En juillet 2021, a commencé une nouvelle série de comics intitulée : Superman : Son of Kal-El. Celle-ci nous narre le passage de flambeau entre le Superman que l’on connait tous, Clark Kent et son fils Jon Kent existant en qualité de Superboy jusqu’alors. Mais, pourquoi tout ce ramdam autour d’un baiser à venir ?

Qui est vraiment Superman ?

Jusqu’à présent cette question n’avait pas lieu d’être car tout le monde (ou presque) savait que sous les traits de Superman se cachait en fait Clark Kent, aussi appelé Kal-El sur sa planète d’origine. À l’inverse Flash, Batman, Spider-Man, Green Lantern et d’autres n’ont cessé de changer sous le masque. Depuis le mois de juillet 2021 il se pourrait bien que cela change aussi pour l’homme d’acier. Car les nouvelles aventures de Jon Kent l’amènent à reprendre le flambeau de son père. 

Dans “Superman : Son of Kal-El”, Clark annonce à son fils Jon que du haut de ses 17 ans il devra à présent endosser la responsabilité d’être l’unique Superman de la terre. Cela car il lui faut s’absenter pour une durée indéterminée afin d’aller sauver… l’univers. Bon je vous l’accorde les scénaristes ne se sont pas foulés et n’ont même pas pris le temps de trouver une vraie excuse mais l’idée que Superboy devienne lui-même Superman n’en reste pas moins alléchante.

L’histoire de Jonathan Samuel Kent – AKA Superboy

Je vous parle de Jon Kent mais il se pourrait que vous ne sachiez pas que Clark et Lois avaient eu un fils. Cela s’est passé en 2015 juste après l’aventure “Convergence”. Il ne faudra pas attendre longtemps pour que Jon se fasse une place parmi les plus grands héros. Ses débuts seront à découvrir dans le comics Superman – Lois & Clark (que je vous invite à lire). Après quoi il aura sa propre série intitulée “Super Sons” aux côtés de Damian Wayne (le fils de Bruce Wayne & Talia Al Ghul).

Avoir un Super-Boy qui soit le vrai fils de Kal-El est sympa mais cela pourrait être vite enfantin de continuer à suivre les aventures d’un pré-ado de 10 ans. C’est alors qu’arrive le run “Legion of Super-Heroes”. Des héros venus du futur demanderont l’aide de notre jeune Jon Kent. Il acceptera et se rendra alors au 31ᵉ siècle afin de les aider à y restaurer la paix. Jon reviendra assez vite du futur, il a alors 17 ans et c’est ici que débute l’histoire qui nous intéresse : “Son of Kal-El”.

Jon ira un temps au 31 ème siècle

Jon ira un temps au 31 ème siècle

Et donc ? Superman est bi ou pas ?

Qu’on soit bien d’accord je trouve déjà vraiment dommage que le net en soit à se poser la question. Dans l’univers des comics il y a pourtant eu à plusieurs reprises des propositions d’histoires alternatives et qui n’ont pourtant pas fait autant de bruit. Il vous suffit d’aller lire mon article sur Batman qui ne serait pas Bruce Wayne, j’y évoque la Terre 2 qui abrite un Green Lantern ouvertement gay ou même un Superman noir.

Qu’est-ce qui change la donne ici ? C’est tout bonnement le fait d’être sur Terre 1 et dans la ligne temporelle principale. Une modification ici est souvent un choix qui restera sur du long terme pour les lecteurs des comics. Afin de pouvoir vous parler de ceci en toute connaissance de cause j’ai bien entendu lu les 4 épisodes existants de Superman : Son of Kal-El. Et je peux déjà vous dire que l’orientation sexuelle de Jon Kent n’est pas du tout le centre de l’histoire. Ce qui fait qu’on est ici clairement face à un simple coup de marketing.

Jon Kent est plus proche des humains que son père c'est certain

Jon Kent est plus proche des humains que son père c’est certain

Il faudra d’ailleurs qu’on m’explique pourquoi est-ce que c’est le terme bisexuel qui est utilisé partout sur le net. À ma connaissance Jon n’a pas vraiment eu de romance d’aucune sorte (mais je n’ai pas tout lu n’hésitez pas à m’éclairer au besoin). Car s’il n’a rien connu jusqu’ici toutes les possibilités lui sont ouvertes. Pour les personnes qui se disent : “Mais pourquoi on en parle les scénaristes font ce qu’ils veulent non ?” Eh bien on en parle parce que ce sont ces mêmes scénaristes qui n’ont rien trouvé de mieux que de mettre ce point-là en avant pour le tome 5 qui sortira au mois de novembre 2021.

Drôle d’idée d’ailleurs car je trouve que la série en question en a suffisamment sous le capot que pour avoir recours au buzz sur l’orientation sexuelle. On est ici face à un ado de 17 ans qui a le pouvoir de changer le monde. Imaginez la difficulté des choix que cela engendre. Sur les images ci-dessus par exemple, Jon sauve des migrants d’un naufrage mais à peine ramenés à Metropolis ceux-ci sont menottés afin d’être renvoyés au plus vite chez eux. Jon voudrait être un Superman qui en fait plus pour la terre et se dit à lui-même, je cite : pourquoi se contenter de guérir les maux quand on peut vaincre la maladie ?


En bref

Je pense qu’il ne faut jamais oublier que les comics de cette envergure-là ont un but premier, au-delà de nous divertir, c’est de faire des ventes. Et il serait hypocrite de refuser qu’ils utilisent tout ce qu’ils ont sous le coude pour mettre en avant leurs nouvelles séries.

Malgré tout je reste sur mon avis final qui est que cette série n’a pas besoin de ce genre de publicité cela risque de desservir l’histoire principale. Mais si cela lance au moins des débats et peut ouvrir un peu les esprits de certains alors pourquoi pas…

Sur ces bonnes paroles je vous laisse je m’en vais lire “I Am Batman” afin de comprendre comment la chauve-souris est devenue un afro-américain.

I Am Batman nous propose un chevalier afro-américain

I Am Batman nous propose un chevalier afro-américain

 

Frédéric Perez

Et si vous ne savez pas ce qu’est izneo notre article de présentation d’izneo n’est pas loin.