtemps avant de voir débarquer la NES Mini. Le succès a été tel que depuis, on nous a servi des consoles minis à toutes les sauces. Cependant, avec un prix moyen tournant aux alentours de 100 euros pour généralement une vingtaine de jeux, il n’est pas toujours facile de suivre. Heureusement, une solution existe pour palier tous ces problèmes : le Raspberry Pi.

La Retroflag Superpi Case dans son emballage

Cette jolie boîte contient la solution à tous vos problèmes

Avant toutes choses, plaçons le cadre. “Le Rasperry est un nano-ordinateur pas plus grand qu’une carte bancaire permettant l’exécution de plusieurs variantes du système d’exploitation libre GNU/Linux et des logiciels compatibles”. Sachant cela, des petits malins ont rapidement réussi à transformer ces mini-PC en stations d’émulation permettant de faire tourner toutes les roms possibles et imaginables. Malheureusement, si on est pas un minimum débrouillard, il n’est pas toujours évident de se bricoler sa propre game station. Mais ne vous en faites pas, grâce à Boutique Retrogaming, vous pourrez vous procurer une chouette console déjà configurée et prête à l’emploi : la Retroflag SuperPi Case.

Que contient la Retroflag Superpi Case ?

Plusieurs modèles de Retroflag SuperPi Case allant de la NES à la Megadrive sont disponibles. En ce qui nous concerne, c’est la version Super Nintendo que nous avons reçu. Le design du boîtier est très proche de celui de la SNES Mini sortie récemment. Les différences résident seulement dans les ports USB en façade et dans le port cartouche que l’on peut ouvrir pour ranger des cartes SD. Hormis le logo, les manettes sont quant à elles en tous points similaires. Notons également que puisqu’il s’agit d’un Raspberry 3, toutes les manettes USB et bluetooth sont compatibles avec la bête.

Niveau hardware, vous ne serez pas en reste puisque le boitier contient un Raspberry Pi 3B+ ainsi qu’un ventilateur ultra silencieux. Personnellement, j’aime beaucoup ce détail même si un Raspberry n’a pas vraiment tendance à chauffer. En ce qui concerne l’émulation, on est sur un Recalbox 6.1, soit l’une des versions les plus récentes du système. Ce dernier supporte une quarantaine de consoles rétros, ce qui devrait vous tenir en haleine quelques heures. Finalement, sachez que le nombre de jeux variera selon la somme que vous souhaitez débourser mais je ne m’attarderai pas plus sur ce sujet.

Cet article n’a en aucun cas pour but de promouvoir le piratage. Avant de vous procurer une rom, assurez-vous d’être en possession du jeu original. Faites comme la Team Sitegeek, soutenez et respectez le travail des développeurs :)

Les fonctionnalités de Recalbox

Recalbox OS est basé sur le système GNU/Linux. En plus de proposer des dizaines d’émulateurs, il possède une interface attractive au design super cool ainsi que diverses fonctionnalités très utiles. Dans le désordre, citons :

  • Le rebobinage : à la manière d’un Forza, remontez le temps afin d’éviter une mort certaine
  • Les savestates : sauvegardez et de chargez vos parties en toute simplicité
  • Les screenshots : faites des captures d’écran de vos jeux préférés et partagez les avec vos amis
  • Le multijoueur : la Retroflag Superpi Case est munie de deux ports USB mais grâce au bluetooth, vous pourrez jouer jusqu’à 5
  • Les favoris : constituez une liste composée de vos jeux favoris afin de gagner du temps
L'interface de Recalbox 6.1

L’interface de Recalbox 6.1

Mon avis sur la Retroflag Superpi Case

Possédant une SNES Mini et un Raspeberry Pi 3 avec Recalbox, j’étais vraiment curieux de mettre les mains sur la Retroflag SuperPi Case. Ma première impression lors de l’unboxing était positive puisque le packaging est super classe et que la console est livrée avec tous les câbles nécessaires, dont notamment une rallonge USB. C’est bien, Boutique Rétrogaming s’est souvenu des critiques à propos du câble de la manette trop court lors de la sortie de la NES Mini. La seule chose que je pourrais regretter serait l’absence d’une deuxième manette mais ce n’est pas un drame puisque j’ai une manette Xbox filaire.

Procurez-vous la Retroflag Superpi Case

Arrive ensuite le moment de brancher la console. Et quand je parle de “solution clé sur porte“, ce n’est pas pour rien. En effet, il suffit de raccorder l’alimentation et de brancher la Retroflag SuperPi Case en HDMI sur son téléviseur et le tour en joué. Il ne reste plus ensuite qu’à s’asseoir et à se replonger avec nostalgie dans les jeux de son enfance. Bref vous l’aurez compris, j’ai vraiment été conquis par cette console qui n’est petite que par sa taille. Le seul problème une fois la manette en main est de décider à quel jeu on va jouer. Ce qui peut être un réel challenge tant le choix du catalogue proposé par Boutique Retrogaming est varié, même avec une version de base tournant actuellement aux alentours de 170€.

Et vous, elle vous tente cette console ? Dites-nous tout dans les commentaires.

À très bientôt sur Sitegeek !

Johnny.

La note de Johnny

Packaging
Interface
Installation
Rapport qualité/prix
Plaisir du testeur

Un produit incontournable pour les fans de retrogaming

User Rating: Be the first one !