Le reboot devrait sortir en salle le 14 avril 2021 en France, si les conditions le permettent.

Après deux premières adaptations, Mortal Kombat et Mortal Kombat : Destruction finale, qui resteront à jamais gravée dans la mémoire des cinéphiles déviants des années 1990, la franchise vidéoludique s’apprête à faire son grand retour dans les salles obscures. Les premières images officielles viennent de tomber sur le net, mais hélas toujours pas de bande-annonce en vue. Ces photos de production donnent un aperçu du casting principal dans le costume de leur personnage, dont beaucoup devraient être familiers aux fans de la franchise.

mortal-kombat-avis-sortie-film-5170500

Premières images du reboot Mortal Kombat

Retour aux fondamentaux du jeu d’origine

Mortal Kombat sera basé sur la saga vidéoludique populaire en reprenant une multitude de personnages familiers comme Liu Kang, Sub-Zero, Scorpion, Sonya Blade ou Jax. Au casting on retrouve Lewis Tan (Wu Assassins, Into the Badlands) dans le rôle principal de Cole Young, personnage inédit. L’acteur a parlé de son rôle au détour d’une interview : « Quand nous rencontrons Cole pour la première fois, il est au fond du trou. […] C’est une sorte de combattant de MMA déchu ». Il ajoute « C’est un point de départ intéressant pour un héros. Tout au long de son périple, Cole va se découvrir et croiser la route de tous ces autres personnages emblématiques de la saga que les gens aiment tant ».

Le film est dirigé par Simon McQuoid dont c’est la première réalisation. Dans sa note d’intention, le réalisateur dit : « Je voulais m’assurer que tout le monde respecte le matériel, les fondamentaux de Mortal Kombat, les fans de la saga et l’amour qu’ils ont pour cela. Tout le monde était clair à ce sujet ».

Lire aussi :
Gamescom 2018 | On a testé quelques jeux, voici nos impressions

Respecter le matériel, c’est surtout ne pas zapper les scènes de combat brutales et autres fatalités propres à Mortal Kombat. Ce qui avait été le cas des deux premières adaptations dans les années 1990, très édulcoré et qui remplaçait le gore du jeu vidéo par un humour lourd plus qu’appuyer. Le film devrait donc connaître une limite d’âge en salle si l’on en croit les promesses de la production. Wait and see…