Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Fire Emblem Warriors – New 3DS / Switch – Même combat ?

Test | Fire Emblem Warriors – New 3DS / Switch – Même combat ?

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Fire Emblem Warriors est un cross-over ambitieux entre les séries Fire Emblem et Dynasty Warriors. Si, tout comme moi, ces deux séries vous sont totalement étrangères soyez sur au moins d’aimer le genre avant de vous y plonger. Pour couronner le tout le jeu se permet une sortie groupée sur Switch et New 3DS, bonne ou mauvaise idée ?

Un Après-Midi Avec Fire Emblem Warriors

L’univers de Fire Emblem Warriors est résolument manga fantasy. Vous suivrez ici les aventures des jumeaux Rowann et Lianna, prince et princesse d’Aytolis. Leur quête les amènera à tenter, non sans mal, d’empêcher la résurrection du Dragon du Chaos. Sur leur chemin ils croiseront bien des alliés que vous pourrez aussi ponctuellement contrôler afin de dégommer du monstre par tranche de 50 minimum s’il vous plaît.

Fire Emblem Warriors - Un Hack'n Slash pur et dur !
Fire Emblem Warriors – Un Hack’n Slash pur et dur !

En termes de gameplay le jeu est un pur Hack’n Slash dans le genre des Devil May Cry & Co. Ici donc pas de réflexion, vous avancez vers une zone où vous attendent des ennemis en nombre assez impressionnant afin de les dézinguer à coup d’épée ou de magie. L’histoire importe peu dans ce jeu et du coup même si vous n’êtes pas familier avec l’univers de Fire Emblem Warriors nul doute que le genre du jeu reste son atout principal.

Fire Emblem Heroes – Pierre, papier, ciseaux

Malgré le fait que je n’ai jamais posé la main sur l’un des deux titres dont est tiré Fire Emblem Heroes je connais tout même leur principe. C’est ainsi que je sais que le système d’armes en triangle est tiré de Fire Emblem. Ce système est tout simplement une transposition du Shi-Fu-Mi (pierre-papier-ciseaux). Les règles s’appliquant sur épées, haches et lances. Rien de bien nouveau sous le soleil mais ce système a fait ses preuves et ajoute une dimension « tactique » assez agréable dans ce genre de jeu.

Un système de combat classique mais fonctionnel.

Pour le reste du système de combat le jeu se veut bien plus comme un Dynasty Warriors. Il vous offre de grandes plaines remplies d’ennemis sans la moindre cervelle afin de vous permettre de matraquer le bouton d’attaque et de profiter d’effets visuels assez agréables à l’oeil, même sur New 3DS. J’en profite pour souligner que le jeu n’est compatible qu’avec les consoles estampillées « New ». De prime abord je dirais que cela est du à la quantité d’ennemis affichée qui demande un processeur plus puissant et le système de mouvement de caméra qui impose la présence du trackpoint. Mais j’espère que ce genre de choix d’exclusivité famille « New » ne deviendra pas une habitude car ce ne serait pas sympa pour les possesseurs de 3DS/2DS classique.

Le jeu propose aussi, comme bien souvent, la possibilité d’avoir des bonus d’items/d’armes journalier si vous êtes en possession de l’un des Amiibo de la famille des Fire Emblem Warriors. Deux nouveau modèles sont d’ailleurs sortis pour l’occasion.

Moete Kita Zo !

D’origine le jeu vous propose de jouer avec les dialogues en Anglais. Et il vous faudra passer par les menus du titre d’accueil du jeu afin de pouvoir télécharger le pack voix japonaises. Chose que je ne saurais que trop vous conseiller de faire ! Coté musical on profitera de mélodies tout à fait adaptées au genre heroic-fantasy avec de grandes musique orchestrale.

Foncez prendre la version japonaise avant de commencer.
Foncez prendre la version japonaise avant de commencer.

Une fois ce pack installé et le style de jeu validé vous n’aurez plus qu’à profiter du gameplay on ne peut plus intuitif. Rien d’autre à faire que d’avancer sur la map pour aller à la rencontre des vagues d’ennemis. Je déplore toutefois le manque de challenge les ennemis n’étant pas très réactifs en dehors des « mini-boss ». Le jeu tente aussi d’ajouter un soupçon de RPG en vous permettant de donner des ordres à vos acolytes. Mais étant donné que la plupart du temps vous pourrez venir à bout de quasi tous les ennemis sans leur aide ce système devient assez anecdotique.

Une petite dimension RPG mais assez inutile au final.
Une petite dimension RPG mais assez inutile au final.

Pour ce qui est des graphismes sur la New 3DS on peut dire qu’ils sont clairement à la hauteur de ce qui se fait en ce moment sur cette console. Certes les développeurs se sont simplifiés la vie en mettant le même skin à chaque type d’ennemis mais il fallait bien ça pour en afficher autant avec une fluidité correcte. Les décors sont fort basique mais on est pas là pour admirer le paysage après tout.

Dis Arnaud ? Et sur Switch c’est comment ?

J‘avoue que je suis d’accord avec Fred sur la majorité des choses qui ont été dites précédemment. Fire Emblem Warriors en version Nintendo Switch est super intuitif et hyper maniable. Il faut dire que l’on est bien aidés par les explications continues qui apparaissent à l’écran. Les hordes d’ennemis affluent et c’est avec un énorme plaisir qu’on les explose l’un après l’autre. Par contre, même constat sur Switch, tous les ennemis ne sont que des copier/coller les uns des autres alors que le moteur devrait permettre plus. Peut-être un choix même si un peu de diversité n’aurait pas fait de tort.

Graphiquement, c’est très joli, dans la veine de l’univers manga que maîtrisent si bien les japonais. Les effets de lumière et les attaques sont hyper spectaculaires. Néanmoins, même si l’on prend son pied au début, j’ai trouvé cela rapidement redondant. A cause du manque de diversité des ennemis d’une part mais aussi des attaques. Même s’il est vrai qu’on peut switcher entre les personnages, ceux-ci deviennent vite lassants.

Pour résumer, je suis certain qu’un jeu tel que Fire Emblem Warriors a ses fans absolus mais pour ma part, je ne suis pas certain que j’arriverais au bout du scénario si le reste de l’histoire garde ce manque de diversité. Maintenant, si vous avez envie de vous défouler dans un bel univers manga, ce jeu est peut-être fait pour vous.

J'ai aimé

  • Le style nerveux
  • Les musiques

Je n'ai pas aimé

  • Les ennemis en mode clone
  • l'exclu New 3DS
Fire Emblem Warriors est un cross-over ambitieux entre les séries Fire Emblem et Dynasty Warriors. Si, tout comme moi, ces deux séries vous sont totalement étrangères soyez sur au moins d'aimer le genre avant de vous y plonger. Pour couronner le tout le jeu se permet…

Résumé des scores

Graphismes
Scénario
Gameplay

Défouloir

Si vous êtes extérieur aux séries de ce cross-over pas sûr que vous allez tout comprendre mais de toute façon on vous demande pas de réfléchir, juste de taper !

Revue de presse

 16/20

Gamekult

 –/20

Gamergen

 15/20

JV.com

 –/20

Gameblog

En bref

Au final j’ai assez bien aimé ce Fire Emblem Warriors mais je ne suis pas certain qu’il vaille la peine d’investir une quarantaine d’euros par contre. Si j’avais le choix j’attendrais une descente de prix ou je le chercherai en occasion. Malgré le fait que sur New 3DS les ennemis soient en mode clones (c’est à dire qu’ils sont tous des copier-coller) le plaisir de pouvoir parcourir les plaines d’Aytolis en mode bourrin reste un excellent défouloir pour les moments où vous n’avez pas envie de réfléchir.

Et vous ? Vous étiez déjà familier avec l’une des deux série dont est tiré ce jeu ?

Plus d’infos sur le site officiel de Fire Emblem Warriors

A très bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

Des milliers d’ennemis


Fire Emblem Warriors pour New Nintendo 3DS/2DS XL
DéveloppeursNintendo
EditeurNintendo 
Date de sortie20 October 2017
Prix 33,49

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d'hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

super mario odyssey

Test | Super Mario Odyssey – Nintendo Switch – Big N en état de grâce

Test | Super Mario Odyssey - Nintendo Switch - Une oeuvre magistrale pour le retour du désormais ex-plombier aidé cette fois de Cappy, son chapeau magique

GT Sport

Test | GT Sport – PS4 – Les derniers ne seront pas les premiers

Test | GT Sport - Les équipes de Polyphony nous reviennent avec un épisode orienté multijoueurs qui déçoit fortement par son manque de prise de risques

2 commentaires

  1. Adelia Lopes

    BONJOUR J INVITE Alexandrina Lopes ET Juliana Silva AINSI QU Andreia Silva

  2. Mehmet Ali Ozten

    j’adore cette série, toute console confodue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *