Accueil > Films et séries de geek > Critique | Le Monde de Dory prolonge le plaisir de Nemo

Critique | Le Monde de Dory prolonge le plaisir de Nemo

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Une fois n’est pas coutume Disney offre la possibilité à Sitegeek.fr de découvrir un film en avant-première presse. Cette fois-ci ce sera Le Monde de Dory. Dans Le monde de Nemo c’était mon personnage préféré – je ne pense pas être le seul – et c’est donc avec impatience que j’attendais cette suite. Mais les suites ont la fâcheuse tendance de nous décevoir. Voyons ce qu’il en est de celle-ci.

L’histoire du film : Le Monde de Dory

L‘histoire du film Le Monde de Dory est simplement un miroir du monde de Nemo. C’est à dire que dans Nemo les parents (Marin aidé par Dory) cherchaient leur enfant (Nemo) et dans la cas présent c’est l’enfant (Dory aidé par Marin) qui cherche ses parents. Dory a des flashback de son enfance et se rappelle d’un détail pouvant l’aider à comprendre d’où elle vient et peut-être retrouver ses parents. Aidée par Marin et Nemo notre trio aquatique part donc à l’aventure pour tenter de retrouver les parents de Dory.

Nos trois comparses repartent à l'aventure.
Nos trois comparses repartent à l’aventure.

Mon avis sur Le Monde de Dory

Dès les premières minutes du film vous serez attendri par une Dory enfant qui nous a fait fondre. Son histoire est émouvante et belle à la fois. On découvre en accéléré l’histoire de son enfance pour arriver à la rencontre de Dory avec Marin. Le Monde de Dory nous propulse un an après l’histoire du monde de Nemo. A partir de là il faut avouer que Disney est plutôt doué pour réutiliser la recette du 1er film en y apportant ce qu’il faut de nouveauté, que l’on ait pas l’impression d’assister à un simple copié-collé. C’est ainsi qu’au milieu des personnages que l’on connaissait déjà viendront s’ajouter pas mal de nouveaux personnages : un poulpe ninja complètement loufoque, une baleine myope, une baleine à bosse dépressive, des éléphants de mer (dont un assez spécial qui était à la limite hors contexte) et j’en passe.

Hank le poulpe à tout pour plaire.
Hank le poulpe a tout pour plaire.

En plus de pouvoir voir ce film en avant-première presse (Merci Disney) j’ai pu le voir avec mon ami Antoine Guillaume qui, au-delà d’être un comédien de talent, est avant tout un fan inconditionnel de Disney. Et c’est donc lui qui m’a fait remarquer certaines choses que je n’aurais pas vues. Par exemple, dans Le Monde de Dory, il n’y a aucun “méchant”, pas de Cruella, pas de Requin, pas de Crochet. Cela n’empêche en rien le film d’être bon mais c’est vrai que cela limite les possibilités de stress vis-à-vis des dangers encourus par nos amis. Antoine me faisait remarquer aussi une ambiance générale bien plus sombre, en termes de couleurs, que dans le premier volet. Suspens donc quant à savoir si les plus jeunes accrocheront autant que nous.

Mention spéciale pour le court-métrage Piper !

Comme dans tout Pixar digne de ce nom nous avons eu droit à un court-métrage en début de projection : Piper. Il raconte l’histoire d’un bébé mouette qui doit apprendre à voler de ses propres ailes. Il est plus qu’impressionnant de découvrir qu’en 5 min on puisse vous faire ressentir autant d’émotions. Béatitude devant la qualité de l’image, tendresse devant des personnages hyper mignons, joie devant une chute tellement Disney,…

Un court-métrage incroyable.
Un court-métrage incroyable.

Conclusions hâtives de l’ami Fred

Pas besoin de vous faire un dessin vous aurez compris que nous avons adoré Le Monde de Dory. C’est une suite tellement directe à Nemo que vous pourriez regarder les deux films en une soirée et avoir le sentiment de voir un seul et même film. Enfants et adultes n’hésitez donc pas, c’est 1h45 de plaisir qui vous attend, si le premier vous avait plu, vous pouvez nager les yeux fermés vers celui-ci.

Et vous ? Comptez-vous allez voir ce film ?

Plus d’infos sur le site officiel du film Le Monde de Dory

D’ici la prochaine fois, just keep swimming sur Sitegeek.fr

Frédéric Perez

Just Keep Swimming !

Bande Annonce :

Galerie :

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

Infinity War

Critique | Avengers : Infinity War – Meilleur film de super héros ever ?

Critique | Dix ans après les balbutiements du Marvel Cinematic Universe, le choc des titans tant attendu débarque enfin sur grand écran. Et Avengers : Infinity War ne se contente pas de tenir ses promesses. Il dépasse toutes nos attentes !

Ready Player One

Critique | Ready Player One – Quand Spielberg titille l’enfant en toi

Critique | On ne pensait plus Steven Spielberg capable de vendre du rêve comme il le faisait aux gosses des années 80. On avait tort, la preuve avec Ready Player One, un film plus touchant qu'il n'y paraît.

2 commentaires

  1. Vraiment hate de me le faire celui là. Tout comme le court métrage de Pixar. L’impact de Disney ne se fait pas trop sentir dans ce film?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.