Histoire de continuer notre série de tests sur les boîtiers RGB, on a essayé le Kolink Big Chungus. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il en impose. Amateurs des beaux gros châssis, installez-vous confortablement, ce test est fait pour vous !

Kolink Big Chungus, premières impressions

Lorsque j’ai déballé le Kolink Big Chungus, j’ai vraiment été impressionné par sa taille. En effet, il ne me semblait pas si imposant sur les photos que j’avais vues avant de la recevoir. Notez donc que si vous voulez faire l’acquisition de cette full tower, il faudra prévoir un peu de place sur votre bureau. Bureau qui, ceci dit, devra être solide car la bête pèse seize kilos. Normal puisque le cadre est en acier et qu’il comporte quatre panneaux en verre trempé teinté. Pour vous faire une idée, voici le boîtier à côté du Kolink Outline :

La Kolink Outline à côté de la Kolink Big Chungus

Le Kolink Outline fait pâle figure à côté du monstre

Comme vous pouvez le remarquer, le Kolink Big Chungus se démarque vraiment de ses concurrents grâce à son design atypique. D’autant plus que sa base en aluminium rouge vient bien contraster avec la noirceur du cadre en acier poudré. Signalons d’ailleurs que c’est sur cette base que se trouve le front panel. Ce dernier est muni d’un port USB 3.1 Type C, ainsi que d’un port USB 3.1 et d’un port USB 2.0. Avec ça vous serez paré puisque vous pourrez connecter plus ou moins tout ce que vous voudrez super facilement.

Le front panel du Kolink Big Chungus

Le front panel du boîtier

Installation du matériel dans le Kolink Big Chungus

Si vous êtes un habitué des mid towers, vous pourrez oublier tout ce que vous connaissez. En effet, c’est dans une full tower que le mot “spacieux” va prendre tout son sens. Le cadre peut accueillir des cartes mères jusqu’au format E-ATX et des cartes graphiques jusqu’à une longueur de 335 millimètres. Les refroidisseurs de processeur peuvent quant à eux aller jusqu’à 175 millimètres de haut. De plus, cinq ventilateurs de 120 mm sont installés de base dans la tour. Inutile de préciser qu’on peut en rajouter à foison*. Il y a aussi pas mal de place pour des watercoolings, notamment sur le bas et le haut du châssis.

Lire aussi :
CableMod | Le tuning de pc mais avec classe et qualité

* 10 emplacements 120 mm au total

L'intérieur du boîtier Kolink Outline

Le boîtier offre plein de possibilités pour des systèmes de refroidissement

Ce qui m’amène à un premier petit défaut… Si on ne met pas un watercooling dans le bas du châssis, il n’y a rien pour cacher l’alimentation et les câble du front panel. C’est un petit détail mais j’aime bien quand il y a un carénage pour cacher ces éléments disgracieux. En ce qui concerne les disques durs, on peut placer deux disques classiques et deux SSD. Le tout venant se mettre super facilement dans un endroit dédié situé au dos de la carte mère. Une fois tout en place, c’est avec plaisir qu’on constate qu’il reste encore beaucoup de place, ce qui est pas mal pour la ventilation. D’autant plus que grâce aux grandes découpes dans le cadre, l’air peut circuler de façon optimale. Ceci dit, je vous conseille d’utiliser un watercooling car avec un simple fan, votre processeur risque quand même d’un peu souffrir.

RGB et cable management

Si vous aimez les couleurs, vous serez ravi par les éclairages préinstallés dans le châssis. En effet la Kolink Big Chungus contient :

  • Cinq ventilateurs PWM 120 mm avec LED RGB adressables numériquement
  • Deux bandes ARGB
  • Un hub RGB éclairé par LED avec télécommande infrarouge

Le tout pouvant être contrôlé de façon alternative via la carte mère à l’aide d’un connecteur 5 broches 5VDG.

L'installation RGB du boîtier Kolink Outline

Les bandes ARGB, les ventilateurs PWM 120 mm et le hub

Malheureusement, vous vous doutez bien que tout cet attirail n’a pas que des avantages. Sans compter le bruit des ventilateurs, vous aurez affaire à pas mal de câbles. Le tout venant se connecter sur le hub situé derrière la carte mère et donc visible par le second panneau latéral en verre. Pas terrible tout ça… D’autre part, l’alimentation se situant au niveau de la base du boîtier posera également quelques soucis. Et pour cause, cette dernière se trouvant un peu loin de la carte mère et il ne sera pas aisé d’atteindre le haut de celle-ci (du moins avec mon modèle). Il en résultera un gros câble passant en plein milieu de tout, ce qui ne me plaît guère non plus.

Lire aussi :
Minibatt - Bientôt, recharger partout son iPhone en Wifi ?

Mon avis en bref sur la Kolink Big Chungus

Tournant aux alentours des 300 euros (un peu moins si vous passez par le magasin en ligne de notre partenaire Caseking), la full tower Kolink Big Chungus n’est pas à la portée de toutes les bourses. Cependant, si vous décidez de passer à la caisse, vous serez en possession d’un très bel objet au design atypique. Certes ce boîtier souffre de quelques petits défauts, mais une fois vos composants installés à l’intérieur, le résultat vaut clairement le détour !

Le boîtier Kolink Big Chungus

Le résultat vaut clairement le détour

Pour plus d’infos sur les produits Kolink, rendez-vous sur le site officiel. Pour d’autres bons plans, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Caseking.

Johnny.

Disponible dans nos boutiques partenaires :

Kolink Big Chungus

Chercher sur les boutiques en ligne:
Design - 9
Place à l'intérieur - 10
Facilité d'utilisation - 9
Fonctionalités - 8.5

9.1

un très bel objet au design atypique

User Rating: Be the first one !