La plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance investit 200 millions de dollars dans le magazine économique américain Forbes.

Forbes a annoncé que Binance, « l’un des plus grands fournisseurs d’infrastructures de cryptomonnaie et de blockchain au monde », investit 200 millions de dollars pour détenir une partie d’une « marque emblématique d’informations sur le Business ». Cet argent fait partie d’un accord d’investissement de 400 millions de dollars mis en place pour que Forbes devienne publique en fusionnant avec une société d’acquisition à vocation spéciale (SPAC).

Un accord qui soulève de nombreuses interrogations

Cet accord constitue une étape intéressante, démontrant comment les entreprises du Web3 (nouvelle génération de technologies du web) dont fait partie Binance ont atteint une certaine maturité en investissant dans les médias. Ce mouvement rappelle un peu l’époque des accords entre Time Warner et AOL ou AT&T et Time Warner.

Ce qui paraît un peu plus surprenant est que cet arrangement rapproche la plateforme d’échange de cryptomonnaies au magazine Forbes, ce même média qu’il a poursuivi en justice pour diffamation en 2020. En effet, Binance avait affirmé qu’il avait subi des millions de dollars de pertes à cause d’un article de Forbes suggérant que sa « structure d’entreprise élaborée » était « conçue pour tromper intentionnellement les régulateurs et profiter subrepticement des investisseurs en crypto aux États-Unis ».

La plateforme d’échange de cryptomonnaie a fini par abandonner les poursuites l’année dernière en déclarant : « Binance continue de croire fermement que l’article de Forbes daté du 29 octobre 2020 est faux et trompeur ». Néanmoins, l’article reste disponible sur Forbes.com.

D’un autre côté, Forbes a également publié un certain nombre d’articles écrits par Heather Morgan, aussi connu sous le pseudo de Razzlekhan ou comme « le Crocodile de Wall Street », qui a été arrêtée cette semaine en compagnie de son mari. Ils sont accusés par le Département de la Justice des États-Unis d’avoir tenté de blanchir 3,6 milliards de dollars de Bitcoin qui avait été volé à Bitfinex, une plateforme d’échange de cryptomonnaie concurrente.

Binance souhaite étendre son influence

Dans son communiqué de presse, Binance n’est pas très subtil quant à la raison pour laquelle il souhaite investir dans ce média. Le PDG Changpeng « CZ » Zhao suggère qu’il s’agit d’acheter de l’influence. Il précise : « Alors que les technologies Web3 et blockchain progressent et que le marché de la cryptomonnaie arrive à maturité, nous savons que les médias sont un élément essentiel pour renforcer la compréhension et l’éducation des consommateurs ».