C’est une image inédite que le télescope a capturée, dévoilant la structure et composition de la nébuleuse observée.

Publiée ce mardi 6 septembre 2022 par la NASA, la nouvelle image capturée par le télescope James-Webb est unique en son genre. Elle nous montre la région de formation d’étoiles de la nébuleuse appelée la « Tarentule », ainsi que de nombreuses étoiles encore jamais observées.

La nébuleuse de la Tarentule observée par le télescope

L’image publiée par la NASA de la nébuleuse de la Tarentule, située au cœur de la galaxie du Grand Nuage de Magellan, et capturée par le télescope James-Webb, grâce à sa caméra infrarouge, nous montre une mosaïque de plus de 340 années-lumière.

Il s’agit ici de la pépinière stellaire 30 Doradus, aussi appelée la nébuleuse de la Tarentule, tirant ce surnom de ses longs filaments poussiéreux. Elle est, à ce jour, la formation d’étoiles la plus importante et brillante observée dans notre galaxie. De plus, elle abrite également les étoiles les plus massives et chaudes connues.

Une photo inédite

La photo que la NASA a diffusée nous montre une grande étoile de couleur jaune, avec 8 longues pointes, assez fines. Sur la droite de celle-ci, on peut observer un amas d’étoiles ovales et assez brillantes. Et à l’intérieur de cet amas, il est aussi possible d’observer des étoiles plus petites, de couleur bleu pâle.

Quant au bas de l’image, on peut y observer des bras qui semblent sortir d’un nuage en spirale. Et c’est ce genre de structure, ressemblant à un calamar ou plutôt une araignée, qui a donné son surnom à la nébuleuse. Au milieu de tous ces bras, on peut observer d’autres étoiles, bleues et jaunes, à huit branches.

Enfin, parsemées aux quatre coins de l’image, il est possible de voir des galaxies lointaines, encore non observées auparavant.