Le processeur d’Apple fait face à une faille de sécurité matérielle qu’il n’est pas possible de combler au niveau du logiciel.

Apple a présenté, en novembre 2021, son premier processeur spécialement développé pour Mac : l’Apple Silicon M1. Et s’il n’a pas fallu longtemps aux pirates pour trouver les vulnérabilités, elles ont été facilement repérées et réparées par le géant américain, puisqu’il s’agissait de souci au niveau logiciel. Néanmoins, cette fois-ci, c’est bien une faille matérielle qui a été repérée.

Une faille impossible à colmater

Si les failles de sécurité au niveau du logiciel sont faciles à colmater par le biais de patchs de sécurité et d’updates, il en est tout autrement pour une faille dite « matérielle ». En effet, cela veut dire que le problème se situe au niveau du composant même, dans ce cas la puce M1 d’Apple. Ainsi, malheureusement, il n’est pas possible de remédier au problème sur les puces Apple Silicon M1 déjà installées sur les Mac.

Quelles solutions sont envisageables ?

La seule solution possible pour régler ce problème serait de rappeler tous les Mac disposant de cette puce et de remplacer cette dernière. Ou tout simplement d’échanger les ordinateurs. Une solution qui n’est bien sûr pas envisageable pour Apple, puisque cela lui coûterait énormément d’argent au final.

Néanmoins, cette découverte devrait permettre au géant américain de rectifier le tir sur les prochains Mac qui seront équipés de ce type de processeur, mais également corriger cette faille sur les prochaines versions de ce dernier.

Mais comment cette faille a-t-elle été découverte et que fait-elle ?

C’est le développeur Hector Martin qui a découvert cette faille matérielle sur le premier processeur d’Apple. Celle-ci permet en fait aux applications d’échanger entre elles de façon secrète et autonome des données. Aussi, ni l’OS ni l’utilisateur ne peuvent s’en rendre compte au moment où cela arrive.

Lire aussi :
Disney Plus : Le service de streaming débarque en 2020

Quels sont les dangers de cette faille ?

Heureusement pour les acquéreurs de Mac disposant de la nouvelle puce Apple Silicon M1, à l’heure actuelle, cette faille de sécurité matérielle ne présente pas de dangers réels pour ses utilisateurs, puisqu’elle ne fait pas l’objet d’une exploitation active.

Bref, méfiez-vous tout de même si vous avez ce type d’ordinateur.

Gwen