WhatsApp est l’application de communication la plus utilisée au monde, avec plus de 2 milliards d’utilisateurs quotidiens. Étant donné que la plupart des enfants possèdent un téléphone tôt et échangent sur WhatsApp par la même occasion, il peut être intéressant de savoir, pour des parents concernés, comment pirater et surveiller cette application. Cela peut aussi permettre de se prémunir soi-même de ce genre de pratiques. On vous explique ici comment pirater un compte WhatsApp, que ce soit sur un iPhone ou sur un smartphone Android.

Le Spoofing de l’adresse MAC du téléphone

La première façon de pirater l’application WhatsApp de quelqu’un est de spoofer l’adresse MAC, ou Medium Access Control, du téléphone de la cible depuis le sien. Le spoofing se réfère aux méthodes employées pour manipuler les systèmes d’adressage de base dans les réseaux informatiques. Ce schéma d’attaque est utilisé par les hackers pour dissimuler leur propre identité ou en imiter une autre.

Cette méthode n’est pas la plus aisée et requiert quelques connaissances techniques, il nous semble cependant judicieux de la présenter.

Même si ce n’est pas officiel, WhatsApp autorise de faire tourner le même compte sur deux smartphones différents, du moment que les deux possèdent la même adresse MAC. Il faudra néanmoins avoir accès au téléphone de la cible afin de récupérer cette adresse, mais l’espionnage pourra dès lors se faire à distance.

Pour connaître l’adresse MAC d’un téléphone, il faut :

  • Sur iPhone : se rendre dans les Réglages, puis Général, ensuite À propos, enfin Adresse Wi-Fi.
  • Sur Android : aller dans Paramètres, puis À propos du téléphone, ensuite Statut, enfin Adresse MAC Wi-Fi.

Dès que l’adresse MAC du téléphone cible est connue, il est nécessaire de désinstaller WhatsApp et spoofer l’adresse MAC sur votre téléphone grâce à une application comme Change My MAC -nécessitant un téléphone rooté. Il suffit ensuite de réinstaller WhatsApp et de le configurer avec le numéro du téléphone ciblé. Après avoir rentré le code envoyé par SMS pour vérification, le téléphone espion recevra les notifications et messages du compte WhatsApp du téléphone espionné.

Cette méthode est recommandée pour surveiller le compte d’un enfant auquel on aurait offert le téléphone par exemple, elle a l’avantage d’être gratuite.

Néanmoins, pour quelqu’un qui n’aurait aucune envie de bidouiller le téléphone de sa cible, il existe une méthode encore plus simple : installer une application d’espionnage.

Utiliser une application de surveillance

La plupart des applications de surveillance disponibles sur le marché sont fournies avec l’option de surveillance de la messagerie WhatsApp. Beaucoup sont fiables, mais nécessitent une offre premium payante pour surveiller cette application de messagerie.

Les principaux avantages de ce genre d’applications :

  • Premièrement, le contrôle s’exerce sur un tableau de bord, qui peut être votre smartphone, mais aussi votre ordinateur, ce qui rend la chose extrêmement pratique.
  • Ensuite le piratage de WhatsApp est totalement secret : ça parait évident, mais il vaut mieux qu’une surveillance reste discrète. Ces applications spécialisées possèdent un mode furtif pour ce faire, qu’il convient de configurer lors de l’installation sur l’appareil à espionner.
  • Elles ne nécessitent aucun root ou jailbreak du téléphone : c’est rassurant, car ce genre de bidouillages peuvent parfois endommager un téléphone.
  • Enfin, vos données sont sécurisées : les protocoles de cryptage de ces applications garantissent en général que vos données privées le restent.

Exemple avec l’application de surveillance Minspy

Un bon exemple de ces applications de surveillance efficaces est Minspy, qui offre différentes options relatives à WhatsApp :

  • Toutes les données liées à WhatsApp, comme la date, l’heure, la durée des appels, sont enregistrées.
  • Tous les messages textes envoyés via l’application sont affichables.
  • Toutes les photos et vidéos reçues via WhatsApp sont consultables.
  • Les coordonnées et photos de profil des contacts du possesseur du téléphone cible sont visibles.

N’oubliez pas que surveiller les conversations WhatsApp de quelqu’un d’autre est une violation de la vie privée (article 226-1 du Code pénal). Il peut cependant être moralement acceptable, si cela se fait d’un commun accord, de surveiller les conversations de nos enfants sur des applications de messagerie comme WhatsApp, afin de mieux les protéger. À vous de voir quelle utilisation vous voulez faire de ces informations !