Un patch vient proposer de nouveaux modes de difficulté pour le jeu Sifu

Véritable lettre d’amour aux films de castagne, le jeu Sifu a la particularité d’avoir une difficulté élevée. Si ce choix est assumé par ses créateurs, puisque de nombreuses personnes qui ont acheté le jeu depuis sa sortie ont eu du mal à en venir à bout. L’équipe de Sloclap propose ainsi un patch pour améliorer l’expérience des joueurs plus casual.

Sifu, un jeu calibré pour les hardcore gamers

Sifu, des développeurs français Sloclap, fait partie des meilleurs jeux de début 2022. Hommage au cinéma d’action, le joueur incarne un disciple des arts martiaux en quête de vengeance. Simple en apparence, le scénario cache pourtant des subtilités qui sont liées au gameplay. En effet, chaque fois qu’il n’a plus de point de vie, le joueur respawn, mais en ayant pris de l’âge. Plus âgé, il tape plus fort, mais devient aussi plus fragile.

La route pour venger son maître assassiné est semée d’embûches. Si le système de vieillissement est intéressant, il limite aussi les tentatives. Les joueurs occasionnels devront faire preuve de patience pour battre les boss : une semaine après la sortie du jeu, 90% de ceux qui ont acheté le jeu ont battu le premier boss sans problème, mais seulement 38% ont réussi à battre le second. L’écart est énorme et la mise à jour avec de nouveaux modes de difficulté est plus que bienvenue.

Sifu, qu’en est-il de la dernière mise à jour ?

Le jeu Sifu est sans conteste une expérience exigeante, qui demande des réflexes aiguisés et surtout de la patience. Le cofondateur du studio Soclap avait annoncé l’arrivée de nouveaux modes de difficultés, qui selon le compte Twitter officiel du jeu seront disponibles le 3 mai. Le 3 mai, c’est aussi la date de sortie de la version physique de Sifu.

Les trois nouveaux modes de difficulté sont : Étudiant, Disciple et Maître. Ils correspondent respectivement à une difficulté : facile, normale et difficile. Oui, il y a également un niveau supérieur pour les joueurs les plus acharnés. De quoi renouveler l’expérience et contenter tout le monde.

Alors, c’est une bonne chose selon vous ou l’éditeur ne devrait pas se soumettre à la demande populaire?

Gwen