Annoncée depuis plusieurs années déjà, la fin des stocks d’adresses IPv4 est aujourd’hui très proche.

Une limite atteinte le mois prochain !

Selon les prévisions, c’était en mai 2020 que les stocks devaient être épuisés, mais suite à cette annonce, les ventes se sont multipliées et c’est finalement au début du mois de novembre de cette année que la fin des IPv4 aura lieu !
Se posent alors deux questions suite à cette annonce : quelles sont les conséquences de la fin des IPv4 ? Et quelle est la solution pour fournir de nouvelles adresses IP sans ce protocole ?

IPv4 prévisions

IPv4 prévisions

IPv4, TCP/IP et émergence du web dans le monde

IPv4 est un protocole utilisé dans la couche Internet du modèle TCP/IP. Ce protocole est une série de règles de communications permettant un échange sécurisé entre, par exemple, une entreprise et son client par le biais d’un site web.

Il existe plusieurs types de protocoles pour la couche Internent, mais l’IPv4 est la toute première version à s’être répandue dans le monde entier. Il s’agit donc du protocole ayant servi à l’émergence du web comme nous le connaissons partout dans le monde.

Comparatif ipv4 vs ipv6

Comparatif ipv4 vs ipv6

IPv4, des limitations bientôt atteintes

Le protocole IPv4 a longuement contribué au fonctionnement d’Internet et aux communications effectuées. Néanmoins, codé sur seulement 32 bits, ce système ne permet de créer que 4,294 milliards et des poussières d’adresses IP. Malheureusement, on a presque atteint le nombre maximal !

Cet épuisement est dû à l’Internet of Things (IoT) qui fait référence à l’ensemble des objets connectés. En effet, la multiplication des appareils connectés dans le monde au cours des dernières années a mené à une accélération du processus d’épuisement des adresses IPv4. Si bien qu’aujourd’hui, il est estimé qu’elles seront totalement épuisées ce 7 novembre 2019 !

ipv6 : un tas de fonctionnalités supplémentaires pour la sécurité des données

ipv6 : un tas de fonctionnalités supplémentaires pour la sécurité des données

IPv6, la solution pour succéder à l’IPv4

Bien évidemment, l’épuisement inévitable des IPv4 est un phénomène connu depuis des années, et il a poussé au développement d’un nouveau protocole pour y succéder : l’IPv6 ! Il s’agit d’un protocole dont les adresses sont codées sur 128 bits, au lieu des 32 bits traditionnellement utilisés pour l’IPv4. L’espace d’adressage est donc bien plus important que celui de l’IPv4, puisqu’on arrive à plus de 340 sextillions d’adresses, soit 340 000 0006.

Lire aussi :
Meze 99 Classics - Test du casque que vous vous devez de posséder !

Quelles sont les problématiques de cet épuisement des IPv4 et du passage à l’IPv6

La fin proche des IPv4 a de nombreuses conséquences. Tout d’abord, depuis déjà plusieurs années, cette annonce a fait monter les prix de ces adresses en flèche ! En seulement trois ans, le prix a plus que doublé en passant de 9$ à 21$. Mais ce n’est pas tout, outre les prix qui s’envolent, le vol d’adresse ne fait qu’augmenter ! En 2018, c’est plus de 600 enquêtes pour vol d’adresses IP qui ont été ouvertes, soit deux fois plus que l’année précédente.

Pour ce qui est du protocole IPv6, la solution presque parfaite, le souci se pose dans la transition. En France, on compte que, parmi les sites les plus visités, seulement 26 % d’entre eux sont accessibles grâce à une adresse IPv6. Ce qui est relativement peu sachant que la fin de l’IPv4 est aujourd’hui très proche.

IPV6 : les ip sont plus difficiles à retenir

IPV6 : les ip sont plus difficiles à retenir

De plus, encore peu d’opérateurs ont prévu un passage à 100 % à l’IPv6 ! Certains fournisseurs Internet tels que Free ont déployé l’IPv6 qui est activée automatiquement. Par contre, beaucoup d’autres opérateurs ne sont pas encore totalement prêts, et certains ne sont même pas préparés à la transition !

Conclusion sur la fin des IPv4 et ses impacts

La fin des IPv4 a donc de multiples impacts et surtout toute une série de problèmes à résoudre pour les fournisseurs d’accès et les hébergeurs de services.  Si les utilisateurs  ne devraient pas être impactés, il est possible que durant cette période de migration forcée, de nombreux couacs se produisent rendant des services importants indisponibles. Les coûts  liés à la modernisation des infrastructures IP risquent également d’être répercutés sur les tarifs des prestataires. Wait and see comme on dit !

Lire aussi :
Sidequest - Guide d'installation pour Oculus Quest

Et vous, êtes vous déjà équipé pour la prise en charge du protocole IPv6 ? Moi mon fournisseur m’en file une :-)

Gwen