Accueil > Films et séries de geek > Série Master of Sex – Avis sur la saison 1

Série Master of Sex – Avis sur la saison 1

Master of Sex - Virginia radieuse
Master of Sex – Virginia radieuse

Si vous êtes comme moi, vous appréciez sans doute la grande diversité des thèmes et sujets abordés dans le panel de séries diffusées actuellement. Alors quand Showtime annonçait l’année dernière, le lancement d’une nouvelle série mettant en scène les premières études sexuelles au milieu des années 50, vous imaginez bien que j’ai directement été séduit.

D’une part, car le choix de ce sujet un peu dérangeant risque d’amener son lot de situations cocasses, mais aussi car le style visuel façon « Mad Men » nous replonge dans cet univers béni, un peu naïf, à l’aube de notre vie moderne oppressante ; où la clope se fumait partout, tout le temps, en toutes circonstances.
Après douze épisodes passés trop vite, voici mon avis garanti sans spoiler

Master of Sex – L’avant YouPorn

Dans Master of Sex vous suivez les aventures de William et Virginia, un docteur et son assistante, menant des recherches scientifiques visant à étudier les comportements sexuels et réactions du corps humain ; principalement pendant l’orgasme. Ça ne se fera pas sans mal, car si actuellement, le sexe est banalisé et servi à toutes les sauces, à cette époque, les choses étaient sensiblement différentes.

Master of Sex - L’accessoire scientifique innovant indispensable
Master of Sex – L’accessoire scientifique innovant indispensable
Master of Sex - Des patients heureux d'aider la science
Master of Sex – Des patients heureux d’aider la science

Il faut dire que l’histoire se situe quelques décennies avant la révolution sexuelle et qu’on en était encore à se poser des questions existentielles sur des notions simplistes telles que le plaisir, le sexe récréatif, l’homosexualité ou les zones érogènes. Notre équipe mènera un tas d’expériences et de mesures afin de chronométrer les patients, mesurer l’intensité de leurs convulsions et la façon dont leurs muscles réagissent avant, pendant et après l’orgasme. Tout ça pour accumuler un tas de données statistiques utiles pour mener à bien la première étude de cas à grande échelle sur ce sujet. Le tout s’inspirant de l’histoire vraie du docteur William Masters.

Les tabous et ignorances de l’époque amusent forcement notre œil contemporain sans jamais sombrer dans le vulgaire. Les acteurs brillent par leurs prestations ; de la séduisante assistante libertine jusqu’aux acteurs des rôles secondaires, tous parviennent à se faire aimer ou détester selon les rôles et surtout parviennent à rester crédibles dans leurs interprétations des personnages des années 50.

Pour pimenter le tout, la série est pleine de rebondissements et entremêlée de petites histoires entre médecins et patients qui dépassent un peu le cadre initial de l’étude ; que je préfère vous laisser découvrir par vous-même.

Master of Sex – Vivement la suite

Master os Sex - Virginia, Will et sa femme
Master os Sex – Virginia, Will et sa femme

À notre époque, le sexe est banalisé, servi à toutes les sauces dans les médias et l’hyper sexualisation est devenu la norme. Master of Sex est une fenêtre ouverte sur un passé pas si lointain où les choses étaient sensiblement différentes ; ni pires, ni meilleures. L’énorme contraste avec les uses et coutumes actuelles invite à la remise en question de notre société.
Qu’est-ce qui est « normal », notre société ou celle de cette époque ? La question restera ouverte et je vous invite à visionner la série afin d’en tirer vos propres conclusions.

Moi en tout cas, j’attends impatiemment le 13 juillet prochain pour voir la suite des aventures de William et Virginia.

Bon visionnage et pensez à partager l’article s’il vous a plu.

le site officiel : http://www.sho.com/sho/masters-of-sex/home

Gwen

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chat, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

Solo

Critique | Solo : A Star Wars Non-Story

Critique | Le Raid de Kessel, le Faucon Millenium, la rencontre avec Chewbacca, Lando Calrissian... Solo : A Star Wars Story vous dévoile enfin l'origine de tous ces mots-clés concernant Han Solo, dans un film très anecdotique.

Sans un Bruit

Critique | Sans un Bruit – Le film d’horreur qui vous laisse sans voix

Critique | Quelle effroyable idée que de nous plonger dans un monde où le moindre bruit est synonyme de danger mortel. Tel est le pitch de Sans un Bruit, un film d'horreur où l'on se retient de crier.

4 commentaires

  1. Je ne lis pas trop ton article, je suis actuellement cette série bien sympathique ;) et je voudrais pas en apprendre top à l’avance… juste qu’une suite est prévue, et c’est une bonne nouvelle !

  2. Bon, une série où le héros s’appelle William, Masters de son petit nom, avec un gode qui pourrait servir de démonte-pneu pour camion, et où l’héroïne porte le nom de ma belle-soeur, soit on est en plein Truman Show, soit cette série a été créée pour moi, et il faut absolument que je la regarde! :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.