Enfin, Apple devrait autoriser les App Store alternatifs… Du moins en Europe.

Suite à l’annonce de nouvelles lois européenne, Apple prévoit d’autoriser les App Store alternatifs. Cela se fera au cours de la mise à jour iOS 17, en 2023. Cependant, Apple, comme toujours, fera les choses à sa façon, comme n’autoriser ces applications tierces qu’en Europe, après approbation du géant à la pomme.

Enfin des alternatives à l’App Store

Afin de répondre aux nouvelles règles en vigueur en Europe, Apple se préparerait à autoriser les App Store alternatifs dès 2023, lors de la mise à jour iOS 17. Ainsi, l’App Store d’Apple ne sera plus le seul lieu où les utilisateurs d’iPhone ou iPad pourront trouver leurs applications. Un changement radical pour la société qui, auparavant, n’autorisait aucune application hors de sa plateforme.

Ce changement soudain est motivé par la mise en place de la loi européenne sur les marchés numériques, passée afin de garantir l’ouverture des marchés. Avec des restrictions qui deviendront obligatoires dès 2024.

Ainsi, c’est suite à cette loi qu’Apple devra autoriser les App Store tiers, mais aussi le sideloading, c’est-à-dire l’installation de logiciels à partir d’un site web. Et cela, malgré l’insistance d’Apple pour qualifier le téléchargement d’applications tiers comme étant « le meilleur ami des cybercriminels ».

Un changement radical… Mais seulement en Europe et sous certaines conditions

Comme toujours, Apple fait les choses à sa façon. Ainsi, l’autorisation des App Store alternatifs et du sideloading ne se fera qu’en Europe, puisque cela sera rendu obligatoire dès 2024. Ainsi, en Amérique par exemple, il ne sera pas possible d’utiliser des App Store alternatifs, du moins pour le moment.

Mais ce n’est pas tout. En effet, une autre restriction sera mise en place par Apple, puisque seules les applications et App Store validés par le géant américain pourront être installées.