Accueil > IT > Comment garder un réseau d’entreprise sécurisé, et comment protéger ses données sensibles

Comment garder un réseau d’entreprise sécurisé, et comment protéger ses données sensibles

Le monde du business est impitoyable, et tandis que certaines entreprises se comportent de manière respectueuse avec leurs concurrents, d’autres sont prêtes à tout pour prendre l’avantage sur ces derniers. Et à l’ère du Big Data et du tout numérique, les individus malintentionnés disposent de bien des armes pour mettre des bâtons dans les roues de la concurrence de manière déloyale.

Mais vous connaissez l’adage : « mieux vaut prévenir que guérir ». Voici quelques conseils pour vous aider à protéger le réseau de votre entreprise contre les actions malveillantes, et garder vos données à l’abri.

Faites attention à vos e-mails !

Quelle que soit la taille de l’entreprise ou le système d’exploitation utilisé, la première des barrières contre les attaques informatiques est la vigilance des utilisateurs. Si les employés sont déjà au courant des pièges éventuels qui peuvent leur être tendus, ils seront plus à même de les repérer immédiatement et ainsi éviter une catastrophe.

Les E-mails par exemple sont un terrain de jeu très apprécié des pirates. Vous pourriez en effet vous retrouver avec un malware sur les bras après avoir cliqué sur un lien ou téléchargé une pièce jointe présente dans un e-mail. Vol de données, ransomware bloquant votre machine… Les conséquences d’un clic malencontreux peuvent être désastreuses. Ce phénomène est d’ailleurs devenu tellement récurrent que même Google a pris des mesures en 2017 pour limiter le nombre de pièces jointes infectées.

Le phishing est également une menace extrêmement courante par laquelle il est facile de se faire avoir : une fausse page de connexion ressemblant à un site que vous connaissez (Outlook, Gmail…) vous demandera d’entrer vos identifiants, pour vous les voler une fois cela fait. Un pirate en possession d’identifiants provenant d’une entreprise concurrente pourra ensuite accéder à des données privées, voire même contacter d’autres employés. C’est pourquoi il ne faut jamais baisser sa garde devant un e-mail, même s’il provient de l’un de vos contacts personnels.

L'attaque par bruteforce permet aux pirates de tester un nombre incroyable de mot de passe très rapidement
L’attaque par bruteforce permet aux pirates de tester un nombre incroyable de mot de passe très rapidement

Attaques externes : soyez prêts !

Dans son guide digital, l’hébergeur 1&1 insiste lourdement sur l’importance d’utiliser un serveur sécurisé, car certains usagers malveillants n’attendront pas de « faux-clic » de leurs victimes pour les atteindre.

Pour accéder à des données privées cachées derrière un login, les pirates peuvent réaliser une attaque par bruteforce. Cela consiste à tester purement et simplement toutes les combinaisons de login possibles jusqu’à trouver la bonne. Les serveurs sécurisés rendront aux pirates la tâche bien plus difficile en bloquant toute authentification après un certain nombre d’essais infructueux, ou en ajoutant d’autres couches nécessaires à l’authentification en plus du mot de passe. Toutefois, les usagers peuvent compléter cette sécurité en se servant d’un mot de passe élaboré (longueur, chiffres, caractères spéciaux). En effet, la complexité d’un mot de passe influe drastiquement sur l’efficacité des attaques par force brute.

L’attaque DoS (de l’anglais Denial of Service : Déni de Service) est une autre menace relativement courante à laquelle les entreprises peuvent être exposées. L’objectif ici n’est pas de voler des données, mais de paralyser un réseau : l’assaillant envoie une énorme quantité de données à un serveur afin de saturer sa bande passante, ce qui empêchera tous les autres utilisateurs de se servir du serveur en question. Les attaques DoS étant capables de passer outre les firewalls, il conviendra ici de se prémunir en utilisant un serveur capable de contrer cette menace. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre hébergeur.

N’oubliez pas : peu importe le niveau de sécurité de votre serveur professionnel, la barrière qui bloquera la plupart des menaces que vous rencontrerez, c’est vous ! Surfez donc avec prudence !

Gwen

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chat, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

Test | Kingston A1000 – Le SSD NVMe survitaminé de Kingston

Besoin de donner un coup de boost à votre ordinateur ? J’ai peut-être la solution …

Grasshopper : apprendre le Java Script avec une application mobile

Area 120, la division interne de Google dédiée aux projets expérimentaux, vient de lancer une …

Un commentaire

  1. bonsoir Génial se concour je participe avec grand plaisir et j,invite Alice Adri…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.