Accueil > Le geek et les jeux vidéo > Test | Far Cry Primal – Xbox One – Retour aux origines

Test | Far Cry Primal – Xbox One – Retour aux origines

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis










Submit

10 000 ans avant notre ère. Le mammouth règne en maître sur les contrées d’Oros. C’est dans ce contexte que se déroule le nouveau Far Cry Primal sur XBOX ONE. Un jeu qui mélange un FPS et un jeu d’aventures préhistoriques. Tour d’horizon après quelques heures de jeu sur le nouvel opus d’Ubisoft.

Une après-midi avec Far Cry Primal

Far Cry Primal, m’a attiré pour son côté retour en arrière. Une époque où les mammouths étaient encore nombreux, les tigres aux dents de sabre faisaient frémir et l’être humain s’exprimait plus par onomatopées que par la parole.

Far Cry Primal
Les mammouths sont la et ils en imposent!

Votre mission : guider Takkar, notre héros, à travers Oros. Votre groupe a été décimé par un tigre aux dents de sabre. Vous devez donc retrouver d’autres chasseurs de la tribu Wenja et reconstruire un village avec eux. Cependant vous n’êtes pas seuls à Oros. Vous devrez non seulement lutter contre les animaux (excessivement présents dans ce Far Cry Primal) mais également d’autres tribus ennemies, les Udam et les Izalas. Deux tribus résolument différentes : leurs manières de penser et d’évoluer influenceront fortement votre tactique dans le jeu.

Far Cry primal – Un chasseur sachant chasser

N’étant de prime abord pas fan de FPS, j’avais pas mal d’appréhensions. Mais Far Cry Primal est un mélange des genres vraiment intéressant. Vue à la première personne en faisant un FPS, aspect aventure rappelant l’univers open world de Tomb Raider, coté gestion à la Age of Empires (récoltes de ressources, fabrication d’armes et d’outils, confection de poisons…). On retrouve ici tous les codes des opus précédents, tout en amenant cette petite touche « vie au temps de nos ancêtres ».

Far Cry Primal
La chasse, votre principale alliée pour survivre dans ces environnements magnifiques!

Venons-en à la jouabilité. Far Cry Primal est simple et facile à prendre en main. Des petits conseils vous sont dispensés dès le début, vous permettant de vous familiariser avec toutes les actions et tous les menus. Les déplacements sont fluides, et la caméra se positionne bien la plupart du temps, vous permettant d’évaluer correctement votre environnement. Les phases de combats sont justes, avec un système de visée efficace. On change rapidement d’arme pour enchaîner entre corps à corps et combat à distance. On notera que Takkar dispose d’un instinct de chasseur, pouvant être activé par une simple touche. Ce mode vous permettra de repérer ressources, traces de pas et monstres aux alentours. Tiens, ça ne vous rappelle rien ?

Bref, ce jeu est très agréable à jouer, même si je me demande s’il n’aurait pas bénéficié d’une meilleure prise en main en 3e personne. Car la caméra est parfois un petit peu lente à nous suivre.

Wow ça c’est du mammouth

Il faut l’avouer : les graphismes sont vraiment très beaux. Les mammouths sont super bien définis, les environnements travaillés afin de refléter au mieux l’époque de nos ancêtres, avec des montagnes à perte de vue en arrière-plan. L’univers créé par les développeurs est vaste et superbe, et l’immersion est directe. Les détails sont précis, même de loin. J’ai observé quelques chutes de framerate, mais rien de bien méchant. Tout n’est pas parfait, mais vu la taille des maps, force est de constater que c’est bien réalisé !

Far Cry Primal
Le dressage d’animaux, une aide précieuse dans cet environnement hostile

Le point le plus fort de ce jeu, c’est bien sûr la richesse de son contenu. En plus de la nécessité de chasser, des trouver des ressources, il vous faudra confectionner toutes vos armes avec les matériaux récoltés. Gérer la présence des animaux, prépondérants dans toute votre aventure. Vous serez ainsi accompagné d’une chouette, que vous pourrez diriger et qui explorera les environs pour vous. Bien pratique pour repérer vos ennemis !

Vous aurez même la possibilité de dresser tous les animaux présents dans le jeu ! Vous pourrez alors les appeler quand bon vous semble, afin qu’ils vous aident dans votre lutte contre les autres tribus. Enfin, en plus de votre mission principale, vous devrez également compléter de nombreux objectifs annexes comme l’aide des villageois Wenja. En résumé, de nombreuses heures de jeu en perspective!

J'ai aimé

  • Le thème de la préhistoire
  • Le level design
  • La richesse du contenu
  • L'omniprésence des animaux
  • La vision de chasseur

Je n'ai pas aimé

  • La caméra parfois bancale
  • Les bugs visuels

Résumé des scores

Graphismes
Contenu
Jouabilité
Originalité

Immense

Un nouvel opus Far Cry qui a su se renouveler dans le genre en utilisant les codes connus

Revue de presse

Gamekult

Gamergen

JV.com

Gameblog

Conclusions hâtives de l’ami Arnaud

Même si je manque de points de comparaison par rapport aux épisodes précédents, j’ai été séduit par ce Far Cry Primal. S’il n’est pas parfait (chutes de framerate, impressions de trainées, certains décors statiques…), le jeu est beau, et dégage une impression d’ensemble très agréable, grâce à son environnement immense. Situé entre le FPS et le jeu d’aventure, il saura séduire par son contenu très riche, la diversité de ses missions et son univers peu commun. Sur ce, je retourne sur les traces des ancêtres, ma tribu m’attend !

Et vous qu’avez-vous pensé de ce Far Cry Primal ?

Site Officiel Far Cry Primal

A très bientôt sur Sitegeek

Arnaud

testUAMA1_vectorized

La tribu Wenja  :

Far Cry Primal
Développeurs Ubisoft
Editeur Ubisoft 
Plateforme Xbox One
Date de sortie 23 February 2016
Prix EUR 22,80
Achetez le sur :
Amazon
Boulanger


Far Cry Primal
Développeurs Ubisoft
Editeur Ubisoft 
Plateforme PlayStation 4
Date de sortie 23 February 2016
Prix EUR 23,23
Achetez le sur :
Amazon
Boulanger


Far Cry Primal
Développeurs Ubi Soft
Editeur Ubi Soft 
Plateforme Array
Date de sortie 1 March 2016
Prix
Achetez le sur :
Amazon
Boulanger

Bande annonce :

Galerie :

A propos Arnaud

Fan de football, de jeux de voiture, de gadgets (de préférence avec une pomme) mais aussi de bières, de whisky, de jeux de plateforme et beat'em all, touche a tout par excellence qui essaie de trouver du temps pour travailler au milieu de tout ça.

Voir aussi

Yakuza 6

Test | Yakuza 6 – PS4 – Comment tirer sa révérence avec classe

Test | 13 ans après ses premières aventures, Kazuma Kiryu tire sa révérence de la plus magistrale des façons dans un Yakuza 6 au sommet de son art. Merci à lui.

Test | Ys Origin – Xbox One – Mieux vaut tard que jamais

Test | 10ans après sa sortie PC Ys Origin arrive enfin sur console. Certes ce n'est pas le héros principal, certes ce n'est pas le meilleur de la série, mais cela n'en reste pas moins plaisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *