Si vous souhaitez donner un coup de frais à votre ordinateur vieillissant, le plus efficace reste de migrer la partition système sur un disque SSD. Vous pensez que c’est une tâche compliquée ? Eh bien figurez-vous que c’est assez simple avec la méthode dont on va discuter aujourd’hui. 

Pourquoi migrer Windows 10 sur un disque SSD ?

Le disque dur est la mémoire sur laquelle se retrouve tous les fichiers de votre système d’exploitation. C’est clairement la mémoire la plus lente et pourtant le système doit y accéder un nombre incalculable de fois par seconde. C’est pourquoi, un disque dur lent aura toujours un impact négatif immense sur la réactivité de votre système ; même si vous disposez d’un processeur hors de prix et d’une quantité astronomique de ram.

Il y a encore quelques années, le tarif des disques SSD restaient prohibitifs, mais avec un téraoctet de données disponibles aujourd’hui pour +-100€, vous n’avez plus aucune raison de vous en passer !

Les avantages sont nombreux :

  • Temps d’accès très courts
  • Vitesse de débit très haute
  • Pas de bruit
  • Insensible aux chocs (pc portable)
  • Miniaturisation

Autant vous dire qu’une fois que vous avez gouté à un SSD, il est difficile de revenir sur un disque dur mécanique.

Les SSD au format M2 sont encore plus rapides et beaucoup plus petit

Les SSD au format M2 sont encore plus rapides et beaucoup plus petit

Migrer sa partition Windows s ur un SSD

Parfois, les fabricants de disques SSD fournissent un outil et un logiciel maison, mais si ce n’est pas le cas pas de panique. Vous devez juste pour procurer un logiciel de sauvegarde et ensuite suivre la procédure associée pour cloner un disque dur Windows 10.

Voici le logiciel EasuUs Todo backup avec son interface simple et efficace

Voici le logiciel EasuUs Todo backup avec son interface simple et efficace

En gros vous branchez votre disque dur SSD et via le logiciel téléchargé ci-dessus vous pouvez lancer le processus de clonage. Il faut faire attention de bien prendre comme source votre disque dur Windows 10 (reconnaissable par le nom et la taille) avec l’ensemble de ses partitions et de choisir le nouveau disque SSD comme destination.

Lire aussi :
Mi smart scale - la balance connectée de Xiaomi

La procédure est illustrée en vidéo ci-dessous avec le logiciel gratuit EaseUS que je vous ai proposé plus haut.  :

La durée de la procédure dépendra du volume à traiter et le logiciel vous donnera une estimation plus ou moins juste pour vous faire une idée.

Veillez à ne pas interrompre cette procédure et à être attentif aux éventuelles erreurs reportées.

Utiliser son SSD fraichement cloné

Une fois la procédure terminée, vous vous retrouvez avec exactement le même contenu sur votre ancien disque que sur votre SSD. Il faudra alors soit retirer l’ancien disque, soit spécifier dans le Bios de démarrer le système sur le système SSD.

L’avantage de cette dernière solution est que vous pouvez également reformater votre ancien disque pour continuer de l’utiliser comme une capacité de stockage supplémentaire qui peut s’avérer très utile pour réaliser un backup complet de votre machine ou avoir un peu de stockage supplémentaire pour installer des jeux sur Steam par exemple.

Bref, ces manipulations autrefois réservées aux informaticiens sont aujourd’hui rendues très simples grâce à des outils bien pensés et aux vidéos explicatives associées qui se trouvent sur YouTube.

Alors, qui ici n’a pas encore son système sur un disque SSD ?

À très bientôt sur Sitegeek.

Gwen