Et si je vous disais que de nouveaux types d’ordinateurs pourraient arriver prochainement pour résoudre des problèmes impossibles à résoudre jusqu’à présent? 

La principale différence entre un ordinateur quantique et un ordinateur classique est que l’ordinateur quantique effectue ses calculs à partir des lois de la physique quantique. Un ordinateur ordinaire gère des bits d’information, qui peuvent être des 0 ou des 1. Par contre, un ordinateur quantique manipule des qubits qui sont des généralisations des bits classiques. Il est possible qu’un ordinateur quantique fasse des calculs beaucoup plus vite qu’un ordinateur standard. Dans un tel cas, il dispose d’un très grand nombre de qubits.

Origine des ordinateurs quantiques

Au début des années 1980, le physicien Richard Feynman a mis en avant l’idée selon laquelle il est possible de profiter des lois de la mécanique quantique pour simuler et comprendre au mieux des systèmes quantiques en exploitant d’autres systèmes quantiques. En fait, dans l’univers de la chimie quantique et de la physique du solide, il se trouve qu’on est limité par le volume de calculs indispensables pour les simuler à partir d’ordinateurs classiques. Mais Richard Feynman estime qu’il est possible de mettre au point des calculateurs ou des simulateurs quantiques dans le but de faire face à cet obstacle. Cela passe par l’utilisation des généralisations des bits d’information classiques, appelés qubits, et l’élaboration des portes logiques quantiques opérant sur ces qubits. Grâce à la superposition quantique et le phénomène d’intrication quantique, il est possible de réaliser un grand nombre de calculs en parallèle.

L'algoritme de Shor

L’algoritme de Shor

On note que la recherche sur les ordinateurs quantiques, ou sur les possibilités issues de l’information et les calculs quantiques, s’est développée depuis une dizaine d’années. Toutefois, il y a encore des confusions qui règnent dans les médias qui ne semblent pas parler d’une même voix concernant ce qui peut être fait ou pas avec des ordinateurs quantiques et des calculateurs quantiques.

Savoir faire la différence entre un ordinateur quantique et un calculateur quantique

Pour vous rendre sur internet en vue de réaliser vos activités en ligne, comme visiter le site atout-finance.com, vous avez besoin d’un ordinateur classique. Celui-ci est censé être programmable, comme c’est le cas d’un ordinateur quantique, afin d’exécuter n’importe quel algorithme quantique. Un calculateur quantique n’est capable d’exécuter qu’un seul algorithme ou une seule classe d’algorithme. Il n’est pas possible de le programmer dans le but de réaliser n’importe quelle tâche.

Peter Shor

Peter Shor

Certains algorithmes quantiques, disposant d’un nombre important de qubits, sont plus performants qu’un ordinateur classique. Mais cela ne veut pas dire que les ordinateurs quantiques sont systématiquement plus performants qu’un ordinateur ordinaire.

Il est aussi bon d’indiquer le problème de la décohérence quantique qui se pose avec les ordinateurs ou les calculateurs quantiques. C’est l’influence des perturbations de l’environnement qui dégradent plus rapidement un calcul quantique basé sur un nombre assez élevé de qubits. Les effets de cette influence peuvent, toutefois, être limités grâce à des codes correcteurs d’erreurs quantiques analogues que les ordinateurs classiques ont déjà utilisés. Les experts de ce domaine réfléchissent sur les solutions pouvant être apportées pour remédier ce problème. Selon un d’entre eux, la fabrication d’un ordinateur quantique hautement performant n’est pas possible avant 2050.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article de Johnny sur les ordinateurs quantiques.

Lire aussi :
Apple : les AirTags ne sont pas aussi sécurisés que prévu

Et vous, ça vous intéresse ce genre de technologie?

À bientôt sur Sitegeek

Gwen