Si vous recherchez une application de surveillance téléphonique, vous êtes forcément tombé sur le nom Minspy, l’une des applications de surveillance téléphonique les plus populaires aujourd’hui. Que ce soit pour surveiller un proche, ou pour protéger vos enfants quand ils surfent sur le web, ce logiciel propose un panel d’outils très large. Laissez nous vous les présenter dans cet article.

Les avantages de Minspy

Avant de voir dans le détail les multiples fonctionnalités de Minspy, voyons les avantages que propose ce logiciel de surveillance.

Une utilisation sans root ou jailbreak

Ce qui freine souvent l’utilisation de ce genre d’appareils, outre les scrupules bien sûr, c’est souvent de devoir rooter le téléphone cible, ou encore le jailbreaker, c’est-à- dire exploiter les failles du téléphone pour installer un logiciel tiers voulu. Avec Minspy justement, aucun besoin de recourir à ce genre de forfaits, à aucun moment il ne sera nécessaire de manipuler le téléphone.

Un contrôle simple sur navigateur

Minspy s’utilise simplement depuis son navigateur Web pour obtenir les données d’un téléphone portable cible sans même avoir le manipuler. Il est donc possible d’accéder à ces données à partir de n’importe quel appareil connecté à Internet : ordinateur portable, smartphone ou tablette. L’application peut de plus s’installer en mode furtif, ce qui diminue fortement les chances de voir vos investigations découvertes si vous l’utilisez sur le PC familial !

Des données sécurisées

La confidentialité des données étant la préoccupation majeure de nos jours, Minspy promet de ne stocker aucune de vos données privées sur ses serveurs. Avec sa fonctionnalité iCloud, toutes les données de l’iPhone cible sont synchronisées avec le serveur iCloud. Minspy extrait ensuite les informations de ces données de sauvegarde puis vous les retransmet sur votre tableau de bord.

Toutes les fonctionnalités de Minspy

Minspy possède un arsenal de fonctionnalités très étendu qui vous offrira toutes les données du téléphone cible sur un plateau d’argent. Voici dans le détail l’ensemble des possibilités que l’application offre :

Moniteur d’appel

La fonction de surveillance des appels vous donne dans le détail tous les appels émis et reçus par la personne que vous désirez surveiller. Il est de plus possible de connaître les détails des appelants, ce qui peut s’avérer utile si vous désirez savoir qui communique avec vos enfants. Les discussions sont enfin enregistrables afin d’en garder des traces, pour confondre un harceleur, par exemple.

Moniteur de médias sociaux

Minspy affichera sur son tableau de bord tous les messages privés de l’utilisateur sur la plupart des réseaux sociaux les plus utilisés : FB, Instagram, WhatsApp, etc.Et de la même façon, les profils complets de ses interlocuteurs seront disponibles.

Moniteur de localisation

La fonction GPS de l’application vous renseigne sur l’emplacement en direct de l’utilisateur dont vous espionnez le téléphone. Il est de plus possible de créer un véritable historique des déplacements de la cible. Le geofencing, ou barrière de sécurité, semble la fonction la plus sécurisante de l’application pour les parents, puisqu’elle permet de déterminer des zones interdites couplées à une fonction d’alerte si votre enfant s’y déplace.

Keylogger

Minspy vous permet de voir tout ce que l’utilisateur du téléphone enregistre au clavier, comme tout keylogger : cela inclut donc tous les messages, ce qui peut être pratique dans le cas de messages supprimés.

Verdict

Si vous cherchez une application de surveillance, Minspy semble offrir la totalité des options que l’on trouve en général sur les applications de ce type, de manière assez professionnelle. Évidemment, comme ses consœurs, l’application est payante : ces logiciels coûtent cher à développer.

N’oubliez pas enfin que la surveillance d’un tiers, même mineur, reste illégale. L’article 226-15 du Code pénal dit clairement que « le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir (…) des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d’en prendre frauduleusement connaissance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d’intercepter (…) des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie des télécommunications ou de procéder à l’installation d’appareils conçus pour réaliser de telles interceptions ».

À utiliser avec modération donc, et de préférence avec l’accord de la personne surveillée.