Tous les navigateurs proposent un mode de navigation, dit privé, censé vous laisser surfer sur le web incognito. Mais que vaut réellement ce mode Incognito ? Une étude réalisée en 2018 par les universités de Chicago et d’Hanovre, montrait que 40% des participants estiment qu’on ne pouvait identifier leur localisation quand ils utilisaient le mode incognito. De plus, 22% pensaient que le gouvernement et leur FAI ne pouvaient pas suivre leurs activités de recherche sur Internet grâce à ce mode. C’est malheureusement faux : rappelons ce que ce mode vous permet de faire et quelles solutions existent réellement pour vous rendre anonyme sur le net.

Une navigation privée… localement

En réalité, ce ne sont que votre historique de navigation et les données préenregistrées dans les formulaires en ligne qui ne sont pas conservés sur l’ordinateur. Quelqu’un passant après vous sur le même ordinateur ne verra effectivement rien des sites que vous avez visités. À noter que le mode privé reste intéressant pour éviter trop de publicités ciblées, en supprimant les cookies après chacune de vos sessions.

Mode anonyme ON

Mode anonyme ON

Malgré cela, les sites web que vous consultez incognito gardent votre adresse IP et votre localisation enregistrés afin de vous identifier, que vous utilisiez ce mode ou non. Ainsi Google Chrome, l’explique entre autres :

Votre activité peut rester visible par les sites Web que vous consultez, votre employeur ou votre établissement scolaire et votre fournisseur d’accès à Internet.

De plus, ce mode ne vous préserve en aucun cas du risque que vos données soient interceptées par un hacker, si un logiciel espion est déjà présent sur votre ordinateur.
Le mode de navigation privée ne vous rend donc pas invisible sur Internet et ne permet pas de se protéger contre des tentatives d’espionnage.

Lire aussi :
Jouer à Fifa Ultimate Team en Belgique avec un VPN

Quelles sont alors les vraies solutions pour une navigation réellement privée ?

Utilisez plutôt un VPN

Pour naviguer réellement de manière privée, on optera plutôt pour l’utilisation d’un VPN (Virtual Private Network). Le trafic Internet passe dans ce cas par une connexion sécurisée et les données sont cryptées, ce qui rend difficile leur interception. La localisation est brouillée de même : l’IP devient celle du VPN, avec de plus, la possibilité de donner l’impression de naviguer depuis un autre pays.

Il existe de nombreux VPNs gratuits pour essayer, comme TunnelBear par exemple, mais ils offrent des services limités et l’acquisition d’un VPN payant sera sans doute plus adéquate (SurfShark ou ExpressVpn par exemple). Il faut néanmoins que votre VPN pratique une politique No logs avant de choisir un abonnement ; c’est-à-dire qu’il ne garde aucune trace de votre activité.

En effet, certains VPN pourraient aussi bien pratiquer la vente de nos données à notre insu et pour un réel anonymat certains préfèrent se tourner vers des réseaux comme TOR.

La solution TOR

TOR est l’acronyme de The Onion Router. Développé par la Navy américaine, il permettait d’éviter les risques de vol de données sensibles et a été relaxé sous la forme d’un logiciel gratuit lorsque l’armée a commencé à utiliser son propre système VPN.
TOR est un réseau multi-proxy qui utilise les connexions de tous ses utilisateurs pour masquer l’IP de l’utilisateur original. Avec plusieurs millions d’utilisateurs, il devient impossible de déterminer une adresse IP unique. La principale raison pour laquelle ce réseau est utilisé, est d’empêcher les gouvernements et les entreprises de collecter des données sur les habitudes de navigation et les sites web consultés par les internautes.TOR est donc utile pour protéger son anonymat mais il peut être préférable d’utiliser aussi un VPN afin de garder vos autres activités privées, notamment lors de téléchargements et pour le streaming.

Lire aussi :
Bon Plan | -82% + 3 mois gratuits | Abonnement VPN Surfshark

Combiner les deux

Tous les VPN ne sont pas adaptés à TOR. Les éditeurs VPN ne proposent pas systématiquement l’option Onion Over VPN pour bénéficier du navigateur TOR et beaucoup d’entre eux risquent de ralentir considérablement votre connexion. Les meilleurs VPN sont payants, comme ExpressVpn, CyberGhost, SurfShark ou NordVpn, car plus adaptés en termes de compatibilité, de vitesse de connexion et de chiffrement.

En combinant la navigation privée localement, ces deux solutions vous permettent donc de tendre vers l’ anonymat, en sacrifiant souvent une certaine vitesse de connexion et bien sûr le prix de l’abonnement pour un VPN efficace.