Boutiques certifiées et sites internet, on ne compte plus le nombre de points de vente spécialisés dans le CBD qui voient le jour en France. Et pour cause, la consommation de cette substance ne cesse d’accroître. Qui sont les consommateurs de CBD ? Pourquoi le CBD est-il légal en France et quels sont les enjeux économiques ? Voici un petit état des lieux.

Qui sontce q les consommateurs de cannabidiol (CBD) ?

Tout d’abord, il est intéressant de savoir que le CBD peut se consommer sous plusieurs formes : huiles, fleurs, crèmes, voire chocolat et bonbons. Pour avoir un aperçu, il est d’ailleurs possible de chercher en ligne des produits de JustBob, une des nombreuses boutiques virtuelles françaises. Selon une enquête récente réalisée sur les consommateurs de CBD, la manière la plus employée à l’heure actuelle est l’e-liquide. Toujours selon cette investigation, le profil type du consommateur quotidien est un homme (69%) entre 25 et 34 ans (37%). Le CBD est pour 74% des interrogés une habitude quotidienne alors que 17% en consomment chaque semaine. Enfin, pour 20 % des consommateurs ayant répondus à l’enquête, la consommation est motivée par l’arrêt du cannabis ou du tabac.

Le CBD est commercialisé sous différentes formes

Le CBD est commercialisé sous différentes formes

Législation et CBD en France, où en est-on nous ?

Pendant longtemps, le commerce et la culture du cannabidiol était uniquement autorisé aux produits contenant 0% de THC. C’est pour cette raison que le débat sur la légalité du CBD est encore alimenté. Et si à l’heure d’aujourd’hui, les textes de loi français n’affirment pas de manière explicite que le CBD soit légal, ils ne disent pas non plus qu’il est interdit. Le THC quant à lui, est strictement interdit, que cela soit pour sa vente ou sa consommation.

Lire aussi :
Des scientifiques ont calculé combien de T-Rex ont évolué sur la Terre

Toutefois, la législation européenne stipule bien que : « les produits contenant moins de 0.2% de THC » sont autorisés en Europe. De plus, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) a bien confirmé que les produits dérivés du cannabis présentant un THC inférieur à 0,2% étaient autorisés et commercialisables dans l’Hexagone.

Chez nous la consommation se fait principalement en e-liquide

Chez nous la consommation se fait principalement en e-liquide

Quelles opportunités économiques pour la France ?

Comme mentionné précédemment, la France ne s’est pas encore officiellement alignée à la loi européenne sur le sujet. Pourtant, c’est tout à son intérêt de clarifier les choses, que ce soit d’un point de vue politique, mais surtout économique. En effet, le marché du CBD est grandissant, et ce à échelle française, comme européenne et mondiale. De nombreux rapports concernant les opportunités économiques du CBD et de ses molécules ont d’ailleurs déjà vu le jour au Canada et aux États-Unis.

Pour la France, développer le marché du CBD serait un moyen de relancer l’économie du secteur agricole en particulier. En effet, il est bon de rappeler que le cannabidiol provient du chanvre (sous-espèce du cannabis sativa) et que la France en est le premier producteur avec 10 000 hectares produits par an, soit l’équivalent de 75 % de la production totale européenne.

Et vous, qu’est-ce que vous pensez de tout ça?

Dites-nous tout dans les commentaires.

Gwen