Avec le lancement de la gamme ID 100 % électrique en septembre 2020, Volkswagen a conforté, comme de nombreuses marques d’ailleurs, sa volonté de transition énergétique. Si l’ID.3 de la marque allemande se rapproche d’une berline compacte, la grande sœur se présente comme une SUV. Forte d’une méthode de conception héritée de l’ID.3, la marque allemande propose un SUV 100 % électrique à destination des familles.   

Le SUV des familles

L’ID.4 s’écarte des lignes de l’ID.3 qui pouvaient être comparées à celles d’une Golf. En effet, elle est plus surélevée avec une ligne élancée pour une meilleure aérodynamique renforçant son statut de SUV. Son design se veut très moderne pour faire le bonheur des amoureux de véhicules avec un style un peu futuriste tout en restant sobre. La forme en général de l’ID.4 est particulièrement fluide et plus étirée à l’arrière pour assurer un aérodynamisme à toute épreuve avec un coefficient de trainée de 0,28. Les lignes de l’ID.4 restent classiques mais demeurent très élégantes. Les petits détails apportent une touche futuriste à l’aspect extérieur de l’ID.4. Le gabarit de l’ID.4 est assez compact et est assez similaire à celui d’une Tiguan avec un design un peu plus sportif. Elle affiche une longueur de 4 m 58, une largeur de 1 m 85 et une hauteur de 1 m 63.

Une fois lancée, la sensation de conduite n’est pas la même que celle que l’on retrouve sur des voitures électriques de type berline. Avec l’amortissement piloté DCC, conduire l’ID.4 est particulièrement agréable et la suspension s’avère être très souple. Par contre, le freinage nécessite un temps d’adaptation. Le freinage se montre un peu mou en début de course pour devenir subitement mordant à mi-course. Pour un maximum de confort en matière de conduite, l’ID.4 intègre des systèmes d’aide à la conduite sobrement appelés IQ.DRIVE. Les systèmes d’aide à la conduite de la marque allemande se montrent particulièrement efficaces. Le Travel Assist par exemple module la distance séparant l’ID.4 de la voiture qui se trouve juste devant lui. Le système Eco Assist quant à lui indique au conducteur la pédale à appuyer suivant les situations. Régulateur de vitesse, assistance en matière d’évitement ou encore l’assistance au freinage d’urgence, Volkswagen n’a pas lésiné sur les moyens en matière d’aide à la conduite pour offrir une excellente expérience utilisateur.  Les phares de l’ID.4 reposent sur de nouvelles technologies d’éclairage. La structure des feux LED arrière renforce l’aspect futuriste du design et intègre un clignotant dynamique.

Volkswagen ID.4 : une 100% électrique polyvalente

Volkswagen ID.4 : une 100% électrique polyvalente

Un habitacle à la hauteur des attentes

Le SUV arbore un habitacle au design sans fioritures. Epurée, la planche de bord est équipée d’un écran tactile de 12 pouces qui permet de configurer différentes options du véhicule pour ne citer que la climatisation. Le plastique dur qui compose certains éléments de l’intérieur pourrait laisser présager des réparations mineures à la longue. Cependant, il ne faut pas s’y tromper, si les matériaux et la fabrication restent de bonne facture sans être exceptionnels, l’essentiel est ailleurs. En effet, la marque allemande a concentré ses efforts sur les technologies embarquées à l’intérieur du véhicule. L’ID.4 dispose notamment :

  • de l’Apple CarPlay
  • de l’Android Auto
  • du système de navigation de la marque
  • d’un affichage tête-haute
  • ou encore d’un chargeur à induction.

Spacieux et confortable, l’habitacle de l’ID.4 renforce encore plus l’aspect familial. L’ID.4 est très généreux pour ce qui est de l’espace pour les jambes qui est suffisant même pour les plus grands. Il en est de même pour la hauteur de l’habitacle. Le coffre quant à lui dispose d’une capacité de 543 litres avec deux emplacements pour placer des câbles de recharge. Les sièges arrière se rabattent facilement pour étendre encore plus la capacité du coffre.

Une fois installé au volant, la molette rotative permettant de basculer entre la marche avant, la marche arrière ou encore le mode utilisant le freinage régénératif se trouve d’une manière naturelle. Volkswagen a fait le choix d’utiliser des boutons tactiles dont l’utilisation peut cependant nécessiter un léger temps d’acclimatation.

Voici le tableau de bord de la VW ID4

Voici le tableau de bord de la VW ID4

 Un rapport consommations/performances maîtrisé

La batterie de l’ID.4 se trouve à l’arrière dans le soubassement garantissant, au passage, une bonne dynamique de conduite. Dépendant de la version, l’ID.4 peut embarquer soit une batterie d’une capacité de 52 kWh soit une d’une capacité de 77 kWh. Force est de constater que la marque allemande a réussi un véritable tour de force pour ce qui est de l’autonomie. La version 52 kWh permet de tenir une autonomie théorique de 345 km avant de passer par une borne de recharge. L’absence de moteur thermique à laquelle s’ajoute la réduction du poids de la batterie qui passe à 344 kg au lieu de 493 kg contribue à l’autonomie du véhicule. Avec le modèle ayant la batterie 77 kWh, l’autonomie théorique grimpe jusqu’à 520 km. Dépendant de son utilisation, l’autonomie peut bien évidemment varier. La version 52 kWh accepte une recharge maximale à 7,2 kW en charge normale et à 110 kWh en charge rapide. Le modèle 77 kWh accepte, quant à lui, une recharge maximale à 11 kW en charge normale et à 125 kWh en charge rapide.

Avec son design sportif à la fois sophistiqué et épuré, alternant les lignes fluides et les arêtes, l’ID.4 représente le défi de Volkswagen de proposer un SUV destiné à être le véhicule principal de la famille. Malgré des pistes d’amélioration comme notamment des matériaux composant l’habitacle dont la qualité se situe juste dans la moyenne, force est de constater que l’ID.4 remplit bien son rôle en étant à la fois polyvalente et confortable. Avec l’ID.4, Volkswagen place un modèle de choix face aux Hyundai Ioniq 5 ou Hyundai Kona.

Et vous, ça vous tente de nouveau modèle de chez VW?

Dites-nous tout dans les commentaires.

Gwen