De plus en plus tôt, nos enfants se retrouvent connectés dans la jungle Internet. Une fois adolescent, vous pourriez avoir envie d’avoir un certain contrôle sur ce qu’ils y font. Des solutions existent sur le marché, mais le frontière entre l’encadrement parental et la violation de la vie privée est bien mince, analysons tout cela ensemble.

 

Pourquoi vouloir contrôler ses ados ?

 

Sans chercher à valider le contrôle parental, je peux le comprendre. De nombreux faits divers existent et sont là pour nous rappeler qu’un adolescent sur Internet peut vivre un véritable cauchemar.  Votre adolescent pourrait :

  • Être le bouc émissaire d’autres groupes de jeunes
  • Se faire alpaguer par un des prédateurs du net
  • Se livrer à des activités illicites
  • Subir divers chantages ou autres pressions

Tout un tas de situations plus ou moins graves qui peuvent très mal se finir dans les cas les plus extrêmes. Je n’en démords pas et pense qu’il faut le préparer à tout ça au travers d’une éducation adaptée et instaurer un climat de confiance mutuelle invitant à partager ses problèmes afin de les résoudre.

Nos ados peuvent rencontrer bien des problèmes sur Internet

Nos ados peuvent rencontrer bien des problèmes sur Internet

 

Le contrôle parental permet quoi ?

 

Si vous ne connaissez pas le principe, je vous invite à consulter le site d’un célèbre logiciel espion iphone afin de vous rendre compte des possibilités offerts par ce genre d’application. Pour faire simple, vous installez un logiciel sur le smartphone de votre ado et celui-ci va vous permettre d’avoir une vue sur l’ensemble des activités : messages, appels, sites consultés, position GPS.

Les applications vont très loin et sont compatibles avec toutes les messageries et applications actuelles : What’s app, Telegram, Skype, Facebook, Instagram, Tinder et compagnie.

Vous pouvez également consulter les photos, vidéos et avoir un retour de toutes les touches tapées sur le clavier (dans le but d’obtenir les mots de passe par exemple.)

Tous les secrets de votre adolescent vous sont alors dévoilés au travers d’une interface épurée vraiment pratique et bien pensée.

 

Et l’éthique dans tout ça ?

 

Et bien oui, votre adolescent, comme n’importe qui finalement, a droit à sa vie privée et à son petit jardin secret. De nombreuses choses peuvent être dites dans un contexte privé, justement car le contexte est privé. Personnellement je n’infligerais jamais cela à un de mes enfants sauf lors d’un cas extrêmement grave : drogue, tentative de suicide.

Connaitre le jardin secret d’une autre personne est à la fois tentant et effrayant, il y a des choses qu’il ne vaut mieux pas savoir car la relation finira tôt ou tard par en être altérée.

Imaginez la réaction de votre adolescent s’il découvre que vous épiez ses moindres faits et gestes depuis de nombreux mois ? Loin de moi l’idée de vouloir généraliser les situations tant chaque cas est différent, mais avant de prendre de grande décision, veuillez peser le pour et le contraire en votre âme et conscience.

Le cyber-harcèlement doit être traité avec sérieux.

Le cyber-harcèlement doit être traité avec sérieux.

Je laisse à chacun le soin de se faire sa propre opinion sur le sujet et vous invite même à venir la partager dans la section commentaire pour que l’on débatte ensemble autour de ce sujet sensible.

En cas d’harcèlement en ligne  voici quelques utiles :

Pour la France

Pour la Belgique :

L’image d’illustration vient du site www.parentsdanslesparages.com que je vous invite à consulter

À très bientôt sur Sitegeek

Gwen