Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | The Evil Within 2 – Xbox One – Attention, doudou vendu séparement !

Test | The Evil Within 2 – Xbox One – Attention, doudou vendu séparement !

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

Si il y a bien une chose qui est certaine en cette fin d’année c’est que Beteshda a vraiment bien choisi ses partenaires. Car après un excellent Wolfenstein II (dont je vous avais fait les éloges il y a peu), c’est à présent The Evil Within 2 qui risque bien de vous occuper durant un moment.

Une après-midi avec The Evil Within 2 sur Xbox One

Vous ne connaissez pas The Evil Within ? Alors c’est sur que débuter de suite par le 2ème épisode pourrait être ennuyeux en terme de compréhension de l’histoire. Cette série de jeu d’horreur en vue à la 3ème personne vous met dans la peau de Sebastian Castellanos, ex-policier ayant eu le malheur de voir sa femme et sa fille brûlées lors d’un incendie. Lors du premier opus Sebastian avait du se défaire d’un monde hostile et horrible dans lequel vivaient des monstres sanguinaires. Ce monde était une sorte de matrice à laquelle on pouvait se connecter afin de s’échanger des connaissances.

Malgré un (très) court flashback The Evil Within 2 n'est pas facile à suivre.
Malgré un (très) court flashback The Evil Within 2 n’est pas facile à suivre.

Dans The Evil Within 2 Sebastian se remet doucement de ses mésaventures en noyant son chagrin dans l’alcool. Mais c’était sans s’imaginer que l’organisation Mobius, à l’origine du projet d’échange de conscience, ne vienne lui annoncer que sa fille pourrait être en vie au coeur même de la machine. Il lui faudra donc replonger dans ce monde étrange et horrifique avec l’espoir fou de sauver enfin sa fille.

The Evil Within 2 – Pas besoin d’être original pour être bon

Soyons honnête The Evil Within 2 ne révolutionne en rien le genre. Il se rapproche assez bien d’un Silent Hill en essayant d’intégrer une dimension infiltration. Et le moins qu’on puisse dire c’est que vous en aurez besoin ! Car même en mode normal vous ne ferez pas les malins lors des divers affrontements. Les balles de votre pistolet seront à utiliser avec parcimonie et il vous faudra être certain de faire mouche sous peine de devoir prendre vos jambes à votre cou.

Dans Dead Rising vous auriez gagné mais là moi je courrais
Dans Dead Rising vous auriez gagné mais là moi je courrais

En termes de gameplay le jeu est classique mais fonctionnel. Raccourcis pour la roue des armes, changement rapide de type de munition, carte, lampe de poche… Comme je vous l’ai dit plus haut The Evil Within 2 ne cherche pas à surprendre à ce niveau là mais il sait utiliser les codes classiques à la perfection. Je ne suis par contre pas convaincu par le système de mise à couvert. Celui-ci vous impose de constamment maintenir une touche pour rester derrière votre cachette et si vous avez le malheur de vous approcher du bord vous pourriez facilement vous retrouver sur l’autre coin du mur sans le vouloir.

Le sytème de mise à couvert est perfectible
Le sytème de mise à couvert est perfectible

Le noir vous va si bien

Une fois de plus la Xbox One offre une qualité de graphisme permettant de ne pas regretter d’être un gamer console. Certes la Xbox One X m’aurait permis de profiter pleinement de mon 55″ 4K mais déjà en l’état c’est vraiment superbe. Par contre malgré le fait que ce soit un jeu d’horreur, qui implique donc énormément de passage en zones obscures, j’aurais tout de même apprécié l’un ou l’autre décor plus coloré/illuminé.

Même avec des spots vous serez toujours dans la pénombre. Ambiance horreur oblige.
Même avec des spots vous serez toujours dans la pénombre. Ambiance horreur oblige.

Notons au passage qu’au cour de ma session de test j’ai aussi du faire avec l’un ou l’autre bug mais rien de gênant. Le combat au corps à corps, quant à lui, aurait gagné à être un peu plus dynamique mais bon… peut-être dans le 3. Pour ce qui est de l’ambiance sonore on revient une fois de plus à ce que j’ai déjà dit. Rien de bien nouveau mais chaque son, chaque musique est brillamment utilisé pour faire en sorte que vous réfléchissiez à deux fois avant d’avoir envie de jouer avec un casque.

J'ai aimé

  • Avoir peur
  • Infiltration obligatoire
  • L'ambiance glauque

Je n'ai pas aimé

  • Avoir peur
  • Le système de couverture
  • La lampe de poche
Si il y a bien une chose qui est certaine en cette fin d'année c'est que Beteshda a vraiment bien choisi ses partenaires. Car après un excellent Wolfenstein II (dont je vous avais fait les éloges il y a peu), c'est à présent The Evil Within 2…

Résumé des scores

Graphismes
Fun
Jouabilité
Scénario

Stressant

The Evil Within 2 agrémentera vos soirées de stress, si en plus vous y jouer avec le casque pensez bien à fermer à double tour !

Revue de presse

 14/20

Gamekult

 15/20

Gamergen

 17/20

JV.com

 16/20

Gameblog

En bref

Après un Wolfenstein II (que je n’ai pas encore eu le temps de finir) c’est un divinement horrifique The Evil Within 2 qui vient s’ajouter à ma (trop) longue liste de jeux que je veux faire à tout prix. Celui-ci va s’avérer plus long que les autres à finir car je ne suis pas certain que mon petit coeur puisse tenir durant des sessions de jeu trop longues… Sur ces bonnes paroles je m’en vais à nouveau tenter de retrouver la petite Lily avant qu’elle ne se fasse dévorer par ces monstres.

Plus d’infos sur le site officiel de The Evil Within 2

A très bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Amazon
Boulanger
Priceminister

testUAMA1_vectorized

Du stress


The Evil Within 2
DéveloppeursBethesda
EditeurBethesda 
Date de sortie13 October 2017
Prix 29,99

 Achetez le sur :
 
Amazon
Boulanger
Priceminister
 

Bande-annonce :

Galerie :

A propos Frederic Perez

Comédien a ses heures perdues, fan de Batman, Hulk, Flash, Naruto, Fairy Tail, de films de science fiction, de jeux vidéos et de gadgets en tous genre. Voila qui fait de Fred une sorte d’hybride geek des temps modernes.

Voir aussi

sonic forces

Test – Sonic Forces – Xbox One – Un retour en demi teinte pour le hérisson bleu

Test | Sonic Forces - On l'attendait de pied ferme et le hérisson bleu n'arrive pas a convaincre entièrement malgré une expérience agréable pour les fans

Test | Wolfenstein II – Xbox One – Heil MachineGames

Test | Wolfenstein II - The New Colossus remet une fois de plus Blazkowicz en scène pour notre plus grand plaisir. Les Nazis n'ont qu'à bien se tenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *