Microsoft bloque EdgeDeflector pour forcer les utilisateurs de Windows 11 à passer sur Edge.

Microsoft a déjà rendu plus difficile le changement de navigateur par défaut dans Windows 11. Aujourd’hui, le géant américain va encore plus loin en bloquant des applications comme EdgeDeflector qui permettait de contourner le problème. Les utilisateurs doivent se contenter d’utiliser Edge dans les résultats de recherche du menu Démarrer, même s’il n’est pas leur navigateur par défaut.

Impossible de contourner Edge dans les outils intégrés à Windows

Microsoft force les utilisateurs de Windows 10 et Windows 11 à utiliser Edge et le moteur de recherche Bing dans les résultats de recherche du menu Démarrer et également dans le nouveau panneau de Widgets de Windows 11. Le choix d’un navigateur et d’un moteur de recherche par défaut n’y change rien.

L’application tierce EdgeDeflector permettait de contourner ces restrictions et d’ouvrir les résultats de la recherche du menu Démarrer dans le navigateur par défaut de votre choix, mais il semble que cette solution est désormais bloquée par une mise à jour bêta de Windows 11. Alors que le blocage ressemblait initialement à un bug, Microsoft a confirmé que les modifications arriveront pour tous les utilisateurs de Windows 11 avec une mise à jour officielle prévue dans les semaines à venir.

Un choix qui risque encore de faire parler

Microsoft a décidé d’empêcher les développeurs d’applications tierces d’utiliser des liens du protocole microsoft-edge et ceux-ci seront désormais limités seulement au navigateur Edge. Un porte-parole du géant de Redmond a déclaré : « Windows accueille ouvertement des applications et des services tierces sur sa plateforme, y compris divers navigateurs Web […] Dans le même temps, Windows propose également certaines expériences utilisateurs exclusives dans Windows 10 et Windows 11. L’expérience de recherche à partir de la barre des tâches en est un exemple, elle n’est pas conçue pour être redirigée. Lorsque nous prenons connaissance d’une redirection incorrecte, nous mettons en place un correctif. »

Microsoft a déjà tenté par le passé d’imposer l’utilisation de son navigateur maison aux utilisateurs de Windows, mais la société avait dû faire face à de multiples amendes pour pratique antitrust pour cette raison. Quelque chose nous dit que cette histoire ne va pas en rester là.

Gwen