Optimisez l’enveloppe thermique de votre maison, tout en profitant de la Prime Energie à l’aide de l’isolation. Ce type de travaux d’efficacité énergétique est éligible au système des CEE (Certificats d’Economie d’Energie). Dans cet article, nous allons vous en dire plus sur cette Prime Energie, notamment comment en bénéficier et le montant associé.

Qui peut bénéficier de la Prime Energie ?

Sachez que tous les particuliers ont droit à cette Prime Energie, mais si vous faites partie des ménages modestes, vous pourrez profiter de certaines bonifications.

Comme vous le savez certainement, la facture énergétique devient de plus en plus pesante sur le budget des français. C’est pour cette raison que le gouvernement incite les ménages à réaliser des travaux donnant lieu à l’économie d’énergie.

A partir du 19 janvier 2019, cette Prime Energie est proposée comme une aide financière ouverte aux particuliers, locataires et propriétaires, mais pour en profiter, les travaux doivent respecter des critères techniques et établis par État, et doivent être réalisés par un artisan RGE. De plus, qu’il s’agisse d’une résidence secondaire ou principale, celle-ci doit être construite depuis 2 ans au minimum pour que ces travaux puissent être réalisés.

Nous tenons à préciser qu’il s’agit d’une des rares primes ouvertes pour les maisons secondaires, les locataires et les bailleurs.

Concernant la demande de cette prime, elle peut être réalisée directement chez un fournisseur d’énergie, des prestataires spécialisés ou en ligne.

Comment procéder pour avoir cette Prime Energie ?

Que ce soit les locataires ou les bailleurs, ils peuvent prétendre à cette Prime Energie. Pour cela, découvrez les conditions à respecter afin d’en bénéficier :

  • Logement secondaire ou principale, il doit être construit depuis au moins deux ans ;
  • Chaque demande de Prime Energie s’effectue obligatoirement avant la signature du devis avec la société sollicitée ;
  • C’est un professionnel reconnu par l’État qui doit faire les travaux d’isolation.
Lire aussi :
Les premiers écrans incurvés 1000 R Samsung sont là !

Les travaux d’isolation comme l’isolation de la toiture présente 2 conditions particulières pour obtenir la Prime Energie, à savoir :

  • L’isolant doit avoir une résistance thermique d’au moins 7 m².K/W en combles perdus ;
  • L’isolant doit avoir une résistance thermique d’au moins 6 m².K/W en rampant de toiture.

Une Prime bonifiée pour les travaux d’isolation

Une Prime Energie est essentiellement destinée aux ménages français aux revenus modestes, qui est la Prime Energie Plus.

Pour ceux qui sont éligibles, la Prime Energie classique est remplacée par cette aide. Les faibles revenus des foyers concernés leur permettent d’avoir droit à cette Prime Energie Plus, avec un montant associé qui peut être le double de celui de la Prime Energie standard.

C’est le système CEE qui fixe les plafonds des revenus. Pour bénéficier de la Prime Energie Plus, les particuliers sont obligés de justifier leurs revenus grâce à l’avis d’imposition N – 1 ou N – 2, en fonction de la situation la plus avantageuse. A part ça, les démarches administratives sont les mêmes que celles de la Prime Energie standard.

Quelle Prime Energie pour les travaux d’isolation de la toiture ?

Ce sont les critères choisis par l’État qui déterminent le calcul de la Prime Energie d’une isolation du toit. On y tient en compte l’espace climatique où la maison se trouve, l’énergie de chauffage de la maison (eau, électricité, gaz, etc.) et bien sûr, la surface des combles. Gardez à l’esprit que cette Prime Energie s’accroit de manière proportionnelle avec l’énergie économisée grâce aux travaux d’isolation. A titre d’exemple, un foyer de 4 personnes vivant dans un logement de 100 m² à Dreux (28). La maison est chauffée au gaz naturel et possède des combles dont la surface est de 50 m². Les revenus fiscaux d’un tel foyer seront de 28 000 euros. Ce foyer sera éligible à 750 euros de crédit d’impôt et à 611 euros de Prime Energie Plus. Donc, sur 2 500 euros de travaux d’isolation du toit, vous allez bénéficier d’une aide de 1 178 euros, ce qui équivaut à 47% du prix total des travaux.

Lire aussi :
Dyson Corrale Test - Le lisseur qui prend soin de vos cheveux

Vous pouvez aussi avoir plus d’aide si la famille va réaliser un autre projet de travaux d’efficacité énergétique. Avec un tel bouquet de travaux, la famille deviendra éligible à l’éco-prêt à taux zéro, ce qui va lui faire bénéficier d’un financement de ses travaux par la banque, et ce, sans payer les intérêts.