Je suis tombée par hasard sur le film 365 jours (365 DNI) sur la plateforme de Netflix dans le top 10 en France. Vaut-il le coup de le visionner, sans les enfants bien sûr ? 

365 jours (365 DNI) – Synopsis

Laura, une assistante commerciale polonaise, effectue un voyage en Sicile avec son chéri et des amis pour fêter son anniversaire. Pendant cette escapade, cette femme, présentée comme forte et indépendante, est kidnappée et séquestrée par Massimo. Ce dernier est un chef mafieux italien qui joue au mâle alpha dominateur.

Il lui donne 365 jours pour tomber amoureuse de lui. En revanche, si elle n’éprouve rien au bout de ces 365 jours, elle rentrera chez elle saine et sauve.

Au départ, elle refuse de lui obéir et joue avec lui. Au fil du temps, Laura tombe vite sous le charme de Massimo. Ainsi, une relation sexuelle à tendance sadomasochiste s’installe entre eux.  

Bande d’annonce en VO de 365 jours (365 DNI)

Fiche technique du film

Présentation

Ce film d’1h54 est présenté comme le “Cinquante nuances de Grey polonais“. Il s’inspire, donc, du célèbre best-seller de E.L.James, déjà adapté au cinéma avec Dakota Johnson.

En effet, sorti en Pologne le 7 février 2020, il avait déjà fait un carton dans les cinémas polonais. Actuellement, disponible depuis le 7 juin sur Netflix, cela se confirme encore. En effet, le thriller érotique polonais 365 jours, réalisé par Tomasz Mandes et Barbara Białowąs, fait tant parler de lui. Ainsi, il se place  dans le top 10 des films les plus vus de la plateforme.  

Il met en avant des acteurs peu connus : 


Une trilogie

Le premier d’une trilogie de livres signée Blanka Lipińska, 365 jours va connaître plusieurs suites dans les prochaines années. Nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui. En effet, le second volet est déjà prévu pour février 2021.

Pour l’instant, la trilogie littéraire est inédite hors de la Pologne. Par contre, l’auteure Blanka Lipińska a confirmé en story Instagram que ses romans allaient être traduits en anglais, pour le moment.

Si l’on suit les deux autres bouquins érotiques de Blanka Lipińska, voici ce qui devrait se passer dans les suites de 365 Dni. Dans le deuxième roman, intitulé Ten dzień (Ce jour, en français), Laura n’est pas morte. Massimo met tout en oeuvre pour la libérer des griffes de son adversaire. Par contre, encore une fois, Laura développe des sentiments à l’égard du concurrent de Massimo…

Dans le troisième  livre, Kolejne 365 dni (365 autres jours), le mariage a enfin lieu entre Massimo et Laura. Seulement, quelques jours après, Massimo doit alors prendre une décision difficile : sauver la vie de Laura ou celle du bébé…

Lire aussi :
AirPods Studio, le futur casque d’Apple ?

 

La trilogie…

Pourquoi le film fait-il polémique ? 

Sorti avant le confinement en Pologne, le film y a rencontré un grand succès. Il a réussi  à réunir dans les salles obscures plus d’un million de spectateurs en une semaine.

Bafoué et critiqué unanimement par la presse française et internationale, le long-métrage divise les utilisateurs de Netflix. Cem, pour de multiples raisons. Si elles sont trop osées pour certains et plus classiques pour d’autres, les scènes de sexe font sensation auprès des spectateurs. La relation entre Laura et Massimo est controversée, et bien qu’elle puisse déranger, elle en est ainsi : Apologie du viol, syndrome de Stockholm, soumission féminine

Que disent les critiques de la presse ?

Selon Le Mouv et Aufeminin.com, 365 jours oublie complètement la notion de consentement. Il contraint le spectateur à assister à des scènes d’attouchement et de rapports non consentis qui font froid dans le dos.

Une scène de fellation forcée, dans un avion, a fait couler beaucoup d’encre. En plein vol, on assiste à l’agression d’une hôtesse de l’air. Le média écrit : “Massimo la touche, elle se baisse et est réduite à lui faire une fellation. Aucun dialogue n’est échangé entre eux. La jeune femme, les larmes aux yeux, repart et affiche un léger sourire, laissant penser qu’elle a finalement aimé cette agression.

À cela s’ajoute le comportement du bourreau avec sa soi-disant “amoureuse”. Alors que Massimo disait à Laura “qu’il ne ferait rien sans sa permission”, ses gestes le trahissent. Entre attouchement des seins ou de l’entre-jambes et violence verbale, Massimo finit par admettre qu’il a “accès à toutes les parties de son corps et qu’il peut en faire ce qu’il veut”.

Avec un zéro pointé sur Rotten Tomatoes, le site qui recense les critiques américaines, le film ne séduit pas la presse.

Aux Etats-Unis, le site Decider estime que 365 jours est honteusement mauvais. Tandis que Digital Spy juge ce film glauque.

Le Parisien, quant à lui, y voit de son côté un beau navet, du genre gratiné à cause de scènes épicées.

Beaucoup de médias dénoncent  un film où la femme est vue comme un pur objet sexuel, qui sert encore une fois beaucoup plus le fantasme et le plaisir masculin. Nous comprenons, donc, qu’une partie du public préfère ignorer l’intrigue du film ou au contraire est révoltée par elle. En effet, elle surligne une violence symbolique et comportementale qui font réagir.

Lire aussi :
8 nouvelles séries pour passer l'hiver : Novembre Décembre 2019

Et dans les réseaux sociaux ?

Le film est vraiment au premier degré et assume totalement le fait de dépeindre une relation toxique qui érotise des violences sexuelles et mentales. Pour des personnes averties, il est évident que ce film montre intégralement tout ce qu’il faut fuir et tout ce qui est intolérable. Cela pourrait être moins évident pour de jeunes femmes et jeunes hommes. Le danger, c’est que certaines personnes construisent leur image de l’amour basé sur cet exemple et en viennent à souffrir dans leurs relations futures. 

Il suffit de voir les nombreux tweets sur le sujet pour comprendre à quel point ce genre de films peut être néfaste. La relation de Massimo et Laura est totalement romantisée alors que la jeune femme est tout bonnement abusée et séquestrée de manière à ce que ce soit glorifié sous prétexte que le héros est beau. En effet, le personnage du chef mafieux, beau bourreau totalement pervers narcissique et prédateur sexuel, fascine beaucoup de spectateurs et de spectatrices du film, un fait dérangeant.

De plus, les séances de shopping sont très caricaturales car bien sûr les femmes sont tellement matérialistes qu’un homme peut les contenter en les couvrant de produits de luxe. Pire, certaines personnes lancent fièrement sur les réseaux sociaux qu’elles accepteraient d’être kidnappées si leur ravisseur était aussi beau et riche que Massimo. 

Des phrases bien ridicules et mythiques du type ” Le plaisir, ça se mérite ” ou  “T’es perdue, baby girl ?” ont d’ailleurs émergé vivement sur Twitter.

La vidéo qui dénonce ce film dit “sexiste”

Clairement, le message qui passe à travers ce film c’est : tant que tu es un homme beau et riche, même si la femme que tu veux n’est pas consentante, il te suffit de la couvrir de cadeaux, de la séquestrer et de l’assouvir sexuellement pour qu’elle soit tout à toi. Message controversé en 2020, juste après une période basée sur le #MeToo et le #BalanceTonPorc.

365 jours en bref

Loin d’être un chef-d’œuvre cinématographique, le nouveau film phénomène sur Netflix, 365 Dni a autant choqué que fasciné le public pour son intrigue sans surprise et similaire à Cinquante nuances de Grey.

Un film au cœur de la polémique et controversé qui fait le buzz actuellement. Nous n’avons pas fini d’en entendre parler. A suivre pour la sortie du deuxième volet de la trilogie en 2021

N’hésitez pas à laisser des commentaires pour nous donner votre avis sur ce film très controversé.

À très bientôt sur Sitegeek.

Cécile