Si le fait de chercher à découvrir le mot de passe de votre conjoint et vérifier son portable en douce ne vous suffit plus, il existe une solution plus radicale : les logiciels espions. Invisibles pour le possesseur du téléphone, ces applications permettent de connaître les appels, les SMS, les historiques de navigation et souvent même la localisation GPS. Ils nécessitent néanmoins une condition : subtiliser le portable de la personne concernée afin de les installer. Nous faisons un petit tour d’horizon de ces nouveaux outils d’espionnage en vous présentant ceux qui nous paraissent les plus performants sur iPhone et Android.

Spytic

Spytic est une application qui permet d’accéder à de nombreuses données comme le code d’accès du téléphone, la localisation GPS de votre conjoint/e, mais aussi l’intégralité de son journal d’appels et les SMS reçus ainsi que l’historique de recherche. Ce logiciel peut être facilement paramétré à distance. Sans être le logiciel d’espionnage le plus complet, Spytic possède l’avantage d’être totalement gratuit et est disponible ici.

Hoverwatch

Hoverwatch est un logiciel conçu pour surveiller les actions de votre famille. Il vous informe en temps réel des appels et messages reçus et envoyés par le téléphone sur lequel il est installé. Sa fonction d’enregistrement à distance des conversations téléphoniques permet de plus de les écouter et de les rejouer plus tard, ne vous obligeant pas à rester à votre poste d’écoute toute la journée. La fonction la plus intéressante de ce logiciel est sans doute la possibilité de surveiller cinq téléphones simultanément. Téléchargez-le sur cette page.

Comment espionner son conjoint à distance gratuitement en 2021 ?

Comment espionner son conjoint à distance gratuitement en 2021 ?

mSpy

mSpy est considéré comme un des logiciels espions les plus performants, notamment pour iPhone. Il est très facile à utiliser pour espionner un téléphone à distance avec sa fonction de suivi des appels en temps réel de tous les appels passés ou reçus par votre cible. Vous pouvez également obtenir un profil détaillé de son interlocuteur !

L’itinéraire emprunté par votre cible apparaît de plus grâce à sa fonction de localisation GPS, vous donnant sa position précise comme si vous étiez sur Google Maps. MSpy donne enfin accès à tous les échanges effectués sur les réseaux sociaux et notamment Facebook. Vous pouvez l’essayer ici.

FlexiSpy

Spécialement conçu pour surveiller les enfants et les employés peu scrupuleux, FlexiSpy est évidemment utilisable de la même manière pour garder un œil sur votre partenaire. Intégré à un tracker SMS, FlexiSpy vous permet de suivre en temps réel et en détail la messagerie de la personne espionnée. Il n’oublie pas non plus les réseaux sociaux, que ce soit WhatsApp ou Facebook et offre de même les profils complets de tous les contacts téléphoniques sur le téléphone cible. Son tableau de bord permet enfin d’enregistrer les conversations pour plus tard. Apprenez à devenir un espion 2.0 ici.

Spyzie

Spyzie est une des applications d’espionnage Android les plus efficaces du marché : ce logiciel offre une panoplie de fonctionnalités qui le rendent indétectable et simple d’utilisation. Une fois installée sur le smartphone que vous souhaitez suivre, cette application offre en plus des autres fonctionnalités un système de capture d’écran de tout le contenu multimédia du téléphone consultable depuis son tableau de bord, votre PC en l’occurrence. Son mode furtif donne la possibilité de prévenir les accidents si jamais il est utilisé sur un ordinateur auquel d’autres personnes auraient accès. Vous pouvez l’installer gratuitement sur cette page.

Rappel important : ce que dit la loi

Notez qu’il est illégal d’utiliser un logiciel espion pour surveiller son/sa partenaire à son insu. En effet, l’article 226-15 du Code pénal dit clairement que « le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir (…) des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d’en prendre frauduleusement connaissance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d’intercepter (…) des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie des télécommunications ou de procéder à l’installation d’appareils conçus pour réaliser de telles interceptions. »

Ces logiciels sont donc à utiliser pour des raisons valables, en connaissance des risques encourus.