Ce manga étant sorti en 1996 je pense qu’on peut raisonnablement dire que je suis en retard sur ma critique. Mais le fait est que j’aime bien partager avec vous mes découvertes et ce même si elles se font sur le tard. C’est donc 25 ans après sa sortie que je vous fais part de mon avis sur ce manga malaisant qu’est Old Boy.

Fiche - Old Boy, Tome 1 :

Fabricant : Naban Editions
Date de sortie : 28 February 2020

Disponible chez izneo :

Old Boy – Synopsis

Résumé de l’éditeur

DIX ANS ! Gotô aura passé dix ans dans une pièce avec comme seul meuble un lit et comme compagnon une télévision. Il n’a commis aucun crime, il a été enlevé sans explications. C’est au bout de ces dix années qu’il est soudainement traîné hors de cette cellule et rejeté dans les rues de Tokyo avec un peu d’argent en poche. Que s’est-il passé ? Pourquoi est-il à nouveau libre ? Et surtout : qui a bien pu l’enfermer ainsi toutes ces années sans rien obtenir en retour ?

Mon avis sur l’histoire

En une phrase on a envie de se plonger dans l’histoire. <Emprisonné durant 10 ans sans raison apparente et relâché sans plus d’explications>. Il est clair que ce qui tiendra en haleine le lecteur est ce fameux “Pourquoi ?”. On suivra donc les déboires et les mésaventures du protagoniste en ayant presque envie de commencer par la fin tellement le mystère restera jusqu’au bout du dernier tome. Le problème avec un tel secret est que notre imagination va grandissante et qu’il est clair qu’au vu de la durée d’enfermement on ira supputer tout et n’importe quoi. Ce qui pourrait desservir la chute.

Old Boy - Dès les premiers page notre protagoniste est hors de sa cage

Old Boy – Dès les premieres pages notre protagoniste est hors de sa cage

La première chose à tenir en compte si vous décidez de vous lancer dans la lecture de Old Boy c’est qu’on est face ici à un univers manga japonais de l’âge d’or pur et dur. Karaoké, bar minuscule, femme frivole, bar à sushis… tout ce qui ressemble pour nous à des clichés est présent. De même que le comportement de certains personnages qui pourront surprendre. Je pense notamment à cette Yakuza qui dira, je cite : Je pourrais te donner un indice si tu me fais jouir en faisant l’amour. Dans la famille WTF je demande la mère.

Ceci étant dit encore une fois l’ensemble de l’intrigue imaginée par Garon Tsuchiya est plutôt bien fichue. Comme je le disais plus haut il va de soi que certains pourraient être déçus par la raison finale qui nous est proposée. Mais pour ma part j’ai plutôt apprécié le petit twist final des toutes dernières pages. Bien qu’attendu cela permet de finir l’histoire sur une note spéciale qui permet de ne pas avoir une fin de récit classique.

Mon avis sur le style

Nobuaki Minegishi nous offre ici un excellent travail, le choix des traits imparfaits des personnages principaux est totalement dans la lignée du récit. Ma plus grande déception ici sera d’avoir sous-utilisé la mise en avant du corps de Gôto qui se serait forgé un corps d’athlète durant ces 10 ans d’isolation. On s’attend à une pléiade de scènes de combats et on rêve presque d’un John Wick à la japonaise mais au final c’est surtout pour nous faire comprendre qu’à aucun moment il n’a perdu l’espoir.

Old Boy - Un manga traditionnel mais au style intemporel

Old Boy – Un manga traditionnel mais au style intemporel

Pour le reste il faut bien se rendre compte que Old Boy c’est tout de même 1600 planches de dessins et à aucun moment je n’ai eu l’impression que Minegishi allait vers la facilité de réutilisation des mêmes dessins. Rien que pour ça bravo l’artiste.

Découvrez les films éponymes

Je n’ai pas encore eu la chance de voir les films éponymes mais cela m’a fait sourire de voir qu’encore une fois les réalisateurs ont un problème avec le respect des oeuvres originales. Ici par exemple Park Chan-wook (célèbre réalisateur sud coréen) s’est senti obligé de modifier les années d’emprisonnement de 10 à 15 ans. Mais pourquoi ? Pour ma part si on m’enferme 10 ans je serais déjà suffisamment curieux du pourquoi je vous promets. Et bien évidemment les américains friands de l’exagération ont voulu faire mieux en passant la peine à 20 ans… pauvre Gôto, je prie pour lui qu’un remake ne sorte pas sans quoi il va prendre perpet’.

Il semblerait qu’il faille foncer pour voir la version coréenne de 2003 qui a tout de même reçu le grand prix du jury au festival de Cannes 2004, des mains du Président Monsieur Quentin Tarantino.

Mais à priori d’après les critiques il vaudrait mieux s’abstenir pour la version américaine de 2013 réalisée par Spike Lee (Malcom X quand même). On y retrouve Josh Brolin (Thanos dans Avengers et Cable dans Deadpool) aux côtés de Samuel L. Jackson. On ne peut donc pas dire que le film avait en tête d’être mauvais. Mais lorsqu’on est plus sur de l’inspiration que sur du respect de l’auteur tout en utilisant malgré tout le nom de l’oeuvre originale il faut s’attendre à accepter la comparaison et les foudres des fans.


Old Boy en bref

Old Boy est de ces mangas qui marquent l’histoire, tantôt dérangeant sur le fond, tantôt surprenant sur les idées transmises, il sera malgré tout très certainement dans le top 20 de tout bon fan de manga. En tous cas moi je ne peux que vous dire qu’il vaut la peine d’être lu.

Qui plus est sur izneo le format manga est pour moi le plus adapté à la lecture sur tablette alors si vous ne savez pas quoi lire je trouve que 1600 pages pour 35,96 €* c’est plutôt un bon deal.

* prix constaté lors de la rédaction de l’article

Et vous ? Vous l’avez déjà lu ? Dites-moi en commentaire ce que vous en avez pensé.

À bientôt sur Sitegeek.

Frédéric Perez

Et si vous ne savez pas ce qu’est izneo notre article de présentation d’izneo n’est pas loin.

Disponible dans nos boutiques partenaires :

Disponible chez izneo :