Une première mission test de l’agence spatiale chinoise pour tenter de dévier un astéroïde devrait décoller en 2025.

L’agence spatiale chinoise prévoit d’envoyer un vaisseau spatial pour aller percuter un astéroïde dans le but de le propulser sur une nouvelle orbite a priori plus sûre. Non, non, ce n’est pas un nouveau scénario de film de science-fiction, mais bel et bien une nouvelle mission de test qui sera lancée dans les quatre prochaines années. La nouvelle a été annoncée par le directeur adjoint de la China National Space Administration (CNSA) dans un média d’État.

Don’t Look Up

Pour faire simple, la mission consiste à identifier un astéroïde qui pourrait menacer la Terre et à y envoyer un vaisseau spatial qui s’écraserait dessus pour modifier son orbite. Le projet n’est pas encore tout à fait finalisé, car il est « en cours d’examen pour approbation » et la Chine n’a pas encore déterminé quel astéroïde cibler.

Cette mission a été annoncée comme faisant partie d’un nouvel effort de défense planétaire plus vaste, qui cherchera à cataloguer et à surveiller les astéroïdes géocroiseurs, en particulier ceux qui pourraient constituer une menace pour notre planète. Cette « défense planétaire » comprendrait également un nouveau système d’alerte.

L’idée n’est cependant pas nouvelle, en janvier dernier, des responsables chinois mentionnaient des projets d’étude d’un système de défense planétaire, et l’année dernière, le pays a organisé une conférence sur la question d’après le site d’informations Space News. Le projet de défense planétaire mettrait également en place un logiciel pour simuler les impacts d’astéroïdes et organiserait des exercices pour mieux appréhender la situation d’un impact potentiel. De leur côté, la NASA et l’Agence spatiale européenne ont également organisé des simulations similaires.

Tous les jours, de petites roches spatiales viennent s’échouer sur notre planète sous forme de météorites ou de poussière, mais ce sont les plus gros objets spatiaux qui inquiètent le plus les agences comme la NASA ou la CNSA. Les efforts pour cataloguer les objets géocroiseurs ont déjà mis à jour une grande majorité des gros astéroïdes (plus de 1 km de large) avoisinant la Terre. Néanmoins, l’impact d’astéroïdes plus petits pourrait avoir des conséquences également catastrophiques et l’identification et le suivi de ces morceaux de roche sont toujours en cours. C’est pourquoi les États-Unis, la Chine et de nombreux autres pays s’intéressent à des systèmes de défense planétaires.