C’est l’une des nouveautés particulièrement remarquées par les amateurs à la fois des produits Apple, mais également d’automobile. Avec son nouvel iOS 16, Apple veut étendre l’implication de son fameux Carplay, le responsable de l’info-divertissement présent dans les voitures compatibles. 

À l’heure actuelle, l’écran central propose la gestion de certaines applications, l’envoi de SMS et également, la présentation du GPS que cela soit par Plans (l’application Apple dédiée), Google Maps ou encore, Waze. Attendu à la fin 2022, iOS 16 devrait aller encore plus loin et s’inviter sur tous les écrans disponibles dans l’habitacle, dépassant l’idée du pur divertissement. Pour le moment, Mercedes, Renault, Volvo ou encore Audi ont déjà donné leur accord à Apple. Reste à la marque californienne de convaincre les autres constructeurs mondiaux et un certain… Tesla. Explications.

<< Photo par Pixabay, CC0

Légende : Audi va autoriser l’accès à Apple sur son cockpit

La présentation de toutes les données 

C’est une certaine révolution que s’apprête à faire Apple, notamment face à son principal concurrent Android Auto, application éponyme adaptée aux divertissements dans les véhicules. Plus que la présentation du système d’info-divertissement présent sur l’écran du milieu de l’habitacle, Apple veut et va s’implanter sur tous les écrans numériques disponibles au sein de la voiture.

Sur les voitures modernes, cette donnée inclut donc les « cockpits », à savoir l’endroit où sont indiquées toutes les informations nécessaires à la conduite et au comportement de la voiture. Vitesse, tour minute, rapport engagé, autonomie, consommation d’essence, tout va pouvoir être géré et visible depuis le système CarPlay auprès des premiers constructeurs partenaires.

Peu enclins à partager ces données habituellement, les constructeurs ont clairement effectué un choix osé et révolutionnaire dans le monde de l’automobile. La raison est simple, attirer les amateurs de la marque Apple et surtout, enrichir l’expérience de conduite encore plus fortement.

L’info-divertissement toujours présent 

Cela peut paraître logique, mais fort heureusement, l’info-divertissement extrêmement pratique proposé à l’heure actuelle par CarPlay restera bien en place, ainsi que sur les voitures non compatibles ou dont les constructeurs refusent encore d’ouvrir leurs données à Apple.

Le GPS restera le même avec certaines évolutions visuelles et techniques, tout comme l’accès à des applications de divertissement comme les podcasts. Très réputés depuis plusieurs années, ces formats audio sont prisés par les utilisateurs de la route qui les écoutent pour sortir de la monotonie de la musique et surtout, s’instruire au volant lors de leurs différents trajets.

Il faut dire qu’il y en a pour tous les goûts ! Des actualités de manière générale aux podcasts culturels tout en passant par ceux portant sur le divertissement et aidant par exemple les joueurs de poker à progresser grâce à des astuces bénéfiques ou des conseils de jeu, difficile de ne pas trouver un podcast adapté à ses envies.

<< Photo par Pixabay, CC0

Légende : Apple pense à son futur

Tesla ne semble pas vouloir s’associer à Apple 

Si l’on pense à une voiture révolutionnaire qui pourrait associer son image déjà ultra moderne à cette nouveauté, Tesla intervient logiquement et rapidement. Cependant, le constructeur de modèles 100% électriques n’a jamais fait en sorte de se rapprocher d’Apple et a même pris l’habitude de se montrer distant par rapport à son voisin californien. 

Pour preuve, l’installation de CarPlay au sein des ordinateurs de bord des véhicules est possible, mais bien moins évidente que sur les autres véhicules, par câble USB ou tout simplement, Bluetooth.

La raison est simple : Tesla souhaite développer elle-même ses logiciels de bord et laisser la possibilité au conducteur de choisir lui-même les options disponibles. Sans laisser Apple accéder à des informations probablement stratégiques comme le pilote automatique. En effet, la modification de CarPlay laisse entrevoir une grande avancée dans le futur d’Apple. Sa voiture autonome.

Apple continue le développement de sa voiture 

Cela n’aura échappé à personne, mais cette modification de CarPlay et l’arrivée d’Apple au-delà d’un simple système divertissement est expliquée par l’envie prononcée et le développement continu de l’entreprise sur sa future voiture autonome.

En compétition avec Tesla et d’autres géants comme Google, Apple souhaite prendre une longueur d’avance à ce sujet et donc, apprendre des meilleurs.