Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Resident Evil 7 – Xbox One – La peur dans votre salon
resident evil 7

Test | Resident Evil 7 – Xbox One – La peur dans votre salon

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Cela fait maintenant une dizaine de jours que le nouveau bébé de chez Capcom est sorti et tout a été dit ou presque sur Resident Evil 7. Entre 2 moments d’angoisse, je me demandais quand même si les jeux vidéo pouvaient encore faire vraiment peur. Pour nous la réponse est oui.

Une après-midi avec Resident Evil 7 sur Xbox One

« C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane…à l’Italie… ». C’est ainsi qu’aurait pu commencer l’histoire de ce nouvel opus de Resident Evil mais il n’en est rien, les choses seront nettement moins paisibles dans ce petit coin des Etats-Unis que ne le laissaient penser Nino Ferrer dans sa chanson « Le Sud ».

Vous incarnez Ethan Winters qui débarque dans la petite bourgade de Dulvey en Louisiane à la recherche de sa femme disparue depuis 3 ans. Arrivé dans une plantation laissée à l’abandon, il se rend vite compte que celle-ci n’est pas si abandonnée que cela et que de nombreux mystères entourent l’habitation. Au fur et à mesure de sa progression, il fera la connaissance de la famille Baker, portée disparue depuis pas mal de temps et essaiera par tous les moyens de retrouver sa femme…mais qu’est-elle devenue ?

Bienvenue en Louisiane

Resident Evil 7 – Un scénario bien ficelé loin des origines

Un petit mot sur le scénario. Après avoir lu déjà de nombreux avis sur le jeu, je vois pas mal de joueurs déçus du fait que la série s’éloigne du classique de Resident Evil. En effet, dans Resident Evil 7, point de Umbrella corporation et point de zombies partout ni de personnage familier. Néanmoins, je ne vois pas le souci. La série Resident Evil est avant tout une série sensée faire peur, alors quand on veut renouveler, il faut parfois oser prendre des risques. On reprochera peut-être une durée de vie un peu faible même si comme je l’ai déjà évoqué, je préfère 10 heures de jeu bien fini que 40 heures à me demander ce que je fais là.

Une vue a la première personne déroutante

A la manière d’un Until Dawn (les QTE en moins), cette espèce de huis clos dans une maison tout sauf saine nous plonge dans l’ambiance dès les premières secondes. À la recherche de votre femme, tout est agencé pour que vous preniez peur. Que ce soit l’univers graphique superbement travaillé, la bande son qui vous tiendra sans cesse en stress ou les personnages qui surgissent pour vous massacrer. Une chose est certaine, après un épisode 5 sympa mais décrié et un épisode 6 complètement manqué, Capcom a peut-être bien fait de changer son fusil d’épaule. Les joueurs voulaient surtout retourner aux sources, frémir et plus si affinités. Je n’ai qu’un conseil à vous donner, si vous êtes peureux, fuyez et surtout n’y jouez pas tout seul.

On est pas bien là, en famille ?

Attention aux angles morts

Au niveau de la jouabilité, la prise en main est relativement facile et on retrouve certains codes qui ont fait le succès de la série Resident Evil (inventaire, machine pour sauvegarder votre progression, possibilité de combiner les objets…). Je n’ai pas eu trop de mal à me faire à la vue à la première personne même si ce n’est pas ce que je préfère. Je regrette cependant une mauvaise gestion de la caméra par moments qui vous fera perdre la tête et pourrait vous perdre, surtout dans un environnement fort sombre comme celui de Resident Evil 7. Pour le reste, pas grand-chose à dire, rien de bien compliqué à maîtriser.

C’est sombre et glauque, attention a la gestion de la caméra

Ça vous dit un petit trip en Louisiane…

Graphiquement, je vous l’ai dit, c’est super bien travaillé, la Louisiane est bien retranscrite et on se croirait presque au milieu des bayous. J’ai cependant observé certaines inégalités au niveau des graphismes. Autant la maison est superbement travaillée jusque dans les moindres recoins (note sur le frigo, cadres photos…) autant l’extérieur m’a paru un peu moins soigné avec des plantes et arbres un peu plus grossiers. Rien qui ne puisse gâcher mon plaisir des yeux cependant ni l’immersion qu’apporte cet univers graphique complètement glauque.

Un souci du détail impressionnant!

J'ai aimé

  • L'univers bien glauque
  • Les graphismes
  • L'ambiance sonore
  • Une vue premiere personne qui change
  • Certains codes de la série bien présents

Je n'ai pas aimé

  • Les caméras parfois problématiques
  • Le manque de lien avec la série
  • La durée de vie peut-être trop courte
Cela fait maintenant une dizaine de jours que le nouveau bébé de chez Capcom est sorti et tout a été dit ou presque sur Resident Evil 7. Entre 2 moments d’angoisse, je me demandais quand même si les jeux vidéo pouvaient encore faire vraiment peur. Pour nous…

Résumé des scores

Graphismes
Jouabilité
Scénario

Tremblez

Un renouvellement de la série Resident Evil qui nous plonge au milieu de la Louisiane. Frissons garantis!

Revue de presse

 14/20

Gamekult

 16/20

Gamergen

 16/20

JV.com

 18/20

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

En résumé, je suis vraiment très fan de ce Resident Evil 7. Que ce soit son univers graphique superbement travaillé et sans bugs, son ambiance sonore qui vous prend aux tripes ou son scénario bien ficelé, on a ici un très bon jeu. Alors oui, les jeux vidéo sont encore capables de nous faire peur et de nous donner ce sentiment d’inconfort. Malgré cela, le jeu nous donne sans cesse envie d’y revenir pour comprendre la suite, comme un bon film. Je ne sais pas pour vous mais personnellement j’adore et j’aimerais plus de jeux capables de me raconter une histoire. Ces jeux qui vous prennent tellement qu’ils vous font sentir vivant… sauf qu’ici, on ne sait pas pour combien de temps.

Et vous, pensez-vous que les jeux vidéo sont capables de vraiment nous faire peur ?

Plus d’infos sur le site officiel de Resident Evil 7.

A très bientôt sur Sitegeek,

Arnaud Godet

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

La peur au ventre


Resident Evil 7 : Biohazard
DéveloppeursCapcom
EditeurCapcom 
Date de sortie24 January 2017
Prix 39,90

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Test | Rocket League Saison 5 – Nouvel update, nouveau jeu ?

Test | Rocket League Saison 5 - Avec la mise à jour des 2 ans du jeu, Psyonix espère très certainement relancer l'engouement du ballon mécanique.

micromachines world series

Test | Micromachines World Series – XBOX ONE – Le minimum syndical

Test | Micro Machines World Series -XBOX ONE - Les voitures miniatures nous reviennent dans un épisode fun mais qui nous laisse sur notre faim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *