Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Ys Origin – Xbox One – Mieux vaut tard que jamais

Test | Ys Origin – Xbox One – Mieux vaut tard que jamais

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Les vrais Geek le savent, le Japon recèle de jeux dont on rêve. Tout ces jeux qui nous obligent à comprendre et utiliser les émulateurs. Les mentalités étant trop différentes, ce qui fait un carton chez “eux”, ne fonctionnera pas d’office dans nos contrées européennes. Heureusement pour nous, comme Dorothée en son temps, il existe des personnes persuadées du contraire. C’est ainsi que nous pouvons profiter enfin officiellement d’Ys Origin. Alors, quelle que soit ma conclusion, d’ores et déjà merci à vous DotEmu !

Une après-midi avec Ys Origin sur Xbox One

Déjà avec le remake de Wonder Boy III, dont je vous avait fait les éloges, DotEmu avait sur me tirer des paillettes plein les yeux. Ici avec Ys Origin, certes ce ne sont pas eux les développeurs, mais ils ont eu la bonne idée de transposer ce J-Rpg. Sorti en 2006 (et non ce n’est pas une erreur de date) sur PC, cette version 2018 ne bénéficie d’aucune amélioration. Côté graphismes ce n’est clairement pas un souci ! Si vous voulez tout savoir, avant de commencer à jouer, je ne connaissais Ys Origin ni d’Ezio, ni d’Altair.

Ys Origin - Pas de repos pour les braves
Ys Origin – Pas de repos pour les braves

Ys Origin se passe avant les événements connus dans les autres épisodes de la licence. Vous pourrez y incarnez un Mage ou une apprentie Chevalière (ça se dit ça ?). Pour le scénario rien de bien transcendant, un joyau volé, des méchants qui veulent être les maitres du monde et deux Déesses qui ne savent pas ce qui veulent. Mais en fallait-il plus comme excuse pour grimper en haut de la tour sombre ?

Ys Origin – Un peu vide mais déjà beau

J’ aurais vraiment aimé vous faire les éloges de l’univers Ys. Vous dire que ce n’est pas le héros principal que vous incarnerez. Vous dire que les versions plus récentes sont en vue 3D… Mais je ne ferais que vous répéter ce que j’aurais lu ailleurs. Par contre ce que je peux vous dire c’est que j’ai de suite accroché au concept d’RPG automatisé. J’entends par là que lorsque vous montez de niveau nul besoin d’attribuer les points de compétences, tout se fait tout seul.

Je vous le disais plus haut rien n’a été touché d’un point de vue esthétique. Et si cela n’entache en rien la beauté visuelle du jeu il faut tout de même avouer qu’on se sent vite bien seul. De temps à autre vous aurez bien 5 à 6 ennemis en même temps mais la plupart du temps vous allez pouvoir profiter de l’immensité du vide. Et même si j’utilise un screenshot des tout premiers ennemis pour illustrer mes dires cela reste globalement ainsi tout du long.

Soit c'est trop dézoomer, soit tout le monde est au bistro.
Soit c’est trop dézoomer, soit tout le monde est au bistro.

Des aptitudes progressives, classique mais fonctionnel

Et la maniabilité dans tout ça ? Et bien ce serait plutôt aux joueurs PC que j’aurais envie de poser la question. Car le jeu m’a tout l’air d’être fait pour la manette. Le principe des aptitudes progressives dans Ys Origin n’est pas une nouveauté en soi. Mais c’est malin de vous bloquer les différents niveaux en ne vous attribuant la nage ou le double saut qu’au moment voulu. On se sent moins frustré qu’avec un bête mur qui dit “revenez plus tard”.

Respirer plus longtemps sous l'eau est l'une des premières aptitude acquise.
Respirer plus longtemps sous l’eau est l’une des premières aptitude acquise.

Et je n’aurais pas pu vous laisser ici sans vous parler des Boss. Au total de 6 pour cette aventure leur taille va grandissant avec leur niveau de difficulté. Clairement pas imbattables si tant est que vous ayez suffisamment monté de niveau ils n’en restent pas moins extrêmements longs à vaincre. Il vous faudra donc prendre votre mal en patience ou retourner gambader dans les donjons afin de frire du démon lambda et devenir plus fort.

Dès le 2ème boss le ton est donné.
Dès le 2ème boss le ton est donné.

J'ai aimé

  • Le système hack'n slash
  • La netteté des décors

Je n'ai pas aimé

  • Trop de blabla
  • Trop peu d'ennemis

Résumé des scores

Graphismes
Fun
Jouabilité
Contenu

Old School

Il aura fallu attendre près de 20ans pour que la série Ys soit enfin sur toutes les consoles. Mais l'attente en valait la peine !

Revue de presse

 –/20

Gamekult

 –/20

Gamergen

 14/20

JV.com

 12/20

Gameblog

En bref

Disons le de suite, Ys Origin n’est pas le jeu de l’année. Il manque cruellement d’une carte. Les ennemis sont trop peu nombreux par moment. Une légère amélioration graphique pour les ombres/lumières n’aurait pas été de refus. Les dialogues à outrance c’est fatiguant (même si on peut les accélérer). Mais ! Quand même, ce jeu m’a accroché, et le simple fait de savoir qu’il a 12 ans est d’autant plus impressionnant au vu d’autres bouses sorties plus récemment. Il n’y a plus qu’à espérer que ce premier portage n’est que le début d’une longue série et que je pourrai découvrir dans de meilleures conditions l’univers assez riche d’Ys.

Plus d’infos sur le site officiel de Ys Origin

A très bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

Du gravier


YS Origin PS-4 ASIA Englisch UT [Import japonais]
Développeurs Diverse
Editeur Diverse 
Date de sortie
Prix --

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

Test | Mooseman – Xbox One – Un conte à savourer

Test | Vladimir Beletsky & Mikhail Shvachko vous emmène dans leur univers au travers d'un conte à découvrir de manière ludique.

Spiderman

Test | Spiderman – PS4 – Spiderman – Une belle reproduction de toile de maître

Test | Spiderman - PS4 - Spiderman – Plongez dans New York en open world pour tisser votre toile et lutter contre le crime en incarnant l'homme araignée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.