Avec l’adoption européenne du Règlement Général sur la Protection des données (RGPD) en 2014, l’utilisation du web est devenue plus sûre, mais moins fluide. Ainsi, l’affichage intempestif des bannières de consentement des cookies crispe nombre d’internautes. L’extension « I don’t care about cookie » propose de remédier à ce problème en bloquant les pop-up cookies. On vous en dit plus dans cet article.

Les pop-up cookies : des amis envahissants

Le RGPD

Les bannières de consentement des sites web sont une conséquence du RGPD, le Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Regulation ou GDPR en anglais). Adopté en avril 2016, ce règlement européen s’inscrit dans le prolongement de la Loi française Informatique et Libertés de 1978.

Le RGPD encadre le traitement des données personnelles, enjeu majeur à l’heure du tout numérique. Ces données personnelles sont définies par la loi comme « toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable » (nom, numéro de téléphone, etc.). Le RGPD a donc pour objectif de mieux protéger l’utilisation de ces données personnelles, mais également de renforcer l’information des internautes sur leur utilisation. Avec le RGPD, l’internaute reprend la main en donnant (ou non) son consentement : c’est là l’objectif des bandeaux cookies.

Le RGPD oblige les entreprises à justifier du but de la collecte de données personnelles. Ainsi, l’enregistrement de données personnelles en vue d’une potentielle utilisation future est interdit. Est notamment autorisé le recueil de données pour assurer la livraison d’un produit ou la création d’une carte de fidélité. Pour faire appliquer la loi, le RGPD a renforcé les contrôles et prévoit de lourdes sanctions en cas de fraude. L’amende peut ainsi atteindre vingt millions d’euros, ou 4 % du chiffre d’affaires de l’entreprise visée.

I dont care about cookies

I dont care about cookies

RGPD et invasion de cookies

Les cookies sont des moyens couramment utilisés pour recueillir et partager les données personnelles des internautes. S’ils enregistrent les actions de l’internaute sur le site, ils sont souvent revendus à des fins publicitaires. Encadrée par le RGPD, l’activation des cookies doit maintenant être acceptée explicitement par l’internaute.

Le consentement aux cookies a été mis en place par les entreprises pour traiter légalement les données personnelles des internautes. Conséquence : chaque visite sur un site est perturbée par l’apparition de bandeaux cookies ou de pop-up. Selon vos habitudes d’utilisation du web (VPN, suppression manuelle des cookies, etc.), la permission peut vous être demandée à chaque nouvelle visite sur le site. À la longue, l’affichage des bannières de consentement des sites web devient donc particulièrement envahissant.

De plus, le RGPD prévoit que le consentement doit être granulaire. Autrement dit, le consentement global ne doit pas être imposé et l’internaute doit pouvoir choisir les cookies qu’il souhaite activer ou désactiver. Ce consentement granulaire rend l’acceptation encore plus longue et fastidieuse. Si longue et fastidieuse qu’une extension a depuis été créée pour remédier à la situation : I don’t care about cookie.

L’extension I don’t care about cookie: la solution pour bloquer l’affichage des barrières de consentement

L’extension I don’t care about cookie bloque ou cache l’affichage des barrières de consentement. Vous pouvez ainsi surfer sur le web en toute tranquillité. I don’t care about cookie est compatible avec de nombreux navigateurs :

  • Firefox ;
  • Google Chrome ;
  • Edge ;
  • Opera ;
  • Pale Moon.
Tous les navigateurs sont compatibles sauf Safari

Tous les navigateurs sont compatibles sauf Safari

L’extension consent à la seule utilisation des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site que vous visitez. Avec I don’t care about cookie, vous pouvez également établir une liste blanche des sites à exclure du procédé. Enfin, le logiciel vous permet d’installer un filtre anti-cookies sur les bloqueurs de publicités AdBlock, AdBlock Plus et uBLock Origin.

Attention toutefois : l’extension ne procède pas à la suppression des cookies. Pour cela, vous devrez utiliser des logiciels annexes (anti-traqueur, etc.). Nous vous conseillons également de vider régulièrement votre historique.

Conclusion

L’extension I don’t care cookies part d’un agacement partagé par de nombreux internautes : l’affichage intempestif des bannières de consentement. Si le logiciel souhaite renouer avec une utilisation fluide du web, son fonctionnement communautaire entraîne un emploi relativement lourd au quotidien. Les utilisateurs remontent ainsi plusieurs dysfonctionnements (blocage intempestif de site web, mise à jour régulière pour une efficacité optimale, etc.). Une extension qui ne demande donc qu’à s’améliorer.