Le gouvernement français a en projet de développer un algorithme pour surveiller les réseaux sociaux et les sites de petites annonces des Français pour détecter les fraudeurs.

L’algorithme de Bercy

Ce n’est pas nouveau, les fraudeurs sont depuis longtemps traqués, et ce de diverses manières. Néanmoins, depuis 2018, un projet plus ambitieux et à grande échelle a vu le jour : l’algorithme de Bercy ou CFRV, pour « ciblage de la fraude et valorisation des requêtes ». Celui-ci peut analyser les réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook ou encore LinkedIn afin de trouver des messages ou photos permettant de prouver une fraude fiscale.

Bien qu’il ne soit pas encore appliqué à très grande échelle, le gouvernement français a comme projet d’étendre cet algorithme et de trouver les fraudeurs aux quatre coins de la France. Mais, est-ce que ce projet ne serait pas une violation de la vie privée ? Et est-ce nécessaire ?

Big Brother is watching you ?

L’inquiétude d’être observé et que quelqu’un puisse violer notre intimité n’est pas quelque chose de récent. Cependant, avec le développement des nouvelles technologies, et surtout de l’informatique, cette inquiétude n’a fait que se renforcer. Alors il est certain que, lorsque l’on apprend qu’un algorithme va analyser nos données en continu sur les réseaux sociaux, il y a lieu de s’inquiéter.

Mais que va exactement analyser l’algorithme ? Pour l’instant, il se concentre principalement sur les données telles que les comptes bancaires, le patrimoine immobilier, les entrées et sorties d’argent ainsi que d’autres paramètres en relation. Néanmoins, il est prévu qu’il puisse analyser les publications ainsi que les photos postées publiquement sur Facebook, Twitter ou encore LinkedIn, afin de voir si votre train de vie correspond bien à vos revenus déclarés.  Les données privées ne devraient pas être analysées, du moins pour le moment, et tant qu’il n’y aura pas un accord de la part des réseaux sociaux concernés.

Lire aussi :
Gigabyte Z170X - Les nouvelles cartes mères gaming

"<yoastmark

Le but recherché par le gouvernement

Cet algorithme n’a pas pour but de vous voler vos informations ou de vous observer en continu. En fait, son but est plutôt de traquer toute personne évitant le fisc en prétendant être à l’étranger ainsi que les personnes vivant au-dessus de leurs moyens. De plus, sur une échelle plus large, cet algorithme pourrait aussi permettre de repérer des personnes potentiellement dangereuses, ainsi que des arnaqueurs.

Pour bénéficier du régime fiscal très avantageux de l’île Maurice , il faut y habiter réellement 6 mois par an.

Pour bénéficier du régime fiscal très avantageux de l’île Maurice , il faut y habiter réellement 6 mois par an.

Macron et la génération start-up

Emmanuel Macron l’avait annoncé, il souhaite aider les start-ups et entreprises informatiques françaises à se développer et présenter de nouveaux produits et projets pour créer une « start-up nation », comme l’a indiqué le Président.

Cependant, à l’heure actuelle, il faut se demander quelles seront les directions des start-ups et où passeront les investissements, car il semblerait que le domaine de la surveillance et de l’analyse des données soit actuellement privilégié.

Macron Startup Nation : visiblement cela ne fait pas l'unanimité

Macron Startup Nation : visiblement cela ne fait pas l’unanimité

Conclusion sur la surveillance des réseaux sociaux en France

Le projet d’algorithme pour trouver les fraudeurs divise et fait grand bruit. Si certains n’y voient que justice, d’autres s’inquiètent que l’algorithme constitue un viol d’intimité et puisse servir à bien plus que l’on ne souhaite le dire.

De plus, une question revient souvent : est-ce vraiment nécessaire ? Pour le gouvernement, la réponse est oui, car cet outil s’avère être d’une grande aide pour éviter la fraude, et plus encore. Et avec l’appui du Président pour les start-ups et le développement technologique, c’est certain que les outils informatiques continueront à se développer.

Lire aussi :
Google Stadia, GeForce Now, Microsoft xCloud : quelle offre de Cloud Gaming choisir ?

Et vous, qu’en pensez-vous de cette surveillance des réseaux sociaux ? Est-ce nécessaire à l’heure actuelle ? Vous êtes prêts à livrer tous vos secrets?

À très bientot sur Sitegeek.

Gwen