Accueil > Technologeek > Nvidia Shield – Présentation de la console
Nvidia Shield - La Rolls des portables
Nvidia Shield - La Rolls des portables

Nvidia Shield – Présentation de la console

Nvidia Shield – Présentation de la console

Dans ce premier chapitre de mon dossier spécial Nvidia Shield, je vais m’attarder sur la console en elle-même afin de vous dévoiler ses caractéristiques techniques ; mais surtout tenter de vous faire part de mon ressenti « console en main ». Cette console hors norme se paie le luxe d’allier puissance, autonomie, ergonomie et qualité de fabrication. À tel point que les 299€ requis pour l’achat initial, semblent finalement dérisoires aux vues des prestations proposées.

Nvidia Shield - Une console robuste, ergonomique et véloce
Nvidia Shield – Une console robuste, ergonomique et véloce

Car oui, la Nvidia Shield n’a rien à envier aux autres portables ; que ce soit les autres consoles Android du marché orientées émulation ou même les Nintendo 3DS, Playstation Vita, pourtant bien plus prétentieuses. Toutes, sans exceptions, font pâle figure une fois en comparaison.

Nvidia Shield : La fiche technique

Nvidia Shield : Les sticks symétiques
Nvidia Shield : Les sticks symétiques

Véritable vitrine technologique pour Nvidia et sa division de processeurs graphiques mobiles, la Nvidia Shield bénéficie d’une fiche technique attrayante que nous allons tenter de décortiquer ensemble :

      • Processeur Tegra 4 (ARM Cortex A-15, 1.9Ghz  72 cores)
      • Écran tactile multi-touch 5″ 720p (1280×720 à 294 dpi)
      • Android 4.4 Kit Kat
      • Mémoire 16 Go + Slot Micro SD
      • Batterie 7850 mAh
      • USB OTG
      • Wifi-N
      • Mini-HDMI
      • Baffles stéréo + micro embarqué
      • 579 Grammes
      • Manette type Xbox 360 (Sticks Analogiques, Boutons, Double gâchettes

Plus de détails sur sa page wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nvidia_Shield

La console bénéficie d’un des processeurs le plus puissants du marché associé à des composants savamment équilibrés dans l’intérêt du joueur et de son confort au quotidien.

L’écran de 5 pouces, volontairement limité à la résolution 720p, est largement moins énergivore que l’équivalent Full HD; tout en affichant une densité de pixels plus que satisfaisante. En plus, avec sa batterie très haute capacité (4x un Smartphone), on atteint une autonomie impressionnante de 10H en fonction et plus de 10 jours en veille.

Nvidia Shield - Les gâchettes à l'arrière
Nvidia Shield – Les gâchettes à l’arrière

Android Kit Kat est parfait et reconnaît nativement les manettes Xbox 360, Playstation 3, les cartes d’extensions mémoires et autres dispositifs qu’on peut brancher sur toutes les connectiques présentes. De plus, il est plaisant de pouvoir partager ses captures d’écrans sur Facebook ou de recevoir ses notifications mails…N’imaginez pas pour autant l’utiliser comme une tablette car le concept avec manette ne s’y prête pas vraiment.

La partie audio n’est pas en reste et les baffles intégrés sont bluffants. Le son est limpide, les basses sont pêchues, le niveau sonore s’avère surprenant pour un si petit appareil. Je l’utilise avec plaisir pour diffuser Spotify ou Netflix en nomade dans la maison mais je reviendrai en détails sur ces fonctionnalités « inattendues » plus loin dans le dossier.

Nvidia Shield - Des finitions impéccables
Nvidia Shield – Des finitions impeccables

Aucun jeu Android ne lui résiste et le rendu graphique sur les derniers titres est réellement impressionnant. GT Racing, par exemple, propose un jeu à la hauteur de ce qu’on propose habituellement sur 360/PS3 mais en portable… La Nvidia Shield se paie également le luxe de faire tourner tous les systèmes en émulation quasi parfaite ; comprenez par là sans frameskip, saccades ou bugs… Evidemment pour les derniers émulateurs Dreamcast/Gamecube, la marge de progression reste énorme mais on peut déjà jouer à Virtua Tennis 2 en portable à 60Fps ; ce que je trouve tout bonnement hallucinant.

Nvidia Shield - Beau à l'intérieur et ça se ressent à l’extérieur
Nvidia Shield – Beau à l’intérieur et ça se ressent à l’extérieur

Cerise sur le gâteau, la console embarque une technologie de streaming Nvidia permettant de jouer à votre catalogue de jeux Steam en streaming. Autant vous dire directement que jouer à Skyrim sur portable 720p est orgasmique, mais ce « gadget » sera expliqué en long et en large dans un prochain article.

Nvidia Shield : Prise en main

Nvidia Shield - Les boutons façon Xbox
Nvidia Shield – Les boutons façon Xbox

Comme le disent les marketteux de chez Pirelli « Sans maîtrise la puissance n’est rien ». Nvidia l’a bien compris et ne s’est pas contenté de proposer une console à la fiche technique attrayante. En plus, la Nvidia Shield bénéficie d’une ergonomie impeccable et d’une composition en matériaux nobles pour le plus grand bonheur des utilisateurs exigeants.

Si vous êtes un habitué de la manette Xbox, la prise en main vous sera directement familière même si les sticks sont disposés de façon symétrique (comme sur une Dualshock). Les sensations en mains sont par contre largement supérieures à cette dernière et s’apparentent d’avantage au rendu d’une manette haut de gamme comme la MLG Pro Gaming de Madcatz.
Celle-ci est en effet recouverte de silicone comme sur les pc haut de gamme pour rendre le contact doux, lisse et moins froid. Les sticks sont de qualité supérieure et le D-Pad bien plus fonctionnel que sur Xbox ; ce qui vous l’avouerez n’est pas du luxe. Le seul petit bémol viendra des gâchettes LB et RB un peu petites, mais c’est vraiment pour chicaner…

Nvidia Shield - Un petit air de manette Xbox 360
Nvidia Shield – Un petit air de manette Xbox 360

Avec un poids de 579 grammes, la manette tiens parfaitement en main et vous pourrez y jouer sans ressentir de gêne toute une journée s’il le faut. Quand je pense aux positions inconfortables des mains sur les Vita/3DS, je me dis qu’ Nvidia a tout compris même si la console tient difficilement dans une poche.

La position de l’écran à clapet légèrement surélevé est un peu inhabituelle mais convient parfaitement. C’est d’ailleurs génial de pouvoir refermer l’écran et de le protéger sans avoir spécialement besoin de pochette supplémentaire.

Nvidia Shield - Futur is now ?
Nvidia Shield – Futur is now ?

Bilan de la console

Vous l’aurez compris, je suis pleinement satisfait de la Nvidia Shield. J’adore ses composants de qualité et son ouverture sur les périphériques tiers… Ce cocktail singulier semble avoir été assemblé par des joueurs, pour des joueurs, sans vouloir faire du fric « à tout prix » et cela se ressent. Son absence quasi totale des marchés hors US ne fait que le démontrer et la console regorge de possibilité que je vais me faire un plaisir de vous expliquer dans les prochains chapitres.

N’hésitez pas à me poser toutes vos questions et à le partager si le contenu vous a intéressé.

ShortCuT

A propos Gwen

Passionné de nouvelles technologies | J'aime les jeux vidéo, les séries US, les zombies, les chats, les boulettes et surtout le risotto à la truffe.

Voir aussi

shadow-wallpaper

Test | Shadow – Lumière sur le PC du futur

Test | Shadow : Est-il le messie qui remplacera toutes nos machines puissantes et rutilantes dans quelques années ? Un début de réponse dans cet article...

Écran 15 pouces portable USB-C – AOC I1601FWUX

Après avoir goutté au confort du multi-écrans sur ordinateur, difficile de faire marche arrière. C’est tellement …

7 commentaires

  1. Je l’ai commander j’espère être comptent

  2. Si Android pouvait accueillir des jeux AAA, je pense que des acteurs majeurs comme Nvidia avec leur savoir faire Hardware, pourraient faire très mal. J’ai la Shield depuis quasi le début, dès son annonce, je savais qu’elle allait être tout ce que j’attends d’un appareil nomade et je ne suis pas déçu! Ayant la 3D, la 3DS Xl (toutes les portables de Big N en fait), ayant eu la PSP et la Ps Vita, je peux affirmer que la Shield les écrase toutes et ce dans tous les domaines, sauf… les jeux forcément. Autonomie de folie, prise en mains parfaite, écran sublime, son puissant, fonctionnalités réseau avancées, connectivité, partage, streaming, mode console en 1080p et j’en passe tellement! Pour une première machine, Nvidia a fait fort, très fort! J’espère que les mentalités et la façon de voir le jeu vidéo va changer, la Ouya, malgré son échec commercial a ouvert en très grand la voie, les constructeurs de talent et aux grandes ressources disponibles ont suivi et transformé l’essai. Vivement que les éditeurs développent en pensant Android, les portages c’est bien, les jeux pensés pour ce serait encore mieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.