Le projet du géant californien, le Apple electric car project, fait couler beaucoup d’encre en ce moment.

Apple avance doucement, mais sûrement, pour investir le marché des voitures autonomes. La firme à la pomme a de grandes ambitions pour cette technologie et avance sur deux fronts, à la fois via ses propres équipes d’ingénieurs et en nouant de potentiels partenariats avec des constructeurs automobiles. Solide du côté des smartphones et des ordinateurs, Apple cherche à conquérir de nouveaux marchés pour sa croissance à long terme. Celui de la santé et des véhicules autonomes semblent être ses deux plus gros paris du moment.

Voiture autonome Apple projet

Apple souhaite se développer dans le secteur automobile

Ce que nous savons à l’heure actuelle

Apple est très intéressé par le concept de voiture autonome et souhaite se donner toutes les chances pour jouer les premiers rôles. Il y a deux semaines, le groupe Hyundai Motor (Hyundai, Kia, etc.) a confirmé publiquement qu’il était en pourparlers pour travailler avec la firme à la pomme sous une forme ou une autre. Selon les rapports, le groupe coréen, troisième constructeur mondial en termes de ventes en 2019, aiderait à la fois à la fabrication et la technologie des batteries, la production étant possible dès 2024.

De son côté, Apple a demandé et obtenu l’autorisation des régulateurs californiens pour tester la technologie des véhicules autonomes dans les rues de la ville. Il dispose de quelques dizaines de véhicules équipés de radar et d’autres capteurs, dont certains ont été repérés sur les routes de la Silicon Valley.

Lire aussi :
Legends Pinball, LE pincab que l'on attendait tous ?

Apple a continué à embaucher et à investir dans le projet, même s’il a parfois réduit son personnel, changé de direction et réorganisé sa stratégie. La taille de l’équipe a varié au fil du temps, mais a été de l’ordre de 1 000 travailleurs, selon des sources internes.

Par le passé, Apple a confirmé plusieurs fois son intérêt pour la technologie, mais a refusé de commenter cette histoire. Quoi qu’il en soit, voir une voiture autonome Apple sillonner les villes ce n’est pas pour tout de suite. La plupart des analystes s’accordent pour dire que ce ne sera pas avant la seconde moitié des années 2020.