La gamme de processeurs M1 accueille une variante encore plus performante à destination des Mac les plus puissants.

La nouvelle génération de processeurs Apple Silicon débarque avec l’annonce du nouveau M1 Ultra lors de l’événement Peek Performance. Cette dernière entrée dans la famille M1 d’Apple est encore plus puissante que les puces M1, M1 Pro et M1 Max sortis jusqu’à présent. Les chipsets M1 Pro et M1 Max sonnaient déjà comme un avertissement pour les GPU Nvidia et AMD l’année dernière, mais Apple fait encore un bond en avant avec le M1 Ultra. La firme à la pomme affirme que la partie graphique de son nouveau processeur rivalisera avec le GPU RTX 3090 de Nvidia, la puce graphique la plus rapide du marché à l’heure actuelle.

L’architecture UltraFusion pour multiplier les performances

Pour faire simple, le nouveau processeur M1 Ultra d’Apple consiste en une combinaison de deux puces M1 Max, fusionnées pour créer un seul chipset surpuissant grâce à une architecture nommée UltraFusion. Cette conception permet à Apple de doubler virtuellement pratiquement toutes les spécifications de sa puce M1 Max sur le M1 Ultra. En bref, on retrouve jusqu’à 20 cœurs CPU (16 cœurs « performances » et 4 cœurs « efficacités »), 64 cœurs GPU, 32 cœurs Neural Engine pour le traitement IA et le support de 128 Go de RAM maximum. Des chiffres qui donnent le tournis pour des performances annoncées 8 fois supérieures à la puce M1 de base.

Nvidia et AMD ont développé des solutions similaires pour combiner deux GPU par le passé, mais il semble qu’Apple ait résolu le principal défi de la conception multi-GPU. En effet, la technologie UltraFusion d’Apple prend en charge une bande passante impressionnante de 2,5 To/s entre les deux puces M1 Max. Cette liaison très haut débit signifie que les deux GPU distincts seront affichés comme un seul dans macOS, permettant aux applications d’exploiter facilement la puissance combinée.

La puce graphique RTX 3090 de Nvidia est actuellement le GPU le plus rapide du marché en attendant la RTX 3090 Ti qui a pris un peu de retard. De son côté, Apple affirme que le M1 Ultra peut rivaliser avec celle-ci tout en utilisant 200 watts de puissance en moins.

Néanmoins, il faudra attendre les premiers résultats benchmark pour vérifier ces dires. Apple a fait des déclarations similaires à propos de son M1 Max face au GPU RTX 3080 l’année dernière, mais dans les faits les résultats sont plus mitigés. Pour le multimédia et la productivité, le domaine de prédilection d’Apple, le M1 Max s’en sort plutôt bien par rapport au RTX 3080. En revanche, le M1 Max et le M1 Pro souffrent tous deux pour le gaming, se positionnant au même niveau qu’un GPU Nvidia RTX 3060 sur de nombreux titres.