Accueil > IT > Responsive Design – Le point quelques années plus tard

Responsive Design – Le point quelques années plus tard

Si surfer sur Smartphone et tablette est devenu aussi confortable au fil des années, c’est grâce au Responsive design. Faisons ensemble un bilan sur cette technologie qui facilite notre vie d’internaute tous les jours.

Connaissez-vous le Responsive Design?

Implémenté massivement depuis un peu plus de trois ans, le Responsive Design permet d’adapter les sites et applications web en fonction du dispositif utilisé. Concrètement, cela signifie que le format des images, des textes et autres menus de navigation vont être ajustés automatiquement à la taille de votre écran ; que ce soit un smartphone 4 pouces, 6 pouces, un iPad, voir même une télévision.

Si cela semble naturel aujourd’hui, il y a quelques années encore seuls quelques sites disposaient d’une version mobile et cette dernière affichait un contenu sommaire optimisé surtout pour iPhone; parfois digne d’une page télétexte pour les portails datant de l’époque du WAP (« premier système internet mobile extrêmement lent »).

Responsive design - le contenu s'adapte par block en fonction du dispositif
Responsive design – le contenu s’adapte par block en fonction du dispositif

Responsive Design – Ca permet quoi ?

Le 21 avril 2015, Google lance un nouvel algorithme d’indexation surnomé Mobilegeddon , qui aura pour conséquence d’écarter les sites inadaptés pour mobile – et donc non « responsive design » – des résultats de recherches sur mobile. Ce fut alors une véritable course contre la montre pour tous les webmasters afin de ne pas être pénalisés et de garder leur audience.

De nos jours, la technologie est maîtrisée et implémentée systématiquement au sein de tous les projets web. Les graphistes et développeurs repoussent sans cesse leurs propres limites pour nous proposer des créations de plus en plus surprenantes, comme vous pouvez le voir sur ce site des plus beaux sites responsive design .

Web Mobile - Il y a quelques années, les versions mobiles étaient très basiques
Web Mobile – Il y a quelques années, les versions mobiles étaient très basiques

Le résultat : il est de moins en moins intéressant de développer des applications natives pour smartphones et tablettes, car ces dernières nécessitent généralement deux voire trois développements autonomes (iOS, Android, Windows Store) en apportant comme unique plus-value : une présence sur la boutique officielle du smartphone.

Petit à petit, les sites internet, magazines et journaux ont abandonné leur application dédiée au profit d’une version responsive design. On remarque aussi qu’avec HTML5 et CSS3, de plus en plus d’applications complexes font surface. C’est notamment le cas de tous les sites de bookmakers mis à l’honneur durant l’Euro 2016, mais aussi des sites de jeu de casino en ligne pour permettre à leurs aficionados de s’amuser à tout moment de la journée.

 

Je n’irai pas jusqu’à prédire la fin des applications venant des boutiques, mais il est clair qu’en dehors d’usages spécifiques nécessitant des interactions avec le téléphone, ou en mode déconnecté, leur utilité s’avère on ne peut plus discutables.

Responsive Design – Vidéo en action

Conclusions – La révolution mobile !

Pour conclure, je dirais que je trouve ces avancées technologiques impressionnantes et je remercie les têtes pensantes derrière le responsive design et Google d’avoir permis le web tel qu’on le connaît aujourd’hui. Les challenges de demain, avec l’avènement des objets et véhicules connectés, vont permettre de repousser davantage les limites et je me demande vraiment à quoi ça ressemblera.

Vous avez une idée sur la question ? Dites-le-nous dans les commentaires.

À très bientôt sur Sitegeek.

Gwen

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chat, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

Test | PhoneRescue pour iOS – Malgré un excellent concept, pas de miracle

Test | Phone Ressue pourra vous sauver dans bien des cas afin de récupérer messages et photos que vous n'aviez pas sauvegardé, mais n'attendez pas un miracle non plus

Test | AnyTrans pour iOS – Adieu l’argument du transfert compliqué

Test | AnyTrans vous promet d'éviter iTunes. Malgré qu'il soit payant il permet, au final, d'assez bien rattraper l'investissement.

2 commentaires

  1. C’est vrai qu’avec du recul je ne m’en suis pas rendu compte que la disposition des pages web change avec la taille de la fenêtre ça parait tellement naturel!
    J’ai vite oublier qu’au temps de Windows XP il fallait garder la fenêtre en plein écran pour ne pas avoir sa page web “coupé”

    • Oui c’est souvent beaucoup de travail pour que tout semble naturel sur le net. IL y a quelques années encore, pour rafraîchir un contenu sur une page, il fallait rafraîchir toute la page :-D

      Tout ça a bien évolué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.