Sega souhaite créer des jeux à succès au niveau mondial pour générer des revenus récurrents.

D’après un rapport du journal économique Bloomberg, Sega Corporation travaillerait sur des reboots à gros budget de deux de ses titres cultes : Crazy Taxi et Jet Set Radio. D’après des sources proches du dossier, le géant japonais souhaite créer de nouveaux jeux qui pourront avoir un retentissement global et générer des revenus récurrents, comme Fortnite.

Deux titres cultes de la Dreamcast de Sega

Pour rappel, Fortnite a bâti son succès sur son modèle free-to-play et multiplateforme, et génère des revenus pour son éditeur (Epic Games) grâce à l’utilisation de micro-transactions. De vagues allusions aux plans de Sega dans ce domaine apparaissent depuis un moment déjà. Dans son rapport annuel de l’exercice 2020-2021, le géant japonais avait nommé Jet Set Radio, Crazy Taxi ou encore Streets of Rage, comme des exemples de franchises qu’il souhaitait utiliser pour des remakes et des reboots. Ce même rapport annuel parlait d’une initiative interne de « Super Game », ce que l’exécutif de Sony Shuji Utsumi a expliqué plus tard signifiait la création de titres AAA multi plateformes avec des sorties mondiales.

Plus tôt ce mois-ci, Utsumi a déclaré que plusieurs projets de Super Game chez Sega étaient actuellement en développement, et l’article de Bloomberg précise que Crazy Taxi et Jet Set Radio en font partie. Le nouveau jeu Crazy Taxi est déjà en développement depuis un an avec une sortie prévue pour 2024 ou 2025. Aucun calendrier n’est évoqué pour Jet Set Radio et la publication précise que « les deux nouveaux titres en sont aux premiers stades de développement et pourraient encore être annulés ».

Le grand projet de Sega en est donc encore à ses balbutiements, mais il est intéressant d’imaginer ce que la société pourrait faire avec ses franchises. Ces deux titres sont arrivés sur Dreamcast en 2000 (avec un passage par les salles d’arcades au préalable) et ont acquis très vite un statut culte. Crazy Taxi consistait à effectuer des courses de taxi le plus rapidement possible dans un San Francisco fictif, tandis que Jet Set Radio se déroulait à Tokyo et proposait différents modes de jeu, différentes missions, basés sur le roller de street et les graffitis. Les deux jeux étaient plus axés sur le gameplay que sur l’histoire, mais l’utilisation de factions et des compétitions dans Jet Set Radio semble particulièrement bien adaptée pour le jeu en ligne massivement multijoueur.