Wolfenstein Youngblood essaye de surfer sur le succès de The New Colossus en y apportant une touche en ligne. Seulement le parti pris de nous imposer la coop dans une histoire moyennement inspirée rend le tout un peu fade.

Wolfenstein Youngblood – Un goût de déjà vu trop prononcé

Voilà déjà près de deux ans, je vous chantais les éloges d’un Wolfie New Colossus. Alors imaginez vous mon impatience lors de l’annonce d’un nouvel opus. Seulement, j’ai le sentiment qu’on a donné les commandes de ce Wolfenstein Youngblood aux stagiaires de la boîte. Que ce soit le scénario qui manque cruellement d’inspiration, les graphismes qui ont l’air d’avoir fait un bond en arrière dans les cut-scenes ou encore le gameplay qui n’apporte tout bonnement rien si ce n’est la coop… tout y est déjà vu ou inutile.

Et donc, dans Wolfenstein Youngblood, si je tape à la hache j'ai des impacts de balles... tout va bien.

Et donc, dans Wolfenstein Youngblood, si je tape à la hache j’ai des impacts de balles… tout va bien.

L’histoire de Wolfenstein Youngblood est simple. Elle fait suite au scénario de The New Colossus; Blaskowizc est déclaré perdu et ce sont les jumelles de celui-ci qui s’en vont à la recherche de papounet. Avec une éducation on ne peut plus logique qui leur donne un amour du meurtre de nazis avant même d’en avoir tué un seul. Elles prennent d’ailleurs tellement de plaisir à faire cela que je pense que les traiter de psychopathes serait un doux euphémisme. On en viendrait presque à avoir pitié des ennemis alors que c’est nous qui sommes aux commandes.

Wolfenstein Youngblood - Les soeurs Blazkowizc vont vite vous passer l'envie de fantasmer sur les jumelles.

Wolfenstein Youngblood – Les soeurs Blazkowizc vont vite vous faire passer l’envie de fantasmer sur elles.

La coop avant tout

Le menu de Wolfenstein Youngblood est fait de telle manière qu’il m’a été compliqué de comprendre comment commencer l’histoire. Je me suis retrouvé d’abord dans la partie d’un autre joueur qui était plus loin dans l’histoire. Ensuite je suis tombé au beau milieu d’une cinématique et mon hôte a quitté la session brutalement. Pas très pratique tout cela.

Dans Wolfenstein Youngblood vouloir jouer seul est déjà un défi

Dans Wolfenstein Youngblood vouloir jouer seul est déjà un défi

Une fois que vous serez arrivé à trouver comment héberger une partie hors ligne. Cette phrase à elle seule est un non sens mais soit. Vous serez face à des cinématiques qui m’ont fait retourner à The New Colossus juste pour voir si je n’avais pas idolâtré un peut trop le précédent épisode. Mais non, Wolfenstein Youngblood affiche bel et bien des cinématiques faites à l’arrache avec des mouvements ultra saccadés et robotiques. Heureusement le moteur du jeu in-game reste le même.

In-Game les graphismes restent au top, c'est déjà ça.

In-Game les graphismes restent au top, c’est déjà ça.

Seulement si il n’y a pas de mauvaise surprise en jeu il n’y en a pas d’autres non plus. Car le gameplay reprend exactement celui de The New Colossus. C’est ainsi que vous aurez par exemple une combinaison qui permet d’effectuer un double saut, les jambes girafe dans The New Colossus. Vous pourrez toujours vous glisser dans les espaces réduits et utiliser la force augmentée permettant de défoncer les ennemis à coups de dash. Rien de nouveau comme je vous le disais puisque tout cela existait déjà dans l’épisode précédent.

Et la coop en ligne alors ?

De base je me dois d’avouer que je ne suis pas très “jeux en ligne”. Et ce n’est pas Wolfenstein Youngblood qui me fera changer d’avis. Car mis à part si vous jouez avec une connaissance, je ne vois vraiment pas la différence entre jouer avec l’IA ou un joueur en ligne. Joueur qui n’aura cure de savoir si vous allez mourir ou non. Surtout que l’une des particularités du mode coop est que vous partagez vos vies. Et si vous veniez à mourir tous les deux c’est le game over et retour à la case départ du niveau.

J'arrive très bien à finir les niveaux de Wolfenstein Youngblood avec l'IA

J’arrive très bien à finir les niveaux de Wolfenstein Youngblood avec l’IA

Pour un jeu qui veut à tout prix mettre en avant la coopération en ligne c’est tout de même un comble de ne pas l’avoir un tant soit peu réfléchi. Ici, ils ont juste triplé le nombre d’ennemis dans le seul but de vous rendre la tâche bien plus compliquée si vous aviez l’envie folle de foncer seul. C’est petit comme stratagème.

Découvrez la bande annonce de Wolfenstein YoungBlood

Wolfenstein Youngblood essaye de surfer sur le succès de The New Colossus en y apportant une touche en ligne. Seulement le parti pris de nous imposer la coop dans une histoire moyennement inspirée rend le tout un peu fade. Wolfenstein Youngblood - Un goût de déjà vu trop prononcé Voilà déjà près de deux ans, je vous chantais les éloges d'un Wolfie New Colossus. Alors imaginez vous mon impatience lors de l'annonce d'un nouvel opus. Seulement, j'ai le sentiment qu'on a donné les commandes de ce Wolfenstein Youngblood aux stagiaires de la boîte. Que ce soit le scénario qui manque cruellement d'inspiration,…
*note totalement subjective

La note de Fred*

Le graphismes - 7.5
Le scénario - 3
Le gameplay - 7
Ressenti global - 5

5.6

*note totalement subjective

*cette note est totalement subjective et ne reflète que l’avis du rédacteur. Les goûts et les couleurs…

En bref

Je n’ai pas de doute que mon avis est largement influencé par mon amour de la série qui s’est vu ici blessé. J’ai d’ailleurs récemment pris le temps d’acheter et de finir l’add-on de The New Colossus et je l’ai trouvé bien plus plaisant que ce Wolfenstein Youngblood qui se perd dans ses envies d’innover. Dommage… j’espère que le prochain épisode sera plus inspiré.

Pour plus d’infos n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site officiel de Wolfenstein Youngblood

Et vous ? Vous en pensez quoi de ce soit disant nouvel opus ?

A bientôt sur Sitegeek

Frédéric Perez

Disponible dans nos boutiques partenaires :


Référence : Wolfenstein Youngblood Deluxe Edition
Amazon
Boulanger
Rakuten